Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Sénégal : risque de famine en Casamance

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Maestro", intello mais pas trop !

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Gaza : les enfants, victimes du conflit

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : la guerre s’importe–t-elle en France ?

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : l’offensive se durcit, le bilan s’alourdit

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine - Russie : les "Mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Apple mise sur la Chine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Nobel de la paix pour Tsahal"

En savoir plus

SUR LE NET

Des internautes juifs et arabes se mobilisent pour la paix

En savoir plus

  • Ukraine : deux avions de chasse de l'armée abattus dans l’est du pays

    En savoir plus

  • Au Nigeria, la ville de Kaduna secouée par deux explosions meurtrières

    En savoir plus

  • MH17 : les premières dépouilles des victimes sont arrivées aux Pays-Bas

    En savoir plus

  • Reportage : l'armée israélienne essuie de lourdes pertes à Gaza

    En savoir plus

  • Une ville chinoise placée en quarantaine après un cas de peste bubonique

    En savoir plus

  • Manifester, une liberté qui reste "la règle"... mais sous haute surveillance

    En savoir plus

  • Au moins 45 morts lors d'un atterrissage d'urgence à Taïwan

    En savoir plus

  • Bagdad accusé d'utiliser des "barrel bombs" contre sa population

    En savoir plus

  • Ryanair contraint de rembourser à la France 9,6 millions d’euros d’aides publiques

    En savoir plus

  • Immigration et droit d'asile : les projets de réforme du gouvernement

    En savoir plus

  • Après le gel des vols vers Tel Aviv, Israël dénonce une mesure "injustifiée"

    En savoir plus

  • Vente du Mistral à la Russie : Fabius invite Cameron à balayer devant sa porte

    En savoir plus

  • Infographie : l'ultime voyage controversé du Costa Concordia

    En savoir plus

  • Le Festival d'Avignon, une tradition politique ancrée dans l'actualité

    En savoir plus

  • Vidéo : à Khan Younès, les cortèges funéraires se succèdent

    En savoir plus

  • Tour de France : Thibaut Pinot, une dose de "combativité", une dose de "déconne"

    En savoir plus

  • Violences à Sarcelles : quatre personnes condamnées à de la prison ferme

    En savoir plus

Amériques

Le patron de BP âprement critiqué pour s'être accordé une journée de relâche

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/06/2010

Tandis que le pétrole se répand toujours dans le golfe du Mexique, Tony Hayward a assisté en famille, samedi, à une prestigieuse régate sur l'île de Wight. Une attitude qui "jette du sel sur les blessures" des victimes, selon Greenpeace.

AFP - Le directeur général de BP Tony Hayward a assisté samedi à une prestigieuse course de yachts de luxe en Grande-Bretagne, au lendemain de l'annonce qu'il allait abandonner la gestion quotidienne de la marée noire du Golfe du Mexique à un autre responsable du groupe pétrolier.

Le yacht "Bob", d'une valeur de 300.000 euros, dont M. Hayward partage la propriété avec deux autres personnes, a participé à la course JP Morgan Asset Management Round The Island, qui se dispute autour de l'île de Wight, au large de la côte méridionale de la Grande-Bretagne.

Le directeur général de BP a été vu en train de soutenir l'équipage de son yacht, selon les médias, mais le groupe pétrolier a refusé de confirmer sa présence.

"Nous n'imaginons pas faire de commentaires sur ce que le directeur général fait dans les rares moments de vie privée" qu'il s'accorde, a déclaré une porte-parole interrogée à propos de cette régate. Elle s'est contentée de souligner que M. Hayward passait du temps en compagnie de son fils.

Vendredi, le président de BP Carl-Henric Svanberg avait annoncé que M. Hayward allait transmettre la gestion des opérations au jour-le-jour dans le Golfe du Mexique à un autre responsable.

La présence de M. Hayward à cette course a suscité la fureur de plusieurs organisations de défense de l'environnement.

Pour Charlie Kronick de Greenpeace, l'attitude de M. Hayward "met du sel dans les blessures" de ceux qui ont été affectés par la marée noire.

Hugh Walding, un porte-parole des Amis de la Terre à l'île de Wight a estimé que l'affaire de la régate sera "perçue comme une nouvelle catastrophe en termes de relations publiques".

M. Hayward avait été interrogé jeudi par des parlementaires américains en colère lors d'une audition devant une commission de la Chambre des représentants enquêtant sur la catastrophe écologique.

Des élus américains ont accusé BP d'avoir négligé la sécurité sur sa plateforme qui a explosé le 20 avril à 80 km des côtes des Etats-Unis, provoquant la pire marée noire de l'histoire du pays.
 

Première publication : 20/06/2010

COMMENTAIRE(S)