Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"J'ai toujours su qu'il serait au rendez-vous"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ebola: ne pas oublier l'Afrique

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Il faut une réponse globale" contre le terrorisme, dit le Premier ministre malien sur France 24

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sophie Marceau et Patrick Bruel en sex-addicts !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France : la politique familiale à l'heure des économies

En savoir plus

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

  • Juppé contre Sarkozy : Chirac choisit son ancien Premier ministre

    En savoir plus

  • Arrestation d’"El H", le baron de la drogue qui valait 5 millions de dollars

    En savoir plus

  • En images : les ratés du Secret Service de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy propose un contrat de cinq ans pour les fonctionnaires

    En savoir plus

  • Ebola au Liberia : les chiffres de l'OMS sont "faux", affirme Ellen Johnson Sirleaf

    En savoir plus

  • Barack Obama veut faire évoluer le "statu quo" entre Israéliens et Palestiniens

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco tient en échec le Zenit (0-0)

    En savoir plus

  • La France renforce son dispositif militaire pour lutter contre l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Mondial de basket : les Françaises en quarts contre les Américaines

    En savoir plus

  • Gérard Larcher élu sans surprise président du Sénat

    En savoir plus

  • Ebola : Alpha Condé exige "une réponse globale" pour combattre l'épidémie

    En savoir plus

  • Affaire Bygmalion : deux proches de Jean-François Copé mis en examen

    En savoir plus

  • UFC-Que Choisir vs Foncia : l’action de groupe loin de la "class action"

    En savoir plus

  • Le PIB britannique dopé par la drogue et la prostitution

    En savoir plus

  • Erdogan s'engage contre l'EI mais garde comme priorité la chute du régime syrien

    En savoir plus

Afrique

L'ancien chef d'État-major rwandais Kayumba blessé par balles

Vidéo par Antoine MARIOTTI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/06/2010

Le général Faustin Kayumba Nyamwasa (photo), ancien chef d'État-major rwandais accusé par Kigali d'actes terroristes, a été blessé par balles devant son domicile de Johannesburg, en Afrique du Sud, où il est réfugié depuis mars.

AFP - L'ancien chef d’Etat-major rwandais, le général Faustin Kayumba Nyamwasa, réfugié depuis mars en Afrique du Sud, a été blessé par balles samedi devant son domicile de Johannesburg, et sa femme a estimé qu'il s'agissait d'une tentative d'assassinat, a rapporté l'agence SAPA.

Le général Kayumba a été touché devant la barrière du coumpound dans lequel il vit à Johannesburg, a précisé son épouse, Rosette.

"Lorsque nous sommes arrivés à la barrière, un homme noir armé d'un pistolet s'est approché de la fenêtre du conducteur, qui était à demi-ouverte, et il a tiré un coup de feu", a-t-elle déclaré à SAPA,

"Le chauffeur a gêné l'assassin... Mon mari s'est penché, et il a été touché à l'estomac", a-t-elle précisé.

Le tireur aurait ensuite fait le tour de la voiture et tenté d'ouvrir à nouveau le feu sur le Rwandais, mais l'arme s'est enrayée, selon elle.

L'ex chef d'Etat-major rwandais avait fui son pays après avoir été accusé par les autorités d'être responsable d'actes terroristes, dont des attaques à la grenade qui ont fait deux morts en février dernier à Kigali.

Il s'était réfugié en Afrique du Sud.

Rosette Nyamwasa a accusé le gouvernement rwandais d'être derrière cette tentative d'assassinat.

"Je pense que c'était notre gouvernement, notre président Kagame", a-t-elle déclaré selon SAPA.

Le général Kayumba a été hospitalisé dans une clinique privée dans un état stable, selon l'agence.

"Je confirme qu'il est notre patient", a déclaré à l'AFP la porte-parole de la clinique Morningside, Natalie Jackson.

Le général Kayumba était une personnalité clé du Front patriotique rwandais (FPR), ancienne rébellion majoritairement tutsie dirigée par Paul Kagame, qui a mis fin au génocide de 1994 au Rwanda et dirige le pays depuis lors.

Il a notamment joué un rôle très important dans l'offensive menée en 1996 en République démocratique du Congo (RDC), au cours de laquelle des dizaines de milliers de réfugiés hutus rwandais avaient été massacrés.

Vu un moment comme le rival potentiel du président Kagame, il a quitté ses fonctions de chef d'état-major en 2001, pour mener des études en Grande-Bretagne, avant d'être nommé ambassadeur en Inde.

Il était revenu à Kigali pour la conférence annuelle des ambassadeurs lorsqu'il a été mis en cause par le régime.

Première publication : 19/06/2010

  • FRANCE

    La justice française rechigne à extrader le médecin rwandais Eugène Rwamucyo

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)