Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Obama: le discours qui fait mouche

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Début du "sommet de la réconciliation" entre le Burkina Faso et la Côte d'Ivoire

En savoir plus

FOCUS

En Inde, des femmes se mobilisent contre l'alcool

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Communication digitale : de l'influence à la propagande

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Gad Elmaleh, le roi de l’humour, vit son rêve américain

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Hillary Clinton, candidate mal aimée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

JO : les Brésiliens sceptiques, à 8 jours du coup d'envoi

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ci-gît la démocratie turque"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Anticonstitutionnellement"

En savoir plus

Amériques

Obama révoque le commandant des forces alliées en Afghanistan

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/06/2010

Le président américain a limogé le général Stanley McChrystal (photo), qui avait âprement critiqué l'administration américaine lors d'une interview. Le chef des forces de la coalition en Afghanistan sera remplacé par le général David Petraeus.

REUTERS - Le président Barack Obama a nommé mercredi le général David Petraeus à la tête des forces américaines en Afghanistan, en remplacement du général Stanley McChrystal.

Ce dernier quitte ses fonctions en raison de remarques jugées déplacées sur la politique de l'administration Obama dans un article à paraître vendredi dans la revue Rolling Stone.

Conférence de presse de Barack Obama - 23/06

Le chef de l'exécutif américain a accepté "avec regret" la démission du général Stanley McChrystal, spécialiste de la guerre anti-insurrectionnelle, en poste à Kaboul depuis juin 2009.

Barack Obama, qui avait peu avant convoqué le général à la Maison blanche, a expliqué que le comportement du commandant des forces américaines en Afghanistan n'avait pas, selon lui, à la hauteur de ses fonctions.

Le président a pris soin de préciser que ce changement d'homme n'était pas un changement de politique, tout en invitant le Sénat à confirmer au plus vite la nomination du général David Petraeus.

A Kaboul, le président afghan Hamid Karzaï a fait savoir qu'il respecterait la décision de son homologue américain.

 

Première publication : 23/06/2010

  • ÉTATS-UNIS

    Homme secret, le général McChrystal se brûle à la lumière des médias

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    La Maison Blanche convoque le général McChrystal pour des explications

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)