Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Les candidats à la présidentielle afghane acceptent de partager le pouvoir

    En savoir plus

  • Le cessez-le-feu en Ukraine n’a encore rien d’effectif, selon l'Otan

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

EUROPE

Une guerre du gaz se dessine entre Minsk et Moscou

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/06/2010

Le scénario d'une guerre du gaz se profile entre le Bélarus et la Russie. Minsk dit avoir payé ses arriérés alors que Moscou, qui affirme n'avoir encore reçu aucun versement, menace de couper le transit de gaz vers l'Europe.

AFP - Le Bélarus a annoncé mercredi avoir réglé la totalité de sa dette gazière envers le géant russe Gazprom et a menacé de couper le transit de gaz vers l'Union européenne si Moscou ne règle pas la facture d'ici jeudi 07H00 GMT.
   
"Dans un geste de bonne volonté, aujourd'hui à 16H00 (13H00 GMT), après avoir emprunté (de l'argent) alors que la situation n'est pas facile au Bélarus,(...), nous avons versé 187 millions de dollars pour rembourser notre dette à Gazprom", a déclaré le vice-Premier ministre bélarusse Vladimir Semachko.
   
"Mais maintenant, c'est notre droit, et je demande à Gazprom de payer à Beltransgaz 260 millions de dollars d'ici à 10H00 (07H00 GMT) demain (jeudi)", a-t-il ajouté.
   
"Si cela n'est pas fait, alors nous serons contraints de couper le transit d'hydrocarbures à travers le territoire du Bélarus", a-t-il renchéri.
   
De son côté, Gazprom a indiqué ne pouvoir confirmer pour l'heure le remboursement de la dette de Minsk.
   
"Nous confirmerons quand nous aurons reçu l'argent", a déclaré à l'AFP le porte-parole de Gazprom, Sergueï Kouprianov.
   
La crise gazière qui couvait la semaine dernière pour cause d'accusations mutuelles d'impayés a subitement éclaté lundi, lorsque Moscou a mis à exécution sa menace de réduire ses livraisons de gaz au Bélarus.
   
Gazprom, qui avait déjà réduit progressivement ses livraisons de gaz au Bélarus depuis lundi, est passé à 60% de réduction mercredi.
  
 

Première publication : 23/06/2010

  • ÉNERGIE

    La Russie réduit ses livraisons de gaz au Bélarus

    En savoir plus

  • ÉNERGIE

    Poutine propose de marier le Russe Gazprom à l'Ukrainien Naftogaz

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)