Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Pierre Claver Mbonimpa blessé par balles à Bujumbura

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Burundi: le spectre de l'escalade

En savoir plus

DÉBAT

John Kerry au Moyen-Orient : comment rassurer les pays du Golfe ?

En savoir plus

DÉBAT

Raids turcs en Irak et en Syrie : l'offensive contre l'EI et le PKK s'intensifie (Partie 2)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La Seine : le XXIème arrondissement de Paris

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Le yoga, nouvelle arme d'influence

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

PKK, organisation de l’État islamique : le double jeu d’Erdogan

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Grèce : la bourse d'Athènes rouvre dans le rouge après 5 semaines de fermeture

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Nucléaire iranien : John Kerry tente de rassurer les monarchies du Golfe

En savoir plus

Asie - pacifique

Le groupe taïwanais Foxconn augmente les salaires de ses employés

Vidéo par Aude SOUFI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/06/2010

À la suite d'une vague de suicides sur ses sites de Shenzhen, Foxconn Technology a décidé d'accroître de 70 % les salaires de ses employés qui y travaillent, afin qu'ils puissent diminuer le nombre d'heures supplémentaires qu'ils effectuent.

AFP - Le groupe taïwanais Foxconn Technology, qui a récemment déploré une série de suicides dans ses usines de Shenzhen (sud de la Chine), a annoncé lundi une hausse de 70% des salaires des employés dans ces usines.

A compter du 1er octobre, l'entreprise qui fournit des composants électroniques pour des multinationales comme Dell, Apple, Hewlett-Packard, fera passer les salaires mensuels des ouvriers travaillant à Shenzhen de 1.200 yuans à 2.000 yuans (290 dollars), a déclaré une porte-parole du groupe.

"Cette augmentation de salaires va réduire les heures supplémentaires en tant que nécessité pour certains employés et elles constitueront désormais un choix personnel pour beaucoup d'employés", a indiqué Foxconn dans un communiqué.

"Nous reconnaissons notre responsabilité en notre qualité de leader dans la fabrication de composants électroniques et nous prenons cette responsabilité très au sérieux", a déclaré le président et fondateur du groupe, Terry Gou, dans un communiqué.

En cinq mois, une dizaine d'employés se sont suicidés dans les usines de Shenzhen, mettant en lumière les conditions de vie éprouvantes des ouvriers d'un pays dont les manufactures ont fait la richesse depuis 30 ans.

Pour des groupes de défense des travailleurs, cette série de suicides dans les usines chinoises du groupe taiwanais reflète les difficiles conditions de vie de millions d'ouvriers en Chine, astreints à de longs horaires et d'intenses pressions, vivant souvent dans des dortoirs et loin de leurs familles.

Première publication : 07/06/2010

  • CHINE

    Vague de suicides dans l’usine qui construit l’iPad

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)