Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Une série télé irakienne se moque de l'organisation de l'État islamique

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

FOCUS

Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Début des audiences de Charles Blé Goudé devant la CPI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacques Weber, un colosse du théâtre français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Papa Wemba, invité du Journal de l'Afrique !

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : elle filme au péril de sa vie à Raqqa, fief de l'EI en Syrie

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les sports oubliés dans le vent

En savoir plus

SUR LE NET

Instagram bloqué en Chine

En savoir plus

  • Londres a mené ses premières frappes aériennes contre l’EI en Irak

    En savoir plus

  • Ligue des champions : "On a montré que Paris peut être une grande équipe"

    En savoir plus

  • Des ravisseurs d'Hervé Gourdel, décapité en Algérie, ont été identifiés

    En savoir plus

  • Commission européenne : un oral difficile pour certains candidats

    En savoir plus

  • Hong Kong : Pékin prive les Chinois d’informations sur Internet

    En savoir plus

  • Barack Obama salue un accord de sécurité "historique" avec Kaboul

    En savoir plus

  • Ebola : l'expérience "désespérée" d'un médecin libérien

    En savoir plus

  • Hervé Gaymard : "Il n'y aura pas de guerre des chefs à l'UMP"

    En savoir plus

  • Terrorisme : pour Marine Le Pen, les Français musulmans sont "pris au piège"

    En savoir plus

  • Ello, le réseau social qui se la joue anti-Facebook

    En savoir plus

  • Fonds "vautours" : l’Argentine défie les États-Unis sur sa dette

    En savoir plus

  • Quinze ans de prison requis contre le leader de Sharia4Belgium

    En savoir plus

  • Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

    En savoir plus

  • À Montpellier, des pluies diluviennes créent la pagaille

    En savoir plus

  • Mafalda, une héroïne éprise de paix et de justice

    En savoir plus

Asie - pacifique

Le Parlement proclame Benigno Aquino président

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/06/2010

Vainqueur à plus de 42 % des suffrages de l'élection présidentielle du 10 mai, Benigno Aquino a été proclamé 15e président des Philippines par le Parlement. Fils de l'ancienne chef de l'État Corazon Aquino, il prendra ses fonctions le 30 juin.

AFP - Benigno Aquino, le fils de l'ancienne présidente Corazon Aquino, large vainqueur de l'élection présidentielle du 10 mai, a été proclamé 15e président des Philippines, mercredi par le Parlement.

Les membres du Congrès, chambre basse du Parlement et du Sénat ont entériné le résultat de l'élection, officiellement annoncé mardi, donnant M. Aquino large vainqueur avec 42% des voix.

"Selon les résultats de l'élection nationale du 10 mai, nous proclamons Benigno Aquino président de la République", a déclaré le président du Sénat, Juan Miguel Zubiri.

Avec plus de 15,2 millions de voix, soit 42% des suffrages, M. Aquino, 50 ans, a largement devancé son plus proche rival, l'ancien président Joseph Estrada, qui a recueilli 9,4 millions de voix, sur un peu plus de 50 millions d'électeurs inscrits.

Le président philippin est désigné à l'issue d'un unique tour de scrutin à la majorité simple.

M. Aquino qui prendra ses fonctions le 30 juin, succède à Gloria Arroyo qui, après neuf ans de pouvoir assombris par des rumeurs de corruption et de manipulation de votes, ne pouvait se représenter.

Elu depuis 12 ans au Congrès puis au Sénat, M. Aquino, diplômé d'économie, a fait de la lutte contre la corruption et la pauvreté les priorités de sa campagne dans un pays où près d'un habitant sur trois vit avec moins d'un dollar par jour.

Première publication : 09/06/2010

  • PHILIPPINES

    Large victoire en vue pour Benigno Aquino à la présidentielle

    En savoir plus

  • PHILIPPINES

    Les élections générales se déroulent dans un climat de violence

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)