Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

6 000 experts du Sida et pas de président Macron

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Magic System, 20 ans de tubes

En savoir plus

FOCUS

Le Sénégal, bon élève de la lutte contre le sida

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'été en musique : les incontournables qui vont faire danser

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Israël : les dirigeants "ont de nouveau ignoré les signes avant-coureurs de violences"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Conférence mondiale sur le sida : Washington appelé à maintenir son aide financière

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Conférence mondiale sur le sida : "Un sommet de la recherche à Paris"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Jeux de la Francophonie : quelque 4 000 athlètes réunis à Abidjan

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Claude Rich, un comédien unique

En savoir plus

Asie - pacifique

Explosion mortelle lors d'un mariage dans la province de Kandahar

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 10/06/2010

Une explosion meurtrière d'origine indéterminée a eu lieu ce mercredi au cours d'un mariage dans la province de Kandahar, berceau des Taliban. Au moins 40 personnes ont trouvé la mort et 77 autres ont été blessées.

Quarante personnes au moins ont été tuées et 77 autres blessées dans un attentat suicide mercredi soir pendant un mariage dans le sud de l'Afghanistan, bastion des taliban, a annoncé un responsable de la police.

L'attentat s'est produit dans le district d'Arghandab, près de Kandahar.

Le kamikaze a fait exploser sa charge au milieu des centaines de convives qui participaient aux noces.

D'après un policier de Kandahar, de nombreux invités entretenaient des liens avec les autorités locales de la police ou une milice.

"Mon frère est blessé, nous ne savons pas ce qui s'est passé. Il y a eu une énorme explosion et ensuite, tout le monde était mort ou blessé", a déclaré à l'AFP Mohammad Zanif, le frère du marié.

L'explosion s'est produite dans la partie réservée aux hommes et la majorité des victimes sont des hommes, selon un journaliste de l'AFP à l'hôpital central de Kandahar.

La télévision locale a appelé les habitants à donner leur sang.

Kandahar, troisième ville du pays et fief historique des talibans, est coutumière des attentats. Mais ils font généralement des victimes lorsqu'ils visent les forces internationales ou la police et l'armée afghane.

Les forces de l'Otan sont engagées depuis quelques semaines dans une longue offensive à Kandahar, berceau des talibans, pour rétablir l'autorité de Kaboul.

L'opération doit culminer cette été dans certains districts et se dérouler à la fin de l'été dans d'autres.

Une partie des 30.000 soldats promis en renfort par le président Barack Obama "a commencé à arriver au cours des dernières semaines, et la majorité est destinée à Kandahar", selon le général Ben Hodges, responsable des opérations des forces armées américaines dans le sud afghan.

En août 2009, 43 personnes avaient péri dans l'explosion d'une voiture piégée dans le centre ville de Kandahar.

Première publication : 09/06/2010

  • AFGHANISTAN

    Un sous-officier français tué au combat

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)