Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LA SEMAINE DE L'ECO

Agriculture française : le malaise des producteurs

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Agriculture française : un modèle en crise

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Marseille, éternelle capitale de la culture ?

En savoir plus

FOCUS

Criminalité : le "dark Web", le côté obscur d'Internet

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le visage des sans-abri

En savoir plus

REPORTERS

"Never again" : le mouvement contre les armes qui bouscule l'Amérique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Agriculture : Emmanuel Macron veut rassurer les jeunes

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Fusillade aux États-Unis : la NRA veut "plus d'armes dans les écoles"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Radicalisation : un nouveau plan pour sortir de l'impasse"

En savoir plus

Sports

Le Brésil domine la Côte d'Ivoire et se hisse en huitièmes

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/06/2010

La Seleçao de Luis Fabiano (photo) a élevé son niveau de jeu pour battre la Côte d'Ivoire (3-1) à Johannesburg. Ce succès lui garantit une des deux premières places du groupe G et un ticket pour les huitièmes.

REUTERS - Le Brésil a validé dimanche son ticket pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde de football à la faveur d'une victoire 3-1 contre la Côte d'Ivoire au Soccer City de Johannesburg.

Les Brésiliens, qui menaient 1-0 à la mi-temps, se sont imposés grâce à un doublé de Luis Fabiano et un but d'Elano. La Côte d'Ivoire a réduit le score en fin de match grâce à Didier Drogba.

Le milieu de terrain Kaka a été expulsé à la 88e minute après avoir écopé d'un deuxième carton jaune.

Le Brésil occupe avec six points la tête du groupe G, dont l'autre match opposera lundi le Portugal à la Corée du Nord au Cap à 11h30 GMT.



 

 

Première publication : 20/06/2010

  • COUPE DU MONDE 2010

    La Côte d'Ivoire de Didier Drogba affronte le géant brésilien

    En savoir plus

  • COUPE DU MONDE 2010

    Battu par le Danemark, le Cameroun est éliminé du Mondial

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)