Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

En savoir plus

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Barbarie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La constance, c'est la confiance"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La fermeture de restaurants Mac Donald's en Russie : scandale sanitaire ou pression politique ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : l'ONU va déployer 10 000 casques bleus

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Blackout médiatique contre les jihadistes

En savoir plus

DÉBAT

Rentrée économique en France : tableau noir pour l'exécutif ?

En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • Yémen : ultimatum de la rébellion chiite qui exige la démission du gouvernement

    En savoir plus

  • La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

    En savoir plus

  • Gaza : trois commandants du Hamas tués dans un raid israélien

    En savoir plus

  • Présidentielle au Brésil : la candidature de Marina Silva menace Dilma Rousseff

    En savoir plus

  • Syrie - Irak : le pape François tantôt pacifiste, tantôt interventionniste

    En savoir plus

  • Ebola : le médecin américain soigné avec le sérum ZMapp est guéri

    En savoir plus

  • Cécile Rol-Tanguy : "Je représente les résistantes qui ont été oubliées"

    En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Assassinat de James Foley : les États-Unis ont tenté de le libérer

    En savoir plus

  • Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

    En savoir plus

  • Le chef de l'armée désigné Premier ministre à Bangkok

    En savoir plus

  • Pourquoi les négociations sur un cessez-le-feu permanent sont un cauchemar ?

    En savoir plus

  • Libération de Paris : où étaient les combattants noirs de la 2e DB ?

    En savoir plus

  • Netanyahou compare le Hamas aux jihadistes de l'État islamique

    En savoir plus

Afrique

La France restitue officiellement au Sénégal sa base militaire de Dakar

Vidéo par Arnaud ZAJTMAN

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/06/2010

Les 1 200 militaires français positionnés à Dakar s'apprêtent à quitter définitivement leur base. Le Sénégal redevient ainsi maître de la sécurité de son territoire, même si la France y maintiendra un dispositif de quelque 300 hommes.

AFP - Les emprises militaires françaises au Sénégal seront "symboliquement" restituées mercredi aux autorités sénégalaises, 300 soldats français devant toutefois rester stationnés dans ce pays, a annoncé mardi soir le ministère français de la Défense.

"Une cérémonie de restitution symbolique des emprises occupées par les forces françaises au Sénégal aura lieu au camp Bel Air, le 9 juin, à Dakar", a indiqué le ministère dans un communiqué.

"Elle est organisée conjointement par le Sénégal et la France, qui sera représentée par le vice-amiral d’escadre Philippe Combes de l’état-major des armées", a-t-il précisé.

Le ministère note que "cette cérémonie marque le point de départ de l’évolution du dispositif français au Sénégal où la France ne conservera plus de base militaire".

"En accord avec le Sénégal, la France propose de conserver à Dakar un simple 'pôle opérationnel de coopération à vocation régionale', fort d’environ trois cents militaires", confirme-t-il encore.

Dakar, avec quelque 1.200 hommes prépositionnés, constituait l'une des trois installations permanentes de l'armée française en Afrique, avec Libreville et Djibouti.

En février, la France et le Sénégal s'étaient entendus pour fermer les bases françaises à Dakar.

Le communiqué du ministère ne précise pas le calendrier de retrait des forces françaises.

Première publication : 09/06/2010

  • SÉNÉGAL

    Les bases françaises de Dakar passent sous contrôle sénégalais

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)