Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Athènes, la culture plus forte que la crise

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

EDF adopte le projet d'EPR à Hinkley Point, Londres temporise

En savoir plus

LE DÉBAT

Hillary Clinton peut-elle conquérir la Maison Blanche ? (partie 1)

En savoir plus

LE DÉBAT

Hillary Clinton peut-elle conquérir la Maison Blanche ? (partie 2)

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

L'espoir suscité par Hillary Clinton chez les femmes aux Etats-Unis

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Pourquoi l'appli Telegram utilisée par les terroristes échappe toujours à la surveillance ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Obama : le discours qui fait mouche

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Début du "sommet de la réconciliation" entre le Burkina Faso et la Côte d'Ivoire

En savoir plus

FOCUS

En Inde, des femmes se mobilisent contre l'alcool

En savoir plus

Sports

Battu par le Danemark, le Cameroun est éliminé du Mondial

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/06/2010

Battu par le Danemark (1-2)et avant même d'avoir joué son dernier match , le Cameroun est la première nation éliminée de la Coupe du Monde. Ce résultat, catastrophique pour les Lions Indomptables, qualifie les Pays-Bas pour les huitièmes.

AFP - Malgré quelques rugissements prometteurs en première période, le Cameroun est la première nation éliminée du Mondial-2010 après avoir concédé sa deuxième défaite dans le groupe E face au Danemark (2-1), samedi à Pretoria.

Cette victoire danoise offre également aux Pays-Bas leur billet pour les 8e de finale après leur victoire dans l'après-midi face au Japon (1-0).

Indolents contre le Japon (défaite 1-0), les Camerounais ont cette fois justifié leur surnom de "Lions indomptables", tout au moins pendant les 20 premières minutes.

C'est une bien maigre consolation pour Samuel Eto'o et ses coéquipiers venus en Afrique du Sud pour imiter, voire dépasser, leurs devanciers de 1990 qui avaient atteint les quarts de finale.


Mais ces Lions-là manquaient définitivement d'appétit ou alors ont passé leur temps en coulisses à se chercher des poux sur fond de guerre des clans et de contestation du roi-lion Eto'o.

Leur sélectionneur français Paul Le Guen avait pourtant pris en compte les critiques des uns, revendications des autres et ses propres erreurs du match initial en remaniant son milieu de terrain avec notamment la titularisation d'Alexandre Song.

Et le début de rencontre semblait lui donner raison: dès la 10e minute, Eto'o ouvrait la marque en fusillant Thomas Sörensen, suite à une relance complètement ratée de Christian Poulsen.

Les "Lions indomptables" étaient alors irrésistibles et Emana manquait de peu de doubler la marquer sur un tir de 25 mètres (13).

Bendtner marque

Les Danois finissaient pourtant par reprendre leurs esprits et le contrôle de la rencontre: Gronkjaer tentait sa chance de 20 m mais Alexandre Song détournait de la tête en corner (17) et Souleymanou devait sortir devant Jon Dahl Tomasson (20).

Les Scandinaves concrétisaient leur domination à la 33e minute sur une superbe transversale de 60 m de Daniel Agger pour Rommedahl. Le milieu offensif prenait Benoît Assou-Ekotto de vitesse et servait parfaitement Nicklas Bendtner dans la surface de réparation, qui concluait.

A la 41e minute, le Danemark manquait de peu d'assommer les Camerounais mais Song sauvait son équipe en plongeant pour détourner le tir de Tomasson alors que son gardien était battu.

Dans la foulée, Eto'o profitait d'un mauvais renvoi de Sörensen, mais sa frappe percutait le poteau droit (42), puis Emana perforait la défense danoise et ratait son tir, capté sans mal par le gardien de Stoke City.

En deuxième période, en passant par les ailes et en multipliant les longues transversales, les Danois épuisaient la défense du Cameroun qui craquait à l'heure du jeu sur un raid solitaire de Rommedahl (61), qui se jouait de Makoun.

Les Camerounais avaient beau faire le siège du but danois, ils butaient toujours sur Sörensen ou l'un de ses défenseurs qui leur signifiaient la fin de leur rêve sud-africain.
  

Première publication : 19/06/2010

COMMENTAIRE(S)