Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

Liban : Chebaa au cœur de la poudrière

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Djilali Benchabane, spécialiste du Moyen-Orient et du Golfe arabo-persique

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Jean-François Piège

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Le plan de relance de Juncker est-il crédible ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Sommet de la francophonie : Macky Sall "regrette" l'absence de Wade

En savoir plus

À L’AFFICHE !

David LaChapelle, de la mode à l'écologie, 30 ans de photographies

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Jacques Attali, président de PlaNet Finance

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

L'Arabie saoudite impose sa stratégie à l'Opep

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Nouvelle affaire d'enlèvement au Mexique : la mère d'une victime témoigne

En savoir plus

Sports

L'Angleterre et les États-Unis qualifiés, l'Algérie quitte le Mondial

Vidéo par Ahmed TAZIR

Texte par Nicolas DE SCITIVAUX

Dernière modification : 24/06/2010

Les États-Unis ont arraché leur qualification dans les arrêts de jeu sur un but de Landon Donovan qui leur offre la victoire 1-0 sur l'Algérie, éliminée. Tombeuse de la Slovénie (1-0), l'Angleterre décroche également son billet pour les huitièmes.

Des incidents signalés à Paris après l'élimination de l'Algérie

Une vingtaine de voitures ont été renversées ou brûlées autour du stade Charléty, dans le XIIIe arrondissement de Paris, mercredi, après la défaite de l'Algérie face aux États-Unis (0-1). Depuis le début du Mondial, la mairie de Paris et la Fifa ont ouvert le stade Charléty pour la retransmission de matches sur écran géant.

Les principaux incidents ont eu lieu rue Cacheux, le long du stade ; d'autres plus mineurs ont été signalés près de la Cité universitaire. Entre 200 et 250 supporters algériens s'en sont pris à un bus et aux forces de l'ordre avec des projectiles divers, selon un policier sur place qui a qualifié ces incidents de "brefs mais graves". Au moins deux personnes ont été interpellées.

Sur les Champs-Élysées, une centaine de supporters très jeunes avec des drapeaux algériens, portant des maillots vert et rouge aux couleurs de l'Algérie, ont défilé dans le calme, dansant autour d'un tambourin. Un important dispositif policier, avec au moins trois compagnies de CRS, avait été déployé, a constaté un journaliste de l'AFP.

Pour se qualifier, les Algériens et les Américains étaient dans l’obligation de remporter leur dernier match et devaient prier pour que l’Angleterre vienne à bout de la Slovénie.

Dès l’entame de la rencontre, les Fennecs prennent le jeu à leur compte et se créent les premières occasions. À la 6e minute, Rafik Djebbour trouve même le poteau gauche du gardien américain, Tim Howard, sur une superbe frappe enroulée.

Mais gare aux contres, les offensives algériennes se soldent souvent par des contre-attaques américaines habilement menées, à l’image de cette puissante frappe de Landon Donovan détournée en corner par Raïs M’Bolhi.

Le premier tournant du match se produit à la 20e minute, quand l’arbitre belge de la rencontre, Frank de Bleeckere, refuse un but à Clint Dempsey pour une position de hors-jeu... inexistante. Un véritable cauchemar pour les États-Unis, pour qui l’histoire semble se répéter après une décision arbitrale similaire lors du match contre la Slovénie.

Trois minutes plus tard, dans l’autre match du groupe C, l’Angleterre ouvre le score face à la Slovénie. Le destin semble donc avoir rempli sa part du contrat.

Algérie et États-Unis se quittent sur un score nul à la mi-temps, mais au retour des vestiaires le rythme s’accélère et la partie prend des allures d’attaque-défense. Chacune des deux formations cherche à marquer le but du K.O., sans y parvenir. M’Bolhi, le portier algérien, multiplie les miracles tandis que dans l’autre surface, les Fennecs pêchent dans le dernier geste.

Mais dans les arrêts de jeu, après une belle action algérienne, les Américains repartent en contre à 3 contre 2 sur le côté droit, et après un cafouillage de la défense algérienne, Landon Donovan, le héros de la sélection américaine, pousse finalement le ballon au fond des filets.

Une défaite de dernière minute pour les Algériens, dont la déception sera accentuée par l’expulsion injuste de son capitaine Anthar Yahia, qui écope d’un deuxième carton jaune pour être venu calmer ses coéquipiers un peu trop remontés.

Au coup de sifflet final, ce sont donc les États-Unis qui se qualifient pour les huitièmes de finale au détriment de la Slovénie et de l’Algérie. Une victoire méritée, qui leur permet de finir en tête du groupe C devant l’Angleterre, et peut-être d’éviter ainsi l’Allemagne au prochain tour.

Première publication : 23/06/2010

COMMENTAIRE(S)