Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Alain Choquette, drôlement magique !

En savoir plus

TECH 24

Quand le jeu vidéo change le monde

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Université d'été du PS : "une allumette et c'est l'incendie"

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : la Syrie, une alliée inévitable ?

En savoir plus

DÉBAT

François Hollande expose la ligne diplomatique de la France

En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

  • Obama "n'a pas encore de stratégie" pour intervenir contre l'EI en Syrie

    En savoir plus

Amériques

Le patron de BP âprement critiqué pour s'être accordé une journée de relâche

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/06/2010

Tandis que le pétrole se répand toujours dans le golfe du Mexique, Tony Hayward a assisté en famille, samedi, à une prestigieuse régate sur l'île de Wight. Une attitude qui "jette du sel sur les blessures" des victimes, selon Greenpeace.

AFP - Le directeur général de BP Tony Hayward a assisté samedi à une prestigieuse course de yachts de luxe en Grande-Bretagne, au lendemain de l'annonce qu'il allait abandonner la gestion quotidienne de la marée noire du Golfe du Mexique à un autre responsable du groupe pétrolier.

Le yacht "Bob", d'une valeur de 300.000 euros, dont M. Hayward partage la propriété avec deux autres personnes, a participé à la course JP Morgan Asset Management Round The Island, qui se dispute autour de l'île de Wight, au large de la côte méridionale de la Grande-Bretagne.

Le directeur général de BP a été vu en train de soutenir l'équipage de son yacht, selon les médias, mais le groupe pétrolier a refusé de confirmer sa présence.

"Nous n'imaginons pas faire de commentaires sur ce que le directeur général fait dans les rares moments de vie privée" qu'il s'accorde, a déclaré une porte-parole interrogée à propos de cette régate. Elle s'est contentée de souligner que M. Hayward passait du temps en compagnie de son fils.

Vendredi, le président de BP Carl-Henric Svanberg avait annoncé que M. Hayward allait transmettre la gestion des opérations au jour-le-jour dans le Golfe du Mexique à un autre responsable.

La présence de M. Hayward à cette course a suscité la fureur de plusieurs organisations de défense de l'environnement.

Pour Charlie Kronick de Greenpeace, l'attitude de M. Hayward "met du sel dans les blessures" de ceux qui ont été affectés par la marée noire.

Hugh Walding, un porte-parole des Amis de la Terre à l'île de Wight a estimé que l'affaire de la régate sera "perçue comme une nouvelle catastrophe en termes de relations publiques".

M. Hayward avait été interrogé jeudi par des parlementaires américains en colère lors d'une audition devant une commission de la Chambre des représentants enquêtant sur la catastrophe écologique.

Des élus américains ont accusé BP d'avoir négligé la sécurité sur sa plateforme qui a explosé le 20 avril à 80 km des côtes des Etats-Unis, provoquant la pire marée noire de l'histoire du pays.
 

Première publication : 20/06/2010

COMMENTAIRE(S)