Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : calme précaire dans la capitale, violences en province

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Cameroun, la population se mobilise pour l'éducation

En savoir plus

#ActuElles

Canada : les mystérieuses disparitions des femmes autochtones

En savoir plus

REPORTERS

Le meilleur des grands reportages de France 24 en 2014

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Retour sur les temps forts de l’année 2014

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un troisième Bush à la Maison Blanche ?"

En savoir plus

DÉBAT

CAN-2015 : un défi pour le continent africain

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Il faut que Pékin réévalue ses politiques dans les régions tibétaines"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Uruguay : la vie après Guantanamo

En savoir plus

Sports

Le Cameroun rate son entrée dans la compétition face au Japon

Vidéo par Xavier CHEMISSEUR

Texte par Dépêche

Dernière modification : 14/06/2010

Les Lions Indomptables commencent mal leur Mondial. Les coéquipiers de Samuel Eto'o se sont inclinés d'entrée face au Japon (1-0), dans le groupe E. Dominateurs mais maladroits, les Camerounais se sont heurtés à une solide défense nipponne.

REUTERS - Annoncé moribond, le Japon a créé la surprise en dominant le Cameroun 1-0, lundi au Free State Stadium de Bloemfontein en match du groupe E de la Coupe du monde.

Un but opportuniste de Keisuke Honda à la 39e a scellé le sort d'un match ponctué d'innombrables ballons perdus, dribbles téléphonés, mauvais contrôles ou passes imprécises, bien loin du niveau du dernier carré d'un Mondial, l'ambition claironnée des deux sélectionneurs.

Les Lions indomptables de Paul Le Guen ont totalement déjoué et n'ont jamais réussi à imposer leur supériorité physique à des Japonais solides, mais sans grande imagination, qui restaient sur une série de matches amicaux désastreux.

"Récemment, l'équipe n'avait pas eu de très bons résultats et pour être franc, l'ambiance n'était pas terrible... mais l'équipe a donné ce qu'elle a de mieux et le résultat est excellent aujourd'hui", a commenté Honda, désigné homme du match par la Fifa.



Après une entame de match prudente, voire attentiste, tout juste animée par quelques sorties aériennes approximatives des deux gardiens, le match s'est débridé pendant deux minutes à l'approche de la mi-temps.

Le Camerounais Eyong Enoh a d'abord cadré le premier tir du match (38e), sans grand danger.

Sur la relance, un centre du gauche du Grenoblois Daisuke Matsui a pris à défaut la défense centrale des Lions, permettant à Honda, seul au deuxième poteau, de glisser tranquillement le ballon hors de portée du gardien Souleymanou Hamidou, préféré au titulaire habituel, Idriss Kameni.

ETO'O TRANSPARENT

Totalement transparent en première mi-temps, Samuel Eto'o a essayé de sonner la révolte à la 48e en effaçant trois défenseurs nippons sur l'aile droite avant de centrer en retrait pour Eric Choupo-Moting, mais l'ancien international junior allemand a expédié l'offrande hors du cadre. Les Lions indomptables sont vite retombés dans leurs travers et leurs efforts désordonnés les ont de plus en plus exposés aux contres japonais, d'autant que le sélectionneur des Samouraïs bleus Takeshi Okada n'a pas hésité à lancer deux attaquants supplémentaires.

L'un d'eux, Shinji Okazaki, a bien failli doubler la mise à dix minutes de la fin en catapultant sur le poteau un tir lointain de Makoto Hasebe difficilement repoussé par Hamidou, mais il était signalé hors-jeu.

Le Cameroun a malgré tout eu deux occasions d'égaliser dans les dernières minutes. D'abord sur une frappe puissante de 25 mètres de Stéphane Mbia qui s'est écrasée sur la transversale. Puis sur une reprise trop molle d'Achille Webo bien arrêtée par le gardien japonais. Mais l'arbitre portugais avait de toute façon sifflé une faute préalable d'Eto'o.

L'équipe de Le Guen, qui risque d'être très critiqué au Cameroun pour avoir laissé sur le banc le milieu de terrain d'Arsenal Alexandre Song, devra se racheter samedi contre le Danemark, dans un match dont le perdant sera déjà éliminé après la défaite des Scandinaves face aux Pays-Bas (2-0).

Les Samouraïs bleus, qui n'avaient jamais remporté un match de Coupe du monde en dehors du Japon, peuvent, eux, s'avancer plus sereinement vers l'ogre néerlandais auquel ils disputeront contre toute attente samedi la tête du groupe E.

"Il va falloir faire encore mieux contre les Pays-Bas", a prévenu Okada. "C'est notre première victoire à l'étranger (en phase finale d'un Mondial), mais ce n'est pas du tout une fin en soi. Ce qui compte, c'est le prochain match."
 

Première publication : 14/06/2010

  • Le gardien anglais, risée des médias (football)

    En savoir plus

  • COUPE DU MONDE 2010

    L'Allemagne s'offre un festival offensif aux dépens de l'Australie

    En savoir plus

  • COUPE DU MONDE 2010

    Les Bleus visitent un township et évitent de croiser Rama Yade

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)