Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Blues au PS"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Libye : terre d'accueil des jihadistes?

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

CharlElie Couture, l’immortel de la chanson française

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Noirs Africains attaqués à Tanger et le harcélement filmé au Caire

En savoir plus

BILLET RETOUR

Abbottabad peut-elle tourner la page Ben Laden ?

En savoir plus

  • Washington frappe des positions de l'État islamique près de Bagdad

    En savoir plus

  • Ebola : Obama prévoit d'envoyer 3 000 militaires en Afrique de l’Ouest

    En savoir plus

  • Air France : la grève devrait s'intensifier mardi

    En savoir plus

  • Près de 500 migrants portés disparus après un naufrage en Méditerranée

    En savoir plus

  • PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

    En savoir plus

  • Centrafrique : l'ONU prend en charge le maintien de la paix

    En savoir plus

  • Projet de loi anti-jihadiste : la France suit l’exemple du Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Microsoft achète Minecraft, le jeu qui valait 2,5 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Netflix débarque en France : le test de France 24

    En savoir plus

  • Le parti de Gbagbo claque la porte de la commission électorale

    En savoir plus

  • Fifa : Sepp Blatter et son entourage de nouveau soupçonnés de corruption

    En savoir plus

  • Le Medef et son million d'emplois en cinq ans, un effet d'annonce ?

    En savoir plus

  • François Hollande : "Il n'y a pas de temps à perdre" face à l’EI

    En savoir plus

  • La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

    En savoir plus

Amériques

55 cadavres découverts dans une fosse commune clandestine

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/06/2010

Les autorités de l'État de Guerrero annoncent avoir découvert 55 cadavres dans une fosse commune clandestine. La guerre des cartels de la drogue ravage cet État du sud du pays et a fait près de 23 000 victimes au Mexique depuis fin 2006.

AFP - Un total de 55 cadavres ont été extraits d'une fosse commune clandestine dans l'Etat de Guerrero, la plus importante découverte de ce type au Mexique, a annoncé lundi le ministère public de cet Etat du sud du pays ravagé par la guerre des cartels de la drogue.
   
Ce charnier avait été découvert dans une bouche d'aération d'une mine de plus de 100 mètres de profondeur il y a une semaine dans le village touristique de Taxco.
   
"A la date de samedi soir, le nombre total de corps récupérés dans cette fosse était de 55", a déclaré en conférence de presse Albertico Guinto Sierra, porte-parole du parquet de Guerrero.
   
Les travaux de recherche sont "terminés", a-t-il ajouté.
   
Seuls quatre cadavres ont pu être identifiés avec certitude, parmi lesquels celui du directeur d'une prison. Les autorités pensent donc que la fosse a pu être utilisée par des tueurs à gages des cartels pour se débarrasser de leurs victimes.
   
L'identification des 51 autres victimes pourrait durer au moins trois à quatre semaines, selon les autorités. Les corps ont été déposés dans ce charnier au cours des six derniers mois, selon les estimations des enquêteurs.
   
Les forces de l'ordre continuent leurs fouilles dans dix puits proches de la mine de Taxco, où des voisins ont signalé une odeur fétide, a indiqué le parquet.
   
Une cinquantaine de famille se sont présentées auprès des autorités de Guerrero pour demander des informations sur les corps extraits de la fosse, car ils redoutent que certains de leurs proches disparus dans le centre du pays ces derniers mois ne figurent parmi les cadavres, a indiqué Albertico Guinto.
   
L'Etat de Guerrero, bordé par l'Océan Pacifique, sert de transit pour la cocaïne et l'héroïne importées d'Amérique du Sud, puis exportées vers les Etats-Unis, premier consommateur mondial de stupéfiants.
   
La guerre des cartels a fait près de 23.000 victimes au Mexique depuis l'arrivée au pouvoir fin 2006 du président Felipe Calderon, en dépit du déploiement de plus de 50.000 soldats à travers le pays.

Première publication : 07/06/2010

  • ÉTATS-UNIS

    Washington renforce son dispositif de contrôle à la frontière mexicaine

    En savoir plus

  • MEXIQUE

    Règlements de comptes sanglants entre narcotrafiquants à Ciudad Juarez

    En savoir plus

  • MEXIQUE

    Arrestation du "roi de l'héroïne"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)