Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Mansouria Mokhefi, spécialiste de l’Algérie

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 2)

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Après le 17, le 18"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

France : les prestations sociales gelées jusqu'en octobre 2015

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Après moi, le déluge"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Algérie: élection sous tension

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Veille de scrutin en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Nigeria : un "colosse" économique face au défi sécuritaire (partie 2)

En savoir plus

  • En direct : le président sortant Bouteflika a voté en fauteuil roulant

    En savoir plus

  • Le 67e Festival de Cannes signe le retour de Jean-Luc Godard

    En savoir plus

  • Nigeria : confusion autour du sort des 129 lycéennes enlevées par des islamistes

    En savoir plus

  • La justice sénégalaise décide du maintien de Karim Wade en détention

    En savoir plus

  • Crise ukrainienne : Poutine s'adresse aux Russes, les diplomates réunis à Genève

    En savoir plus

  • En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • RD Congo : qui en veut au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

  • Economies : Valls demande aux fonctionnaires de "participer à l'effort commun"

    En savoir plus

  • L'aviation jordanienne détruit plusieurs véhicules blindés venant de Syrie

    En savoir plus

  • Crimes de guerre en Syrie : la France veut faire saisir la CPI

    En savoir plus

  • Anelka affirme ne pas avoir accepté l’offre du club brésilien

    En savoir plus

  • La police de New York ferme une unité secrète chargée d'espionner les musulmans

    En savoir plus

  • Démission du puissant chef des renseignements saoudiens

    En savoir plus

Amériques

Juan Manuel Santos grand favori du second tour de la présidentielle

©

Vidéo par AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/06/2010

Les Colombiens se sont rendus aux urnes, dimanche, pour le deuxième tour de l'élection présidentielle, où Juan Manuel Santos, ex-ministre de la Défense et dauphin du président sortant Alvaro Uribe, est donné favori contre Antanas Mockus.

AFP - Les bureaux de vote ont fermé dimanche à 16h00 (21h00 GMT) dimanche en Colombie, où trente millions d'électeurs étaient appelés aux urnes pour élire le successeur d'Alvaro Uribe, a annoncé le directeur le directeur de l'organisme électoral.

"Santos a su capter le capital politique d'Uribe"

Les bureaux ont fermé à l'heure, huit heures après leur ouverture à 08h00 (13h00 GMT), a annoncé Carlos Ariel Sanchez, à la tête du Bureau de recensement, en charge de l'organisation des élections.

Le scrutin opposant le dauphin du président sortant, l'ex-ministre de la Défense Juan-Manuel Santos (2006-2009), à l'ex-maire de Bogota (1995-1997 et 2001-2003) Antanas Mockus, ne semble pas avoir mobilisé les électeurs, selon des donées préliminaires diffusées par le Bureau du recensement.

Selon celui-ci, à 14h00 (19H00 GMT) quelque neuf millions de Colombiens, sur les 30 autorisés à voter, s'étaient exprimés, une participation en baisse de 11% par rapport au premier tour.

"Cela pourrait nous amener à un taux d'abstention record dans l'histoire colombienne," s'approchant des 70% a estimé le directeur de l'Institut de sondages Invamer Gallup sur la chaîne colombienne Caracol.

Selon la directrice de la Mission colombienne d'observation électorale Alejandra Barrios, les observateurs déployés sur le terrain ont relevé le même phénomène: "la pluie, le football et le sentiment que Santos avait déjà beaucoup d'avance ont joué", a-t-elle déclaré à l'AFP.

Au premier tour, pour lequel neuf candidats étaient en lice, Juan-Manuel Santos avait obtenu 6,7 millions de voix (46,56% des suffrages).

Antanas Mockus avait été choisi par 3,1 millions d'électeurs (21,49%) et 49,2% des électeurs avaient participé au scrutin.

Pour ce second round définitif, les sondages donnent M. Santos largement favori avec 65% des intentions de vote, contre 28% pour M. Mockus, selon la dernière enquête d'opinion publiée par Invamer Gallup, huit jours avant le scrutin.

Des résultats officiels portant sur plus de 90% des suffrages sont attendus au plus tard à 18h00 (23h00 GMT)

Le candidat colombien Mockus, portrait d'un homme atypique

Première publication : 20/06/2010

  • COLOMBIE

    "Le message de Mockus passe mal dans les campagnes colombiennes"

    En savoir plus

  • COLOMBIE

    Pour qui et pour quoi votent les Colombiens ?

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)