Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

Planète

Les thoniers français bravent la fermeture anticipée décrétée par l'UE

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/06/2010

La Commission européenne a ordonné, mercredi, une fermeture anticipée de six jours de la pêche au thon rouge dans les eaux européennes. Une injonction à laquelle les pêcheurs français n'ont pas l'intention de se conformer.

AFP - Les thoniers français resteront dans les eaux maltaises tant qu'ils n'auront pas réalisé leurs quotas de pêche, a déclaré jeudi à l'AFP leur patron, Mourad Kahoul, qui sera reçu dans l'après-midi au ministère de l'Agriculture et de la Pêche à Paris.

"Les bateaux ne rentreront pas tant qu'ils n'auront pas atteint leurs quotas", a affirmé M. Kahoul. "Il y en a sept de ma fédération, je leur ai donné consigne de ne pas rentrer", a-t-il ajouté.

"Ils ont fait seulement 62% de captures", a-t-il encore affirmé, soulignant que des "observateurs" se trouvaient à bord pour surveiller le respect des quotas.

"Ils resteront dans les eaux maltaises, tant que le ministre n'aura pas eu de réponse de Bruxelles", a-t-il ajouté à quelques heures d'une réunion organisée au ministère à Paris.

La Commission européenne a ordonné la fermeture anticipée de la pêche au thon rouge dès mercredi soir, six jours avant la fin officielle de la campagne 2010, invoquant l'épuisement des quotas alloués, au grand dam des pêcheurs français encore en mer.

Mercredi, le ministre de l'Agriculture et de la Pêche, Bruno Le Maire, avait demandé que Bruxelles apporte la "preuve formelle" que les bateaux avaient réalisé l'intégralité de leurs quotas.

Un peu plus tard, un porte-parole de la commissaire en charge de la Pêche Maria Damanaki, Oliver Drewes, avait souligné que celle-ci avait promis de fournir "en toute transparence" dans la journée même les chiffres qui ont motivé sa décision.

"Selon les informations que nous avons reçues mardi, la France a atteint ce mercredi 100% des quotas de ses senneurs", avait précisé le porte-parole.

Première publication : 10/06/2010

  • ENVIRONNEMENT

    L'UE interdit la pêche au thon rouge à partir de ce soir minuit‎

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)