Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • Allemagne – Argentine : suivez la finale en direct

    En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

EUROPE

Pédophilie : Benoît XVI demande "pardon" pour la première fois

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/06/2010

Lors d'une messe célébrée place Saint-Pierre de Rome, le pape a demandé "pardon à Dieu et à toutes les personnes concernées" et "promis" que l'Église ferait "tout ce qui est possible" pour que les abus sexuels "ne puissent jamais plus survenir".

AFP - Pour la première fois, Benoît XVI a explicitement "demandé pardon" pour les abus sexuels commis par des prêtres "à l'égard des petits", en clôturant vendredi une année sacerdotale entachée par une cascade de scandales pédophiles au sein de l'Eglise catholique.

Lors d'une messe concélébrée place Saint-Pierre, sous le soleil, avec 15.000 prêtres venus d'une centaine de pays, ce qui constitue une première, le pape a aussi "promis" que l'Eglise allait "faire tout ce qui est possible" pour que les "abus" sexuels sur des mineurs de la part d'hommes d'Eglise "ne puissent jamais plus survenir".

"Il est arrivé que, proprement au cours de cette année de joie pour le sacrement du sacerdoce, sont venus à la lumière les péchés des prêtres - en particulier l'abus à l'égard des petits, où le sacerdoce chargé de témoigner de la prévenance de Dieu à l'égard de l'homme se trouve retourné en son contraire", a déclaré le pape.


"Nous demandons avec insistance pardon à Dieu et aux personnes impliquées, alors que nous entendons promettre de faire tout ce qui est possible pour que de tels abus ne puissent jamais plus survenir", a ajouté Benoît XVI.

Il a ainsi "promis" que l'Eglise ferait "tout ce qui est possible pour examiner attentivement l'authenticité de la vocation" des futurs prêtres, et "mieux encore accompagner les prêtres sur leur chemin, afin que le Seigneur les protège et les garde dans les situations difficiles et face aux dangers de la vie".

Ces scandales entraînent "un devoir de purification", a-t-il affirmé.

Il a aussi souligné que, comme le berger qui doit protéger son troupeau, l'Eglise "doit utiliser le bâton du pasteur" pour "protéger la foi contre les falsificateurs, contre les orientations qui sont en réalité des désorientations". "Il ne s'agit pas d'amour quand on tolère des comportements indignes de la vie sacerdotale", a-t-il lancé alors que la hiérarchie catholique est accusée de ne pas avoir sanctionné ses prêtres coupables.

Depuis la publication en novembre d'un rapport en Irlande faisant état de centaines d'abus sexuels commis sur des enfants par des prêtres couverts par leur hiérarchie, les révélations sur des affaires de ce type se sont multipliées dans plusieurs pays d'Europe, y compris en Allemagne, pays natal du pape, d'Amérique du Nord et d'Amérique latine.

Le pape, lui-même accusé d'avoir couvert des prêtres coupables, a durement condamné ces "péchés", affirmant notamment être "réellement désolé" dans une lettre aux catholiques irlandais. Et lors de son voyage au Portugal en mai, il a reconnu que "la plus grande persécution de l'Eglise ne vient pas d'ennemis extérieurs mais naît du péché de l'Eglise".

Durant son premier voyage hors d'Italie de l'année, en avril à Malte, il avait également rencontré huit hommes victimes d'actes pédophiles commis par des prêtres, priant et pleurant avec eux, selon l'un d'eux.

Mais il n'avait jamais jusqu'à présent prononcé le mot "pardon", ni évoqué de façon aussi explicite "les abus contre les petits".

L'année sacerdotale, censée raviver les vocations, a été décrétée le 16 juin 2009 par le pape à l'occasion du 150e anniversaire de la mort du curé d'Ars, Jean-Marie Vianney. En avril, le cardinal Claudio Hummes, préfet de la Congrégation du clergé, avait appelé les 400.000 prêtres des cinq continents à venir "appuyer publiquement le Saint-Père" à cette occasion.
 

Première publication : 11/06/2010

  • VATICAN

    Le pape accepte la démission d'un évêque accusé de violences

    En savoir plus

  • VATICAN

    Benoît XVI accepte la démission d'un évêque belge pédophile

    En savoir plus

  • VATICAN

    Benoît XVI assure que l'Église agit face aux affaires de pédophilie

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)