Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Le succès du high-tech "made in France"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Réchauffement climatique : la planète bientôt sous l'eau?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacob Desvarieux, l'ambassadeur international du Zouk!

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

FOCUS

À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

    En savoir plus

  • Vidéo : les villages repris à l'EI portent les stigmates des combats

    En savoir plus

  • Ebola : pourquoi les femmes sont-elles les premières victimes du virus ?

    En savoir plus

  • Préservatifs trop petits : un problème de taille pour les Ougandais

    En savoir plus

  • Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

    En savoir plus

  • Foot européen : le Real cartonne, Manchester United sombre

    En savoir plus

  • Ligue 1 : l’OM vire en tête, Paris cale encore

    En savoir plus

Sports

Nicolas Anelka, itinéraire d'un talent gâché

Vidéo par Benoît PERROCHAIS

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/06/2010

Nicolas Anelka a été exclu de l'équipe de France, après avoir insulté Raymond Domenech à la mi-temps du match perdu 2-0 contre le Mexique, jeudi. Retour sur l'histoire houleuse entre l'attaquant et l'équipe de France.

Alors qu’il disputait enfin, à 31 ans, sa première Coupe du monde, Nicolas Anelka a gâché son ultime chance de briller devant le monde entier. En proférant des insultes à l’encontre de Raymond Domenech à la mi-temps du funeste France-Mexique, l’attaquant de Chelsea a tiré un trait définitif sur le Mondial-2010. "Renvoyé' par la Fédération française de football, le match contre les Mexicains risque d'être sa dernière apparition sous le maillot tricolore.


Décrié pour sa passivité, son non-respect des consignes tactiques et son individualisme, Nicolas Anelka était devenu une des cibles favorites des critiques depuis les matchs de préparation jusqu’au premier match des Bleus en Afrique du Sud contre l’Uruguay. Avant le clash, le sélectionneur semblait être son seul soutien. Au point d’être lui aussi critiqué pour son entêtement à vouloir le titulariser, à la pointe de l’attaque française, aux dépens de Thierry Henry, meilleur buteur de l’histoire des Bleus, d’un Pierre-André Gignac plus combattif ou encore du revenant Djibril Cissé.


Enfant terrible du football français

Si son talent individuel est incontestable, jamais au cours de sa carrière, l’attaquant de Chelsea n’a fait l’unanimité. Sa réputation d'enfant terrible du football français et de solitaire a contribué à ses mises à l’écart lors des trois Coupes du monde précédentes depuis 1998. Même s’il a semblé s’être assagi ses dernières années, son histoire avec les Bleus est jalonnée de ses relations houleuses avec les prédécesseurs de Domenech. En août 2003, il avait déclaré dans l'hedomadaire Paris Match à propos de Jacques Santini qui évitait de le convoquer : "Je n'ai pas besoin de l’équipe de France. Qu’il s'agenouille devant moi, s’excuse d’abord, et après je réfléchirai".  


L'ancien parisien avait lancé au début de l'ère Domenech: "je pense que je ne reviendrai pas en bleu tant que Raymond Domenech sera en place". Puis, le joueur avait fait amende honorable et le 5 octobre 2006 Raymond Domenech l'avait rappelé, mais pas pour le Mondial allemand. "Je ne me suis jamais donné comme objectif dans ma vie, dans ma carrière de faire un Mondial", avait déclaré Nicolas Anelka à l'AFP le 11 mai, juste après l'annonce de la présélection de 30 joueurs de l'équipe de France. La Coupe du monde 2010 d’Anelka aura duré le temps de trois mi-temps…


Première publication : 19/06/2010

  • COUPE DU MONDE 2010

    Anelka renvoyé de l'équipe de France par la FFF après ses insultes

    En savoir plus

  • COUPE DU MONDE 2010

    "On dirait que les Bleus sont au boulot, et que ce boulot les ennuie"

    En savoir plus

  • COUPE DU MONDE 2010

    Les Bleus au bord de l'élimination

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)