Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Hollande face à la presse : le chef de l'État a tenu sa conférence semestrielle

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : une volontaire française de MSF contaminée

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

  • Écosse : "Quel que soit le résultat, il va y avoir beaucoup de mécontents"

    En savoir plus

  • Frappes en Irak, croissance, Europe : les principales annonces de Hollande

    En savoir plus

  • Cinq casques bleus tchadiens tués dans le nord du Mali

    En savoir plus

  • Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

    En savoir plus

  • Alex Salmond, le visage d'une Écosse qui rêve d'indépendance

    En savoir plus

  • L'Australie, une cible de choix pour l'organisation de l'EI ?

    En savoir plus

  • Yacine Brahimi, la pépite algérienne révélée par Porto

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Livraison d'armes aux rebelles syriens : le Congrès américain doit se prononcer

    En savoir plus

  • Vladimir Evtouchenkov, le nouvel oligarque dans le viseur du Kremlin

    En savoir plus

  • Parcours sans-faute des Bleues vers le Mondial-2015

    En savoir plus

  • Une star de la Silicon Valley rachète le château de Pommard

    En savoir plus

  • Le sulfureux maire de Toronto atteint d'un cancer rare et agressif

    En savoir plus

  • "Hollande renvoie l’image de quelqu’un de trop optimiste"

    En savoir plus

Economie

Steve Jobs dévoile l'iPhone 4

Vidéo par Antoine MARIOTTI

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 08/06/2010

Le patron d’Apple a dévoilé l’iPhone 4 et souligné le succès, deux mois après son lancement, de l’iPad . La nouvelle version du téléphone d’Apple avait fait l’objet d’une fuite retentissante en avril.

C’est devenu une habitude. Tous les ans depuis 2007, début juin, Apple dévoile un nouvel iPhone. Steve Jobs est resté fidèle à la tradition lors du cru 2010 de la conférence des développeurs Apple (WWDC). Le PDG de la marque à la pomme a présenté le dernier modèle de son smartphone qui, depuis trois ans, caracole en tête des ventes.

L’iPhone 4 se présente comme une mise au goût du jour technologique du 3Gs : un processeur plus puissant ou encore une meilleure intégration des réseaux sociaux. Deux modèles, l'un avec une capacité de stockage de 16 Go et l'autre de 32 Go, seront disponibles à partir du 24 juin dans 5 pays dont la France aux prix respectifs de 199 euros et 250 euros. La seule grande nouveauté matérielle est l’arrivée d’une deuxième caméra sur le devant du téléphone permettant les appels vidéo grâce à des services comme Skype.

Mais la fête de l’iPhone s’est déroulée cette année dans une ambiance moins triomphante que par le passé. D’abord parce que l’annonce du nouveau bébé de Steve Jobs traîne un arrière-goût de polémique autour d’un prototype perdu et revendu au site spécialisé Gizmodo fin avril. Une fuite dans la presse qui avait été un sérieux coup porté à la culture du secret d’Apple. Contrairement aux années précédentes, le cru 2010 était donc déjà largement connu par les amateurs de nouvelles technologies.

Contre-attaque

Ensuite, lors de sa propre conférence des développeurs le 20 mai dernier, Google a tapé un grand coup avec son nouveau système d’exploitation pour téléphone portable baptisé Android "Froyo". Le géant de l’Internet, qui se bat pour grappiller des parts de marché à Apple, y avait dévoilé une ribambelle de fonctionnalités qui n’existent pas sur l’iPhone. Support natif de Flash, possibilité d’utiliser son téléphone comme un hotspot wi-fi : autant d’arguments qui avait poussé le site technologique Mashable a se demander si "Apple n’avait pas perdu son côté branché" au profit de Google.

Si Google a le vent en poupe actuellement, il n’en demeure pas moins que l’iPhone dispose aux Etats-Unis de 28% des parts de marchés contre 9% pour les téléphones Android selon une étude du cabinet d’études américain Nielsen. Steve Jobs a d’ailleurs contre-attaqué lors du WWDC en dévoilant un nouveau système d’exploitation baptisé iPhone OS 4. Il s’aligne sur Google sur la plupart des points et rend enfin l’iPhone multitâche, ce qui était son principal défaut par rapport aux portables Android.

Et si la concurrence commence à devenir sérieuse pour l’iPhone, Apple peut toujours se rabattre sur l’iPad. Lors du WWDC, Steve Jobs a annoncé que 2 millions d’iPad ont été vendus dans 10 pays et que 35 millions d’applications ont été téléchargées.

Enfin, il y a toujours le fameux "one more thing" (une dernière chose) de Steve Jobs. Cette année, il a annoncé la possibilité de faire des "chats" vidéo, via la fonction FaceTime, entre possesseurs d'iPhone. Une manière de passer des coups de fil gratuitement... à condition d'avoir une connexion internet par wi-fi. Un atout que les smartphones made in Google n'ont pas à ce jour.
 

Première publication : 07/06/2010

  • TECHNOLOGIES

    Apple a écoulé deux millions d'iPad en deux mois

    En savoir plus

  • TECHNOLOGIES

    Apple, le roi des pommes devenu seigneur de Wall Street

    En savoir plus

  • BOURSE

    Apple détrône Microsoft et devient la première entreprise de technologie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)