Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le gouvernement israélien utilise la mort de James Foley pour sa communication

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

  • Angela Merkel est à Kiev, le convoi russe a quitté l'Ukraine

    En savoir plus

  • RD Congo : les victimes du "colonel 106" racontent leur calvaire

    En savoir plus

  • Les deux nouveaux satellites Galileo placés sur la mauvaise orbite

    En savoir plus

  • Le Hamas signe la demande d’adhésion palestinienne à la CPI

    En savoir plus

  • Attentat-suicide meurtrier contre le QG des renseignements à Bagdad

    En savoir plus

  • 2e division blindée : "Nous étions des frères"

    En savoir plus

  • Gaza : intensification des frappes après la mort d’un enfant israélien

    En savoir plus

  • Meurtre de James Foley : Washington n'exclut pas de frapper l'EI en Syrie

    En savoir plus

  • Un nouveau gouvernement de large ouverture formé en Centrafrique

    En savoir plus

  • Vidéo : après la reprise du barrage de Mossoul, les Kurdes déminent la zone

    En savoir plus

  • Doublé historique des Français au 100 m libre, Manaudou décroche l'or

    En savoir plus

  • Ahmet Davutoglu, l'homme qui ne fait aucune ombre à Erdogan

    En savoir plus

  • Quelles options pour l’administration Obama contre l’EI en Syrie ?

    En savoir plus

  • Irak : près de 70 morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

Moyen-orient

Le Croissant-Rouge iranien souhaite envoyer de l'aide humanitaire vers Gaza

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/06/2010

Une semaine après l'abordage d'une flottille d'aide humanitaire à destination de Gaza par l'armée israélienne, le Croissant-Rouge iranien a annoncé l'envoi imminent de trois navires et un avion vers l'enclave palestinienne.

AFP - Le croissant rouge iranien a annoncé lundi son intention d'envoyer trois bateaux et d'un avion chargés d'aide humanitaire à Gaza, alors qu'Israël a averti qu'il empêcherait tout navire de briser le blocus imposé à l'enclave palestinienne.

La décision iranienne a été annoncée une semaine après l'arraisonnement le 31 mai d'une flottille d'aide humanitaire par l'armée israélienne dans les eaux internationales au large de l'enclave palestinienne de Gaza. Neuf passagers turcs ont été tués dans le raid condamné par la communauté internationale.

"Nous sommes en train de louer deux bateaux dont l'un transportera 70 travailleurs humanitaires, infirmiers et médecins et l'autre des médicaments et de la nourriture" pour la population de Gaza, a déclaré le directeur international du croissant rouge, Abdolrauf Adibzadeh, à la télévision d'Etat.

Il a ajouté que les deux bateaux partiraient "d'ici à la fin de la semaine" et que cet envoi se fera en "coordination avec le gouvernement turc. Nous allons également envoyer un bateau hôpital vers les côtes de Gaza dans un avenir proche".

Selon lui, le croissant rouge iranien va également "envoyer un avion chargé de 30 tonnes d'aides humanitaires à Gaza via l'Egypte".

"Les volontaires qui veulent aller à Gaza et aider le peuple opprimé de Palestine occupée peuvent s'enregistrer sur le site du croissant rouge", a-t-il ajouté.

La décision d'envoyer ces aides a été prise après des réunions avec les Affaires étrangères et le secrétaire du "comité iranien de défense du peuple palestinien", a poursuivi le responsable iranien.

"L'envoi de tels bateaux par différends pays sera transformé en un mouvement de protestation contre le blocus de Gaza et les crimes du régime sioniste. Ce sera un des plus grands échecs de ce régime", a déclaré le porte-parole des Affaires étrangères iraniennes, Ramin Mehmanparast, à la télévision.

L'Iran a sévèrement critiqué l'assaut israélien du 31 mai contre la flottille internationale qui voulait briser le blocus imposé à la bande de Gaza contrôlée par les islamistes palestiniens du Hamas soutenus par Téhéran.

Samedi, les forces israéliennes ont encore arraisonné, sans violence, un cargo humanitaire pour Gaza, le Rachel Corrie, et ses occupants ont été expulsion par Israël.

En janvier 2009, l'Iran avait déjà tenté d'envoyer un bateau d'aide humanitaire à Gaza. Le navire, affrété par le croissant rouge et chargé de 2.000 tonnes de nourriture et de médicaments, avait été empêché par la marine israélienne d'accoster à Gaza et avait dû aller débarquer son chargement dans le port égyptien d'El-Arich.

L'Iran ne reconnaît par l'Etat d'Israël, son ennemi juré.

Les Gardiens de la révolution (Pasdaran), l'armée idéologique du régime iranien, ont fait savoir dimanche par la voix d'un proche du guide de la République islamique Ali Khamenei qu'il étaient prêts à escorter des flottilles d'aide destinée à Gaza.

Si les forces navales des Pasdaran en reçoivent l'ordre," elles prendront des mesures pratiques pour escorter des flottilles vers Gaza, en faisant usage de leurs capacités et équipements", a dit Ali Shirazi, représentant du guide au sein des Pasdaran.

Première publication : 07/06/2010

  • PROCHE-ORIENT

    L'armée israélienne tue quatre Palestiniens au large de la bande de Gaza

    En savoir plus

  • ISRAËL

    Les militants du "Rachel-Corrie" expulsés, l'UE propose de filtrer l'aide humanitaire

    En savoir plus

  • ISRAËL

    Tel-Aviv cherche une riposte aux critiques nées de l'assaut contre la flottille

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)