Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Nana Akufo-Addo vainqueur de la présidentielle au Ghana

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Europol lance un calendrier de l'avent des criminels les plus recherchés

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Valls : premier ministre clivant, candidat rassembleur ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Journée de la laïcité : une exception française

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Corée du sud : la déferlante culturelle

En savoir plus

TECH 24

#OpenGov : la démocratie en mode startup

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Ciao Renzi : l'Italie en crise politique et institutionnelle

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidentielle française : deux gauches irréconciliables ?

En savoir plus

FOCUS

Côte d'Ivoire : plongeon dans le trafic illicite et très lucratif des faux médicaments

En savoir plus

Sports

Nicolas Anelka, itinéraire d'un talent gâché

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/06/2010

Nicolas Anelka a été exclu de l'équipe de France, après avoir insulté Raymond Domenech à la mi-temps du match perdu 2-0 contre le Mexique, jeudi. Retour sur l'histoire houleuse entre l'attaquant et l'équipe de France.

Alors qu’il disputait enfin, à 31 ans, sa première Coupe du monde, Nicolas Anelka a gâché son ultime chance de briller devant le monde entier. En proférant des insultes à l’encontre de Raymond Domenech à la mi-temps du funeste France-Mexique, l’attaquant de Chelsea a tiré un trait définitif sur le Mondial-2010. "Renvoyé' par la Fédération française de football, le match contre les Mexicains risque d'être sa dernière apparition sous le maillot tricolore.


Décrié pour sa passivité, son non-respect des consignes tactiques et son individualisme, Nicolas Anelka était devenu une des cibles favorites des critiques depuis les matchs de préparation jusqu’au premier match des Bleus en Afrique du Sud contre l’Uruguay. Avant le clash, le sélectionneur semblait être son seul soutien. Au point d’être lui aussi critiqué pour son entêtement à vouloir le titulariser, à la pointe de l’attaque française, aux dépens de Thierry Henry, meilleur buteur de l’histoire des Bleus, d’un Pierre-André Gignac plus combattif ou encore du revenant Djibril Cissé.


Enfant terrible du football français

Si son talent individuel est incontestable, jamais au cours de sa carrière, l’attaquant de Chelsea n’a fait l’unanimité. Sa réputation d'enfant terrible du football français et de solitaire a contribué à ses mises à l’écart lors des trois Coupes du monde précédentes depuis 1998. Même s’il a semblé s’être assagi ses dernières années, son histoire avec les Bleus est jalonnée de ses relations houleuses avec les prédécesseurs de Domenech. En août 2003, il avait déclaré dans l'hedomadaire Paris Match à propos de Jacques Santini qui évitait de le convoquer : "Je n'ai pas besoin de l’équipe de France. Qu’il s'agenouille devant moi, s’excuse d’abord, et après je réfléchirai".  


L'ancien parisien avait lancé au début de l'ère Domenech: "je pense que je ne reviendrai pas en bleu tant que Raymond Domenech sera en place". Puis, le joueur avait fait amende honorable et le 5 octobre 2006 Raymond Domenech l'avait rappelé, mais pas pour le Mondial allemand. "Je ne me suis jamais donné comme objectif dans ma vie, dans ma carrière de faire un Mondial", avait déclaré Nicolas Anelka à l'AFP le 11 mai, juste après l'annonce de la présélection de 30 joueurs de l'équipe de France. La Coupe du monde 2010 d’Anelka aura duré le temps de trois mi-temps…


Première publication : 19/06/2010

  • COUPE DU MONDE 2010

    Anelka renvoyé de l'équipe de France par la FFF après ses insultes

    En savoir plus

  • COUPE DU MONDE 2010

    "On dirait que les Bleus sont au boulot, et que ce boulot les ennuie"

    En savoir plus

  • COUPE DU MONDE 2010

    Les Bleus au bord de l'élimination

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)