Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

#PrayForIstanbul: le spectre de Daech

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

2.500 hommes supplémentaires et un mandat plus robuste pour la Minusma au Mali

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le coup de foudre aquatique de Samir Guesmi

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : les enfants syriens à l'usine plutôt qu'à l'école

En savoir plus

FOCUS

Le lithium bolivien : une arlésienne ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Brexit : "See EU Later !"

En savoir plus

FACE À FACE

Brexit : le sursaut des politiques français

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Gare aux Vikings !"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Attentat à Madagascar : trois morts dont un bébé et 88 blessés dans un stade

En savoir plus

Amériques

Première exécution par fusillade depuis quatorze ans dans l'Utah

Texte par Dépêche

Dernière modification : 18/06/2010

Pour la première fois depuis 1996, un condamné à mort a été fusillé aux États-Unis. Ronnie Lee Gardner avait préféré le peloton d'exécution à l'injection intraveineuse. Sa mise à mort a été... "twittée" par le procureur de l'Utah.

AFP - Un condamné à mort a été fusillé dans la nuit de jeudi à vendredi par un peloton d'exécution dans l'Utah (ouest des Etats-Unis) après le rejet d'ultimes appels à la clémence, ont annoncé les autorités pénitentiaires locales.

Ronnie Lee Gardner, 49 ans, emprisonné depuis 25 ans, a été exécuté par balle au coeur par un peloton de cinq tireurs d'élite à environ 00H20 locales (06H20 GMT), a déclaré à la presse un porte-parole pénitentiaire, Steve Gehrke.

Contrastant avec la méthode d'exécution, c'est sur le site de micro-blogs Twitter que le procureur général de l'Utah Mark Shurtleff a annoncé qu'il avait donné son approbation finale à la mise à mort de Gardner, condamné pour le meurtre d'un avocat.

"Je viens de donner le feu vert (aux autorités pénitentiaires) pour (qu'elles) procèdent à l'exécution de Gardner", a dit M. Shurtleff peu avant la mise à mort par balle du condamné.

"Que Dieu lui accorde la clémence qu'il a refusé à ses victimes", a dit le procureur général.

Gardner est le premier condamné à mort aux Etats-Unis à être fusillé par un peloton d'exécution depuis 1996.

L'homme avait décidé le 23 avril qu'il préférait mourir sous les balles plutôt que par injection intraveineuse.

L'Etat de l'Utah a aboli les exécutions par balles en 2004, mais les personnes condamnées à mort avant cette date conservent le droit de choisir entre cette méthode et l'injection létale.

Gardner avait été condamné en 1985 pour le meurtre d'un avocat, Michael Burdell, pendant qu'il tentait de s'enfuir du tribunal où il était jugé pour un meurtre l'année précédente lors d'une attaque à main armée.

Les proches de Michael Burdell avaient déclaré être hostiles à l'exécution de Gardner car l'avocat était lui-même opposé à la peine de mort.

Première publication : 18/06/2010

COMMENTAIRE(S)