Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Cesar : Roman Polanski renonce

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Éric Ciotti : "Le vote de Fessenheim est un scandale"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Éric Ciotti : "Je ne crois pas au ni droite ni gauche"

En savoir plus

FOCUS

Iran : le sport, outil d'émancipation des femmes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Avec Julien Fournié, dans les coulisses d’un défilé Haute Couture

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Quand les femmes décideront de ce que les hommes doivent faire de leurs organes reproductifs"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Quel avenir pour le partenariat transpacifique?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Micmac au PS"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Primaire PS : Cafouillage autour de la participation

En savoir plus

Sports

Le Brésil domine la Côte d'Ivoire et se hisse en huitièmes

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/06/2010

La Seleçao de Luis Fabiano (photo) a élevé son niveau de jeu pour battre la Côte d'Ivoire (3-1) à Johannesburg. Ce succès lui garantit une des deux premières places du groupe G et un ticket pour les huitièmes.

REUTERS - Le Brésil a validé dimanche son ticket pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde de football à la faveur d'une victoire 3-1 contre la Côte d'Ivoire au Soccer City de Johannesburg.

Les Brésiliens, qui menaient 1-0 à la mi-temps, se sont imposés grâce à un doublé de Luis Fabiano et un but d'Elano. La Côte d'Ivoire a réduit le score en fin de match grâce à Didier Drogba.

Le milieu de terrain Kaka a été expulsé à la 88e minute après avoir écopé d'un deuxième carton jaune.

Le Brésil occupe avec six points la tête du groupe G, dont l'autre match opposera lundi le Portugal à la Corée du Nord au Cap à 11h30 GMT.



 

 

Première publication : 20/06/2010

  • COUPE DU MONDE 2010

    La Côte d'Ivoire de Didier Drogba affronte le géant brésilien

    En savoir plus

  • COUPE DU MONDE 2010

    Battu par le Danemark, le Cameroun est éliminé du Mondial

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)