Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Instituer l'Etat de droit en Chine"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Guerre pour un barrage en Colombie et la sanglante chasse aux dauphins des Îles Feroé

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : quelle stratégie face à l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

SUR LE NET

Hong Kong : les manifestants soutenus à l'étranger

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

France : un budget 2015 sur des œufs

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Himalayesque"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Une série télé irakienne se moque de l'organisation de l'État islamique

En savoir plus

  • Ebola : le premier cas hors d’Afrique localisé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Hong Kong : les manifestants veulent court-circuiter la fête nationale chinoise

    En savoir plus

  • Ligue des champions : "On a montré que Paris peut être une grande équipe"

    En savoir plus

  • Londres a mené ses premières frappes aériennes contre l’EI en Irak

    En savoir plus

  • Commission européenne : un oral difficile pour certains candidats

    En savoir plus

  • Des ravisseurs d'Hervé Gourdel, assassiné en Algérie, ont été identifiés

    En savoir plus

  • Barack Obama salue un accord de sécurité "historique" avec Kaboul

    En savoir plus

  • Ebola : l'expérience "désespérée" d'un médecin libérien

    En savoir plus

  • Hervé Gaymard : "Il n'y aura pas de guerre des chefs à l'UMP"

    En savoir plus

  • Terrorisme : pour Marine Le Pen, les Français musulmans sont "pris au piège"

    En savoir plus

  • Ello, le réseau social qui se la joue anti-Facebook

    En savoir plus

  • Fonds "vautours" : l’Argentine défie les États-Unis sur sa dette

    En savoir plus

  • Quinze ans de prison requis contre le leader de Sharia4Belgium

    En savoir plus

  • Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

    En savoir plus

  • À Montpellier, des pluies diluviennes créent la pagaille

    En savoir plus

Afrique

La France restitue officiellement au Sénégal sa base militaire de Dakar

Vidéo par Arnaud ZAJTMAN

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/06/2010

Les 1 200 militaires français positionnés à Dakar s'apprêtent à quitter définitivement leur base. Le Sénégal redevient ainsi maître de la sécurité de son territoire, même si la France y maintiendra un dispositif de quelque 300 hommes.

AFP - Les emprises militaires françaises au Sénégal seront "symboliquement" restituées mercredi aux autorités sénégalaises, 300 soldats français devant toutefois rester stationnés dans ce pays, a annoncé mardi soir le ministère français de la Défense.

"Une cérémonie de restitution symbolique des emprises occupées par les forces françaises au Sénégal aura lieu au camp Bel Air, le 9 juin, à Dakar", a indiqué le ministère dans un communiqué.

"Elle est organisée conjointement par le Sénégal et la France, qui sera représentée par le vice-amiral d’escadre Philippe Combes de l’état-major des armées", a-t-il précisé.

Le ministère note que "cette cérémonie marque le point de départ de l’évolution du dispositif français au Sénégal où la France ne conservera plus de base militaire".

"En accord avec le Sénégal, la France propose de conserver à Dakar un simple 'pôle opérationnel de coopération à vocation régionale', fort d’environ trois cents militaires", confirme-t-il encore.

Dakar, avec quelque 1.200 hommes prépositionnés, constituait l'une des trois installations permanentes de l'armée française en Afrique, avec Libreville et Djibouti.

En février, la France et le Sénégal s'étaient entendus pour fermer les bases françaises à Dakar.

Le communiqué du ministère ne précise pas le calendrier de retrait des forces françaises.

Première publication : 09/06/2010

  • SÉNÉGAL

    Les bases françaises de Dakar passent sous contrôle sénégalais

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)