Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Valls à la chasse aux milliards

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le retour de Wade à Dakar : La polémique enfle

En savoir plus

DÉBAT

Plan d'économies de Valls : la France sur la voie de la stabilité ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Plan d'économies de Valls : la France sur la voie de la stabilité ? (Partie 1)

En savoir plus

SUR LE NET

Ukraine : une carte de visite détournée sur Twitter

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes : toujours les mêmes ?

En savoir plus

FOCUS

Copenhague veut gérer la distribution de cannabis

En savoir plus

DÉBAT

Fatah / Hamas : Peut-on croire à la réconciliation ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Économies : le plan Valls fait débat au sein de la majorité

En savoir plus

  • Les frères ennemis Hamas et Fatah scellent leur réconciliation

    En savoir plus

  • Pour Tony Blair, le véritable ennemi de l’Occident est l’islam radical

    En savoir plus

  • Deux policiers tués à Nairobi dans un attentat à la voiture piégée

    En savoir plus

  • Thomas Piketty, l'économiste français superstar aux États-Unis

    En savoir plus

  • Ligue des champions : avantage pour le Real Madrid vainqueur du Bayern Munich

    En savoir plus

  • Djihadistes français en Syrie : le réveil tardif de la France

    En savoir plus

  • RD Congo : plus de 50 morts dans un accident de train

    En savoir plus

  • Erdogan présente ses condoléances aux petits-enfants d'Arméniens tués en 1915

    En savoir plus

  • Cinéma : “Noor”, le transsexuel pakistanais qui voulait redevenir un homme

    En savoir plus

  • Un entraîneur de foot français porte plainte contre l’émir du Qatar

    En savoir plus

  • Ces islamistes du Mujao qui considèrent la France comme leur ennemie

    En savoir plus

  • Le mariage pour tous fête son premier anniversaire

    En savoir plus

  • Le patron du Facebook russe s’exile pour échapper à l'œil de Moscou

    En savoir plus

  • Pourquoi Kiev peine à relancer son offensive anti-séparatiste

    En savoir plus

  • La Game Boy, pop star des années 90, fête ses 25 ans

    En savoir plus

  • Le Brésil organise un sommet de l'Internet pour l'ère post-Snowden

    En savoir plus

  • En images : scènes de guerre urbaine à Copacabana

    En savoir plus

  • Paris dévoile sa feuille de route économique jusqu'en 2017

    En savoir plus

Moyen-orient

Erdogan accentue la pression sur Israël

©

Vidéo par Jonathan WALSH

Texte par Dépêche

Dernière modification : 08/06/2010

"Israël doit payer le prix pour le sang versé par des martyrs". En préambule d'un sommet réunissant à Istanbul des dirigeants russes, iraniens et arabes, le Premier ministre turc a de nouveau tancé l'État hébreu.

AFP - La Turquie a tenté mardi de faire condamner Israël pour son raid meurtrier contre un convoi maritime à destination de Gaza, au cours duquel neuf Turcs ont été tués, lors d'un sommet régional sur la sécurité tenu à Istanbul.

"Les conséquences de ces actes, commis avec des sentiments de haine et de vengeance, seront évidentes", a assuré le président turc Abdullah Gül, lors de ce sommet qui a réuni les dirigeants de plusieurs pays, dont le Premier ministre russe Vladimir Poutine.

M. Gül avait affirmé il y a quelques jours que les liens entre Israël et la Turquie ne seraient "plus jamais les mêmes", après cet abordage meurtrier.

En marge du forum, M. Poutine a affirmé que son pays avait l'intention de porter devant l'ONU la question d'une enquête sur ce raid.

"Malheureusement, cette action a eu lieu dans les eaux internationales et cela constitue une autre source d'inquiétude", a-t-il dit, et d'ajouter: "C'est pourquoi (l'incident) doit spécialement faire l'objet d'une enquête (...) Nous allons soulever la question devant les Nations unies, nous y travaillons".

La Conférence sur les mesures pour bâtir la confiance et l'action conjointe en Asie (CICA), un forum de sécurité régional, a réuni notamment lundi et mardi les dirigeants de plusieurs pays, dont les présidents iranien et palestinien, Mahmoud Ahmadinejad et Mahmoud Abbas.

Mais le fait qu'Israël est également membre de la CICA a empêché une condamnation explicite de l'Etat hébreu dans la déclaration finale de ce sommet publié mardi soir.

M. Gül a expliqué lors d'une conférence de presse après la clôture du sommet qu'Israël avait empêché l'inclusion dans la déclaration d'une condamnation la visant.

Mais il a lu ensuite un document émanant de la nouvelle présidence en exercice du forum, en l'occurence la Turquie, où 21 des 22 Etats membres, sauf Israël, "condamnent" le raid israélien "en violation de la charte onusienne et du droit international".

Les signataires ont aussi soutenu "la mise en place par le secrétaire général de l'Onu d'une commission d'enquête indépendante pour enquêter d'une manière crédible et transparente" sur cet incident.

"Il n'est pas question que la Turquie oublie" l'attaque qui a couté à la vie à neuf Turcs, a ajouté le président turc, en réponse à une question.

Israël était invité à cette conférence, mais seul son ambassadeur en Turquie était présent.

Les ministres afghan et pakistanais des affaires étrangères ont condamné lundi l'assaut israélien et exprimé leur solidarité à la Turquie, lors du sommet de la CICA, ainsi que, mardi, le président iranien.

Le raid de soldats israéliens sur la flottille humanitaire pour Gaza, le 31 mai en pleine mer, a suscité un tollé international et pratiquement réduit à néant les liens israélo-turcs. La Turquie a rappelé son ambassadeur à Tel Aviv.

Ankara réclame la constitution d'une commission d'enquête indépendante sous l'égide de l'ONU, une hypothèse rejetée par Israël, qui évoque la possibilité d'une enquête interne. Seule la mise en place d'un tel mécanisme peut améliorer les rapports bilatéraux, a averti Ankara.

Le premier Ministre turc Recep Tayyip Erdogan a annoncé dimanche qu'il s'était entretenu par téléphone avec le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, de la mise en place d'une telle commission.

Le Conseil des droits de l'Homme de l'ONU a adopté le 2 juin une résolution approuvant la mise sur pied d'une "mission d'enquête internationale" sur le raid.

La CICA, créée en 2002, compte 20 membres, certains étant en totale opposition politique et diplomatique, avec notamment l'Afghanistan, le Pakistan, l'Iran, Israël, l'Egypte et l'Autorité palestinienne.
 

Première publication : 08/06/2010

  • DIPLOMATIE

    Israël-Turquie : la rupture

    En savoir plus

  • TERRITOIRES PALESTINIENS

    Mahmoud Abbas en Turquie, première étape d'un marathon diplomatique

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    Manifestations dans les grandes villes du monde contre la politique israélienne à Gaza

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)