Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Merci qui? Merci François Hollande"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

George Weah : la légende du football officiellement président du Liberia

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Afrine : une balle dans le pied d'Erdogan ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Guerre en Syrie : les Kurdes, grands perdants du conflit ? (Partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Guerre en Syrie : les Kurdes, grands perdants du conflit ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

Réfugiés syriens au Liban : la voie difficile, voire impossible, du retour au pays

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Seba, une voix gabonaise hors du temps

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

"Choose France" : Macron reçoit les patrons étrangers à Versailles pour une opération séduction

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Pendant le "shutdown", Donald Trump travaille "dur, dur, dur"

En savoir plus

Economie

La compagnie Emirates commande 32 nouveaux A380 à Airbus

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/06/2010

Premier client de l'A380 depuis sa commercialisation, la compagnie aérienne de Dubaï a annoncé avoir commandé 32 exemplaires supplémentaires du mastodonte aérien construit par Airbus. Coût total des emplettes : 11,5 milliards de dollars.

AFP - La compagnie aérienne de Dubai Emirates a annoncé mardi avoir commandé à Airbus 32 exemplaires de son A380, le premier ordre reçu par l'avionneur européen pour son super jumbo depuis environ un an, pour 11,5 milliards de dollars.

Cette nouvelle commande "montre notre confiance dans la croissance à venir" du secteur aérien, a déclaré le patron d'Emirates, sheikh Ahmed bin Saeed Al-Maktoum, lors de l'annonce du contrat au salon aéronautique ILA de Berlin.

Emirates est déjà le premier client de l'A380, avion géant d'Airbus qui trône en vedette à l'ILA. Cette nouvelle commande portera sa flotte d'A380 à 90. La compagnie a déjà reçu et utilise dix de ces appareils.

Airbus n'avait enregistré ces derniers mois que des confirmations de commandes pour l'appareil, et pas de nouvel ordre.

Le patron de sa maison mère EADS, Louis Gallois, avait d'ailleurs estimé dans un entretien récent avec la presse qu'il faudrait attendre 2011 et 2012 pour que les commandes décollent, quand les compagnies aériennes mondiales auront vraiment tourné la page de la crise.

Ceci devrait toutefois intervenir plus tôt que prévu, a indiqué lundi l'Association internationale du transport aérien (IATA), qui table dorénavant sur un bénéfice du secteur en 2010 après une année 2009 dans le rouge.

Première publication : 08/06/2010

  • AÉRONAUTIQUE

    Les syndicats d'Airbus décident de bloquer la production

    En savoir plus

  • AÉRONAUTIQUE

    Airbus mène toujours la course devant Boeing

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)