Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Organisation de l’État islamique : la guerre des mots

En savoir plus

SUR LE NET

Wikileaks dénonce les États utilisant des logiciels espions

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La confiance en peau de chagrin"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

"La grève à Air France doit s'arrêter"

En savoir plus

DÉBAT

Grand oral de Manuel Valls : confiance renouvelée mais majorité fragilisée ?

En savoir plus

DÉBAT

Immigration clandestine : l'Europe impuissante ?

En savoir plus

FOCUS

Immigration en Méditerranée : prêts à risquer leur vie pour rejoindre l’Europe

En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • L’étrange saison des Ukrainiens du Shakhtar Donetsk

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG se frotte au mythique Ajax

    En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak et en Syrie ?

    En savoir plus

  • Au moins 67 Sud-Africains tués dans l'effondrement d'un immeuble à Lagos

    En savoir plus

  • Zinedine Zidane se verrait bien un jour sélectionneur des Bleus

    En savoir plus

  • Un obus tiré de Gaza vers Israël, le premier depuis la trêve

    En savoir plus

Culture

L'"impossible photographie" des prisons parisiennes

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Esther LAGARDE

Dernière modification : 21/06/2010

Une photo peut-elle rendre compte des réalités carcérales ? Telle est la question que se pose le Musée Carnavalet, à Paris, qui réunit, le temps d'une exposition, 340 clichés réalisés de 1851 à nos jours dans les geôles de la capitale française.

"L'impossible photographie, prisons parisiennes", exposition qui se tient au Musée Carnavalet à Paris, tente de mettre en lumière le système carcéral, lieu d'ombre et d'obscurité, à travers une série de photographies. Un défi difficile à relever, comme le souligne Catherine Tambrun, la commissaire de l'exposition. "La photographie en prison est impossible. Au sens strict, il est difficile, voire impossible, de photographier la prison. Et, au sens esthétique, la photographie échoue en partie à montrer ce qui relève d'une sensation, d'une pratique et d'une expérience de l'enfermement, bien différentes d'une simple expérience visuelle. On ne photographie pas le sentiment d'isolement, les odeurs, les bruits."

Il est vrai que les autorisations pour photographier les prisons sont rares. L'exposition a tout de même réussi à recenser quelque 340 clichés de prisons parisiennes, prises entre 1851 et 2010, provenant d'archives, de bibliothèques, de collections privées mais aussi de commandes du Musée Carnavalet.

L'humain, le grand absent de cette exposition

Faute de pouvoir retranscrire l'expérience de l'enfermement, les gagnants du concours organisé par le Musée Carnavalet et l'administration pénitentiaire, Michel Séméniako, Jacqueline Salmon et Mathieu Pernot ont privilégié des reportages originaux - tous réalisés à la Santé, dernière prison parisienne. Séméniako propose notamment une série de clichés sur les constructions manuelles faites par des prisonniers : une lampe conçue avec un pot de Ricoré en guise de pied et des photos de paysages exotiques comme abat-jour.

Si la photographie permet difficilement de rendre compte du sentiment de l'incarcération, quel est alors le but de cette exposition ? "C'est pour pallier cette impossibilité et pour en rendre compte que le Musée Carnavalet a souhaité donner place, dans l'exposition, à d'autres représentations de la prison, soit par la vidéo, soit par l'écrit, explique Catherine Tambrun. Le choix du titre 'l'impossible prison' s'est imposé pour toutes les raisons ici évoquées, et en hommage au titre de recueil de textes réunis par Michelle Perrot."

Autre difficulté rencontrée : photographier les détenus. L'Homme est le grand absent de cette exposition, à l'exception d'une série de clichés signés Séméniako et appelée "autoportraits arrangés". Des photos de cellules des détenus, de photos de proches, de livres, de dessins d'enfants, de journaux, lèvent le voile pudique sur la présence et le profil des prisonniers.

"L'impossible photographie, prisons parisiennes
" au Musée Carnavalet jusqu'au 4 juillet. 
                                                     

Première publication : 21/06/2010

COMMENTAIRE(S)