Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient à al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne essuie de lourdes pertes, Donetsk devient ville fantôme

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

Economie

Deux usines chinoises de Honda bloquées par un mouvement de grève

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/06/2010

Le mouvement de grève lancé par des salariés chinois réclamant une hausse de salaire continuait de paralyser, ce jeudi, l'activité de deux usines d'assemblage du constructeur japonais Honda en Chine.

AFP - Deux usines d'assemblage en Chine du constructeur automobile japonais Honda restaient à l'arrêt jeudi, en raison d'un mouvement de grève dans une usine de pièces détachées, a annoncé un porte-parole.

"Les deux usines de Guangqi Honda", l'une des deux coentreprises chinoises de Honda, "ont été fermées mercredi et jeudi", faute de pièces provenant de Honda Lock, filiale du groupe nippon installée dans la province du Guangdong (sud), a indiqué un porte-parole du groupe à Tokyo.

Les quelque 1.500 ouvriers de Honda Lock, qui fabrique notamment des clés et des serrures, ont entamé mercredi la troisième grève récente touchant le groupe japonais.

Selon l'agence Chine Nouvelle, qui cite des responsables locaux non identifiés, ils réclament des salaires mensuels de 2.040 yuans (249 euros) contre 1.700 yuans actuellement.

En revanche, mercredi soir, les employés d'une autre entreprise de pièces détachées approvisionnant Honda, Foshan Fengfu Autoparts, également dans le Guangdong, ont repris le travail. Ils avaient entamé un mouvement de grève lundi pour obtenir des hausses de salaires.

"Les négociations se sont terminées vers 18H00 (10H00 GMT) mercredi. Nous avons repris la production normalement ce matin", a affirmé un porte-parole de Yutaka Giken, filiale de Honda, qui déteint 65% de Fengfu, le reste appartenant au taiwanais Moonstone Holdings.

Fengfu, qui emploie 489 ouvriers, fabrique des silencieux et des pots d'échappement.

Honda produit 650.000 véhicules par an en Chine.

Une première grève, déclenchée dans une autre usine de pièces détachées de Honda, située également à Foshan, Honda Auto Parts Manufacturing, avait duré plus d'une semaine. Elle s'est soldée la semaine dernière par une augmentation de salaire de 24%, portant les rémunérations moyennes à 1.910 yuans (228 euros).
 

Première publication : 10/06/2010

  • CHINE

    Les quatre usines du japonais Honda paralysées par une grève

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)