Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

"Islam de France" : l'équation à résoudre du gouvernement.

En savoir plus

LE DÉBAT

"Islam de France" : l'équation à résoudre du gouvernement.

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Puppa Lek Sen, héritier du reggae africain

En savoir plus

FOCUS

Proche-Orient : l’essor du tourisme politique

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Tensions entre Grecs et réfugiés sur l’île de Chios

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Le plan pour l'islam de France

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

États-Unis : Yellen promet une hausse progressive des taux, les marchés réagissent

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Teddy Riner : "Je suis allé chercher ma deuxième médaille d’or avec les tripes"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Rio c'est parti, Lille c'est fini !

En savoir plus

Sports

Le Brésil domine la Côte d'Ivoire et se hisse en huitièmes

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/06/2010

La Seleçao de Luis Fabiano (photo) a élevé son niveau de jeu pour battre la Côte d'Ivoire (3-1) à Johannesburg. Ce succès lui garantit une des deux premières places du groupe G et un ticket pour les huitièmes.

REUTERS - Le Brésil a validé dimanche son ticket pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde de football à la faveur d'une victoire 3-1 contre la Côte d'Ivoire au Soccer City de Johannesburg.

Les Brésiliens, qui menaient 1-0 à la mi-temps, se sont imposés grâce à un doublé de Luis Fabiano et un but d'Elano. La Côte d'Ivoire a réduit le score en fin de match grâce à Didier Drogba.

Le milieu de terrain Kaka a été expulsé à la 88e minute après avoir écopé d'un deuxième carton jaune.

Le Brésil occupe avec six points la tête du groupe G, dont l'autre match opposera lundi le Portugal à la Corée du Nord au Cap à 11h30 GMT.



 

 

Première publication : 20/06/2010

  • COUPE DU MONDE 2010

    La Côte d'Ivoire de Didier Drogba affronte le géant brésilien

    En savoir plus

  • COUPE DU MONDE 2010

    Battu par le Danemark, le Cameroun est éliminé du Mondial

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)