Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Manifestation de l'opposition sénégalaise contre un projet de réforme électorale controversé

En savoir plus

LE DÉBAT

Réformes en France : vers une convergence des luttes ?

En savoir plus

POLITIQUE

Visite d'Emmanuel Macron à Washington : Que peut-il espérer de cette rencontre avec Donald Trump ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sting : "Avec Shaggy, on a presque oublié qu'on enregistrait un disque!"

En savoir plus

FOCUS

Face à une crise des déchets qui s’éternise, des Libanais se mobilisent

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Kanye West s'improvise "philosophe" sur Twitter

En savoir plus

L’invité du jour

Martine Landry : "On ne demande pas à accueillir toute la misère du monde mais à prendre notre part"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Rencontre Macron-Merkel à Berlin : une feuille de route pour réformer la zone euro ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Sur l'Europe, "Macron et Merkel rentrent dans le dur"

En savoir plus

EUROPE

Londres prend à son tour le tournant de la rigueur

Texte par Dépêche

Dernière modification : 22/06/2010

George Osborne, le ministre britannique des Finances du nouveau gouvernement britannique, a présenté son premier budget au Parlement. Le pays va s'engager dans une cure d'austérité pour réduire son déficit budgétaire record.

AFP - Les salaires les plus élevés de la fonction publique britannique seront gelés pendant deux ans, a annoncé mardi le chancelier George Osborne en présentant au Parlement un budget d'austérité.
   
Notant que "des millions de personnes dans le secteur privé ont accepté" des mesures de restrictions salariales au cours des deux dernières années, notamment pour éviter des pertes d'emploi, M. Osborne a noté que "le secteur public a été épargné par ces pressions" mais "fait à présent face à un compromis similaire".
   
"Je sais qu'il y a beaucoup de fonctionnaires dévoués qui travaillent très dur et ne sont pour rien dans cette récession, mais ils doivent porter leur part du fardeau" post-crise, a expliqué le ministre.
   
"Ce pays vivait au-dessus de ses moyens quand la récession est arrivée, et si nous ne faisons rien dans le cadre des salaires et des retraites, plus d'emplois seront perdus", a prévenu le ministre.
   
Le gel des traitements qu'il a annoncé concerne les fonctionnaires payés plus de 21.000 livres par an (25.200 euros). La mesure épargne ainsi les 1,7 million qui gagnent moins que cette somme et constituent 28% de la fonction publique britannique.
   
Ceux-là recevront une augmentation forfaitaire de leur traitement de 250 livres pour chacune des deux années à venir, ce qui représente une plus forte hausse pour les moins bien payés, a noté le ministre.
   
Il a aussi annoncé un doublement des défraiements des soldats en Afghanistan, et une réflexion devant aboutir à ce que les fonctionnaires les mieux payés ne gagnent pas plus de 20 fois ce que gagnent les moins payés.
   
M. Osborne a aussi annoncé le lancement d'une étude sur les retraites publiques, soulignant que la différence entre entre les rentrées et les sorties atteindra pour l'Etat 10 milliards de livres par an en 2015/16. Il a aussi prévenu d'une accélération du passage de 65 à 66 ans de l'âge légal pour percevoir cette retraite d'Etat.

 

Première publication : 22/06/2010

COMMENTAIRE(S)