Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Quand Manuel Valls tente de faire disparaître ses tweets

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Exclusivité France 24 : Laurent Fabius s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

SUR LE NET

Transparence de la vie publique : la France rattrape son retard

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Simon Serfaty, professeur en relations internationales

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile dénonce les incursions russes en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'agneau russe"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le président du Parlement nigérien inquiété dans une affaire de trafic de bébés

En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

  • Les troupes ukrainiennes abandonnent l'aéroport de Lougansk

    En savoir plus

  • République centrafricaine : les ravages de la haine

    En savoir plus

  • Webdoc : "Le Grand incendie" primé à Visa pour l'image

    En savoir plus

  • Des manifestants investissent le siège de la télévision d'État à Islamabad

    En savoir plus

  • Embargo russe : les producteurs français redoutent la concurrence polonaise

    En savoir plus

  • Importante victoire de l’armée irakienne face aux jihadistes de l’EI

    En savoir plus

  • Ligue 1 : le PSG frappe fort, Bordeaux lève le pied

    En savoir plus

  • Quand des selfies volés de stars nues enflamment la Toile

    En savoir plus

  • Vladimir Poutine évoque la création d’un État dans l’est de l’Ukraine

    En savoir plus

  • Israël décide de s'approprier 400 hectares de terres en Cisjordanie

    En savoir plus

  • Un immeuble s'effondre en banlieue parisienne, au moins sept morts

    En savoir plus

  • Un navire ukrainien bombardé au large de Marioupol

    En savoir plus

  • "J'aime les socialistes" ou l'opération séduction de Manuel Valls à La Rochelle

    En savoir plus

  • Un présumé recruteur pour le jihad en Syrie arrêté à Nice

    En savoir plus

  • Judo : les Françaises sacrées championnes du monde par équipes

    En savoir plus

  • Situation toujours aussi confuse au lendemain du coup d’État au Lesotho

    En savoir plus

  • Golan : les Casques bleus philippins "saufs", les fidjiens toujours détenus

    En savoir plus

Planète

Les thoniers français bravent la fermeture anticipée décrétée par l'UE

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/06/2010

La Commission européenne a ordonné, mercredi, une fermeture anticipée de six jours de la pêche au thon rouge dans les eaux européennes. Une injonction à laquelle les pêcheurs français n'ont pas l'intention de se conformer.

AFP - Les thoniers français resteront dans les eaux maltaises tant qu'ils n'auront pas réalisé leurs quotas de pêche, a déclaré jeudi à l'AFP leur patron, Mourad Kahoul, qui sera reçu dans l'après-midi au ministère de l'Agriculture et de la Pêche à Paris.

"Les bateaux ne rentreront pas tant qu'ils n'auront pas atteint leurs quotas", a affirmé M. Kahoul. "Il y en a sept de ma fédération, je leur ai donné consigne de ne pas rentrer", a-t-il ajouté.

"Ils ont fait seulement 62% de captures", a-t-il encore affirmé, soulignant que des "observateurs" se trouvaient à bord pour surveiller le respect des quotas.

"Ils resteront dans les eaux maltaises, tant que le ministre n'aura pas eu de réponse de Bruxelles", a-t-il ajouté à quelques heures d'une réunion organisée au ministère à Paris.

La Commission européenne a ordonné la fermeture anticipée de la pêche au thon rouge dès mercredi soir, six jours avant la fin officielle de la campagne 2010, invoquant l'épuisement des quotas alloués, au grand dam des pêcheurs français encore en mer.

Mercredi, le ministre de l'Agriculture et de la Pêche, Bruno Le Maire, avait demandé que Bruxelles apporte la "preuve formelle" que les bateaux avaient réalisé l'intégralité de leurs quotas.

Un peu plus tard, un porte-parole de la commissaire en charge de la Pêche Maria Damanaki, Oliver Drewes, avait souligné que celle-ci avait promis de fournir "en toute transparence" dans la journée même les chiffres qui ont motivé sa décision.

"Selon les informations que nous avons reçues mardi, la France a atteint ce mercredi 100% des quotas de ses senneurs", avait précisé le porte-parole.

Première publication : 10/06/2010

  • ENVIRONNEMENT

    L'UE interdit la pêche au thon rouge à partir de ce soir minuit‎

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)