Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

Séisme : "le Népal dévasté"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Volkswagen : sortie de route pour le patriarche Ferdinand Piëch

En savoir plus

FOCUS

Hacking et cybersécurité : la France face au terrorisme connecté

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Népal : "le toit du monde s'est écroulé"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Malien Birama Sidibé candidat à la présidence de la Banque africaine de développement

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La France peut-elle faire pression pour éviter l'exécution de Serge Atlaoui ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants en Méditerranée : l'absence de stratégie en Europe mise en cause

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Génocide des Arméniens : déni et mémoire se côtoient cent ans après

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Loi santé : ce qui va changer

En savoir plus

Planète

Les thoniers français bravent la fermeture anticipée décrétée par l'UE

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/06/2010

La Commission européenne a ordonné, mercredi, une fermeture anticipée de six jours de la pêche au thon rouge dans les eaux européennes. Une injonction à laquelle les pêcheurs français n'ont pas l'intention de se conformer.

AFP - Les thoniers français resteront dans les eaux maltaises tant qu'ils n'auront pas réalisé leurs quotas de pêche, a déclaré jeudi à l'AFP leur patron, Mourad Kahoul, qui sera reçu dans l'après-midi au ministère de l'Agriculture et de la Pêche à Paris.

"Les bateaux ne rentreront pas tant qu'ils n'auront pas atteint leurs quotas", a affirmé M. Kahoul. "Il y en a sept de ma fédération, je leur ai donné consigne de ne pas rentrer", a-t-il ajouté.

"Ils ont fait seulement 62% de captures", a-t-il encore affirmé, soulignant que des "observateurs" se trouvaient à bord pour surveiller le respect des quotas.

"Ils resteront dans les eaux maltaises, tant que le ministre n'aura pas eu de réponse de Bruxelles", a-t-il ajouté à quelques heures d'une réunion organisée au ministère à Paris.

La Commission européenne a ordonné la fermeture anticipée de la pêche au thon rouge dès mercredi soir, six jours avant la fin officielle de la campagne 2010, invoquant l'épuisement des quotas alloués, au grand dam des pêcheurs français encore en mer.

Mercredi, le ministre de l'Agriculture et de la Pêche, Bruno Le Maire, avait demandé que Bruxelles apporte la "preuve formelle" que les bateaux avaient réalisé l'intégralité de leurs quotas.

Un peu plus tard, un porte-parole de la commissaire en charge de la Pêche Maria Damanaki, Oliver Drewes, avait souligné que celle-ci avait promis de fournir "en toute transparence" dans la journée même les chiffres qui ont motivé sa décision.

"Selon les informations que nous avons reçues mardi, la France a atteint ce mercredi 100% des quotas de ses senneurs", avait précisé le porte-parole.

Première publication : 10/06/2010

  • ENVIRONNEMENT

    L'UE interdit la pêche au thon rouge à partir de ce soir minuit‎

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)