Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

SUR LE NET

Gaza : Tsahal et le Hamas s'affrontent aussi en ligne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le tourisme, moteur de l'économie espagnole

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Come prima"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les oubliés de Mossoul

En savoir plus

  • Air Algérie a perdu le contact avec un avion parti de Ouagadoudou

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • En images : À Alep, les cratères d'obus deviennent des "piscines" pour enfants

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • À Paris, un rassemblement pro-palestinien sans heurts

    En savoir plus

  • Tour de France : "Depuis le temps qu'un Italien n'a pas gagné !"

    En savoir plus

  • "Le conflit israélo-palestinien est importé en France depuis longtemps"

    En savoir plus

  • Les députés adoptent la nouvelle carte des régions françaises

    En savoir plus

  • Bagdad accusé d'utiliser des "barrel bombs" contre sa population

    En savoir plus

  • Ukraine : deux avions de chasse de l'armée abattus dans l’est du pays

    En savoir plus

  • Accident d'avion à Taïwan : au moins 45 morts, dont deux Françaises

    En savoir plus

EUROPE

Paris et Berlin s'accordent pour taxer les transactions financières

Vidéo par Pauline PACCARD

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/06/2010

Démentant toute tension dans le couple franco-allemand, le président français et la chancelière allemande se sont accordés ce lundi, à Berlin, sur un projet de taxation bancaire qu'ils proposeront au G20 de Toronto prévu à la fin juin.

REUTERS - L'Allemagne et la France ont appelé lundi au renforcement du pacte de stabilité et de croissance européen, se prononçant pour le retrait du droit de vote des pays "laxistes" au Conseil européen.

Claire Demesmais, spécialiste des relations franco-allemandes

La chancelière Angela Merkel et le président Nicolas Sarkozy, qui se sont rencontrés à Berlin, sont tombés d'accord pour renforcer la gouvernance économique de l'Union européenne avec la possibilité de réunions au sommet des pays de la zone euro lorsque cela se révèlera nécessaire.

Ils ont en outre annoncé qu'ils adresseraient une lettre au Premier ministre canadien Stephen Harper, en vue de la réussite du sommet du G20 les 26 et 27 juin à Toronto.

"Il faut renforcer le pacte de stabilité et de croissance" européen, a dit Angela Merkel lors d'une conférence de presse commune avec le chef de l'Etat français.

Berlin et Paris n'écartent pas dans cette perspective une modification des traités.

"On pourrait prévoir que les pays particulièrement laxistes seraient sanctionnés par un retrait de leur droit de vote européen", a précisé Angela Merkel.

"Il faut que les 27 chefs d'Etat et de gouvernement s'entendent comme un gouvernement économique de l'Europe", a-t-elle dit, précisant que les 16 pays de la zone euro devaient pouvoir se rencontrer en cas de besoin.

"Il ne s'agit pas de créer de nouvelles institutions, il s'agit de pouvoir agir de façon pragmatique et efficace", a-t-elle dit, ce qui signifie que l'institutionnalisation de ces réunions, voulue par Nicolas Sarkozy, était abandonnée.

Par ailleurs, "nous nous sommes mis d'accord sur une lettre que nous voulons envoyer au Premier ministre canadien Harper, président du G20 actuel, pour lui dire quelles sont les conditions que nous estimons nécessaires pour réussir cette réunion", a dit la chancelière. "Il s'agit de faire des progrès dans la régulation".
 

Première publication : 14/06/2010

COMMENTAIRE(S)