Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Libye : terre d'accueil des jihadistes?

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

CharlElie Couture, l’immortel de la chanson française

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Noirs Africains attaqués à Tanger et le harcélement filmé au Caire

En savoir plus

BILLET RETOUR

Abbottabad peut-elle tourner la page Ben Laden ?

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Culture : Bruxelles contre les artistes ?

En savoir plus

  • Près de 500 migrants portés disparus après un naufrage en Méditerranée

    En savoir plus

  • Air France : la grève devrait s'intensifier mardi

    En savoir plus

  • PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

    En savoir plus

  • Centrafrique : l'ONU prend en charge le maintien de la paix

    En savoir plus

  • Projet de loi anti-jihadiste : la France suit l’exemple du Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Microsoft achète Minecraft, le jeu qui valait 2,5 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Netflix débarque en France : le test de France 24

    En savoir plus

  • Le parti de Gbagbo claque la porte de la commission électorale

    En savoir plus

  • Fifa : Sepp Blatter et son entourage de nouveau soupçonnés de corruption

    En savoir plus

  • Le Medef et son million d'emplois en cinq ans, un effet d'annonce ?

    En savoir plus

  • François Hollande : "Il n'y a pas de temps à perdre" face à l’EI

    En savoir plus

  • La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Le footballeur français Nicolas Anelka signe un contrat en Inde

    En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : premiers vols de reconnaissance français en Irak

    En savoir plus

  • Le procès de la tempête Xynthia s'ouvre en Vendée

    En savoir plus

EUROPE

Londres prend à son tour le tournant de la rigueur

Vidéo par Lise BARCELLINI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 22/06/2010

George Osborne, le ministre britannique des Finances du nouveau gouvernement britannique, a présenté son premier budget au Parlement. Le pays va s'engager dans une cure d'austérité pour réduire son déficit budgétaire record.

AFP - Les salaires les plus élevés de la fonction publique britannique seront gelés pendant deux ans, a annoncé mardi le chancelier George Osborne en présentant au Parlement un budget d'austérité.
   
Notant que "des millions de personnes dans le secteur privé ont accepté" des mesures de restrictions salariales au cours des deux dernières années, notamment pour éviter des pertes d'emploi, M. Osborne a noté que "le secteur public a été épargné par ces pressions" mais "fait à présent face à un compromis similaire".
   
"Je sais qu'il y a beaucoup de fonctionnaires dévoués qui travaillent très dur et ne sont pour rien dans cette récession, mais ils doivent porter leur part du fardeau" post-crise, a expliqué le ministre.
   
"Ce pays vivait au-dessus de ses moyens quand la récession est arrivée, et si nous ne faisons rien dans le cadre des salaires et des retraites, plus d'emplois seront perdus", a prévenu le ministre.
   
Le gel des traitements qu'il a annoncé concerne les fonctionnaires payés plus de 21.000 livres par an (25.200 euros). La mesure épargne ainsi les 1,7 million qui gagnent moins que cette somme et constituent 28% de la fonction publique britannique.
   
Ceux-là recevront une augmentation forfaitaire de leur traitement de 250 livres pour chacune des deux années à venir, ce qui représente une plus forte hausse pour les moins bien payés, a noté le ministre.
   
Il a aussi annoncé un doublement des défraiements des soldats en Afghanistan, et une réflexion devant aboutir à ce que les fonctionnaires les mieux payés ne gagnent pas plus de 20 fois ce que gagnent les moins payés.
   
M. Osborne a aussi annoncé le lancement d'une étude sur les retraites publiques, soulignant que la différence entre entre les rentrées et les sorties atteindra pour l'Etat 10 milliards de livres par an en 2015/16. Il a aussi prévenu d'une accélération du passage de 65 à 66 ans de l'âge légal pour percevoir cette retraite d'Etat.

 

Première publication : 22/06/2010

COMMENTAIRE(S)