Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DEMAIN À LA UNE

Russie - Ukraine - EU: Nouvelle tentative pour mettre fin au conflit

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

La chasse au carbone

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Alain Duhamel signe "Une histoire personnelle de la Ve République"

En savoir plus

SUR LE NET

Data centers : un coût énergétique trop élevé

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le fardeau d'une nation"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Aubry, beaucoup de silence pour rien"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : à Kobané, la colère des Kurdes contre la Turquie

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Start-up, la tentation de l'étranger

En savoir plus

#ActuElles

Le vin a-t-il un sexe ?

En savoir plus

  • Vidéo : à Kobané, la colère des Kurdes contre la Turquie

    En savoir plus

  • L’Algérie refuse de remplacer le Maroc pour l’organisation de la CAN-2015

    En savoir plus

  • Quand l’EI ne veut plus que ses militants postent de selfies

    En savoir plus

  • Ebola : réunion de l'UE pour mieux lutter contre le virus

    En savoir plus

  • Deux journalistes français jugés en Papouasie

    En savoir plus

  • La crainte s'empare des Iraniennes après des attaques à l'acide

    En savoir plus

  • Kobané : les États-Unis larguent des armes aux combattants kurdes

    En savoir plus

  • Le gouvernement japonais fragilisé après la démission de deux ministres

    En savoir plus

  • À Hong Kong, l'exécutif accuse des "forces étrangères" d'être à la manœuvre

    En savoir plus

  • Foot européen : excepté la Juve, les cadors assurent

    En savoir plus

  • Ebola : la course au vaccin bat son plein

    En savoir plus

  • Débordé par l’afflux de réfugiés, le Liban verrouille sa frontière avec la Syrie

    En savoir plus

  • Serbie-Albanie : le Premier ministre albanais reporte sa visite à Belgrade

    En savoir plus

  • Maroc - Algérie : tirs à la frontière, un "incident grave" selon Rabat

    En savoir plus

  • En images : le marathon de Pékin noyé dans un nuage de pollution

    En savoir plus

  • L'Allemagne accepte de vendre à Israël des bateaux lance-missiles

    En savoir plus

Amériques

Première exécution par fusillade depuis quatorze ans dans l'Utah

Texte par Dépêche

Dernière modification : 18/06/2010

Pour la première fois depuis 1996, un condamné à mort a été fusillé aux États-Unis. Ronnie Lee Gardner avait préféré le peloton d'exécution à l'injection intraveineuse. Sa mise à mort a été... "twittée" par le procureur de l'Utah.

AFP - Un condamné à mort a été fusillé dans la nuit de jeudi à vendredi par un peloton d'exécution dans l'Utah (ouest des Etats-Unis) après le rejet d'ultimes appels à la clémence, ont annoncé les autorités pénitentiaires locales.

Ronnie Lee Gardner, 49 ans, emprisonné depuis 25 ans, a été exécuté par balle au coeur par un peloton de cinq tireurs d'élite à environ 00H20 locales (06H20 GMT), a déclaré à la presse un porte-parole pénitentiaire, Steve Gehrke.

Contrastant avec la méthode d'exécution, c'est sur le site de micro-blogs Twitter que le procureur général de l'Utah Mark Shurtleff a annoncé qu'il avait donné son approbation finale à la mise à mort de Gardner, condamné pour le meurtre d'un avocat.

"Je viens de donner le feu vert (aux autorités pénitentiaires) pour (qu'elles) procèdent à l'exécution de Gardner", a dit M. Shurtleff peu avant la mise à mort par balle du condamné.

"Que Dieu lui accorde la clémence qu'il a refusé à ses victimes", a dit le procureur général.

Gardner est le premier condamné à mort aux Etats-Unis à être fusillé par un peloton d'exécution depuis 1996.

L'homme avait décidé le 23 avril qu'il préférait mourir sous les balles plutôt que par injection intraveineuse.

L'Etat de l'Utah a aboli les exécutions par balles en 2004, mais les personnes condamnées à mort avant cette date conservent le droit de choisir entre cette méthode et l'injection létale.

Gardner avait été condamné en 1985 pour le meurtre d'un avocat, Michael Burdell, pendant qu'il tentait de s'enfuir du tribunal où il était jugé pour un meurtre l'année précédente lors d'une attaque à main armée.

Les proches de Michael Burdell avaient déclaré être hostiles à l'exécution de Gardner car l'avocat était lui-même opposé à la peine de mort.

Première publication : 18/06/2010

COMMENTAIRE(S)