Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les "MarocLeaks" inquiètent le pouvoir marocain

En savoir plus

#ActuElles

Jouets sexistes : le marketing des fabricants en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Joyeux Noël... laïc !

En savoir plus

REPORTERS

Argentine : le bilan Kirchner

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Cuba - États-Unis : la fin de la guerre froide ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La Grèce fait trembler les marchés

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La personnalité tourmentée de "Mr. Turner"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : colère à Peshawar lors des funérailles des écoliers assassinés

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un recentrage à gauche ?

En savoir plus

Sports

Les Fennecs tiennent tête à l'Angleterre

Vidéo par Antoine MARIOTTI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/06/2010

Solide en défense et bien organisée, l'Algérie a tenu en échec l'Angleterre (0-0) lors de son deuxième match, dans le groupe C. Cités parmi les favoris du Mondial, les Anglais n'ont toujours pas remporté le moindre match en Afrique du Sud.

AFP- La défense de l'Algérie, pourtant pressée, a réussi à maintenir sa cage inviolée contre l'Angleterre (0-0), vendredi dans le Mondial-2010 au Cap (groupe C), en étouffant Rooney et Heskey qui n'auront pas eu la moindre occasion nette à se mettre sous le pied.
   
Un seul élément dans l'arrière-garde des Verts était nouveau par rapport au match précédent contre la Slovénie (0-1): exit Chaouchi, auteur d'une énorme boulette et souffrant d'une entorse du genou, et place à Mbolhi. Vert à plus d'un titre, puisque le gardien du Slavia Sofia étrennait sa seconde sélection seulement !
   
Et il s'avéra à la hauteur de l'enjeu. Hormis quelques frappes aisées à capter, il s'est illustré surtout sur un tir croisé à ras de terre de Lampard depuis le point de penalty, bloqué en deux temps (32). Puis une tête de Gerrard (71) sur laquelle il était masqué.
   
Sur son tir, Lampard était seul, et les défenseurs algériens ont effectivement connu quelques flottements dans le marquage. Mais un dernier coup de rein ou un pied qui contre in extremis le ballon leur permettait de compenser ce marquage lâche, à l'image d'Halliche intervenant devant Heskey (70) ou effleurant le Jabulani du crâne pour éviter que Rooney ne s'en saisisse (62).
   
Bougherra, son compère de la charnière centrale, s'occupait des airs (devant Heskey, 29) ou subtilisait aussi quelques ballons chauds dans la surface aux Anglais (Cole, 6, Defoe, 75). Ses montées balle au pied s'avéraient moins convaincantes, en raison de ses limites techniques.
   
Mais Bougherra et Halliche ont en tout cas fait en sorte que Rooney, dégoûté par leur puissance et leurs jaillissements, prenne du recul sur le terrain, sa présence se désagrégeant parallèlement au fil du match.
   
Sur les côtés, Belhadj à gauche a pris soin de ne pas oublier ses tâches défensives, même s'il s'est bien entendu avec Ziani. Celui qui fêtait ses 28 ans ce vendredi a eu des difficultés face à Lennon, mais a ensuite muselé Johnson, l'arrière droit anglais très offensif.
   
A droite, le capitaine Yahia fut moins en vue que ses coéquipiers de la défense, il est vrai moins mis à contribution puisque personne chez les Anglais n'occupait le couloir gauche.
   
Yahia a aussi gâché deux coups francs bien placés (l'un dans le mur, l'autre à côté du but). Mais c'est lui qui, à la dernière seconde du match, dégage de la tête un corner devant... Crouch et son double mètre. Il fallait le faire.
  

Première publication : 18/06/2010

COMMENTAIRE(S)