Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Travaillez, M. Macron"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La majorité des Français n'a pas de candidat au second tour"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : Ahmed Abba condamné à 10 ans de prison

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Présidentielle 2017 : le soutien à Emmanuel Macron divise

En savoir plus

LE DÉBAT

Présidentielle en France : la déroute des partis traditionnels

En savoir plus

LE DÉBAT

Présidentielle en France : la déroute des partis traditionnels

En savoir plus

FOCUS

Kenya : quand la sécheresse entraîne la violence

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Un an après, A'salfo rend hommage à Papa Wemba

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Battre le FN ne suffit pas"

En savoir plus

Asie - pacifique

Le Parlement proclame Benigno Aquino président

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/06/2010

Vainqueur à plus de 42 % des suffrages de l'élection présidentielle du 10 mai, Benigno Aquino a été proclamé 15e président des Philippines par le Parlement. Fils de l'ancienne chef de l'État Corazon Aquino, il prendra ses fonctions le 30 juin.

AFP - Benigno Aquino, le fils de l'ancienne présidente Corazon Aquino, large vainqueur de l'élection présidentielle du 10 mai, a été proclamé 15e président des Philippines, mercredi par le Parlement.

Les membres du Congrès, chambre basse du Parlement et du Sénat ont entériné le résultat de l'élection, officiellement annoncé mardi, donnant M. Aquino large vainqueur avec 42% des voix.

"Selon les résultats de l'élection nationale du 10 mai, nous proclamons Benigno Aquino président de la République", a déclaré le président du Sénat, Juan Miguel Zubiri.

Avec plus de 15,2 millions de voix, soit 42% des suffrages, M. Aquino, 50 ans, a largement devancé son plus proche rival, l'ancien président Joseph Estrada, qui a recueilli 9,4 millions de voix, sur un peu plus de 50 millions d'électeurs inscrits.

Le président philippin est désigné à l'issue d'un unique tour de scrutin à la majorité simple.

M. Aquino qui prendra ses fonctions le 30 juin, succède à Gloria Arroyo qui, après neuf ans de pouvoir assombris par des rumeurs de corruption et de manipulation de votes, ne pouvait se représenter.

Elu depuis 12 ans au Congrès puis au Sénat, M. Aquino, diplômé d'économie, a fait de la lutte contre la corruption et la pauvreté les priorités de sa campagne dans un pays où près d'un habitant sur trois vit avec moins d'un dollar par jour.

Première publication : 09/06/2010

  • PHILIPPINES

    Large victoire en vue pour Benigno Aquino à la présidentielle

    En savoir plus

  • PHILIPPINES

    Les élections générales se déroulent dans un climat de violence

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)