Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Débat Trump vs Clinton : les réactions sur la toile

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Débat Juncker - Schulz : "Quel avenir pour l'Europe ?"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Christian Estrosi : "Les attentats ne suffisent pas à expliquer les chiffres du chômage"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Christian Estrosi : "Les propos de Patrick Buisson ne me touchent pas"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : aux États-Unis, le mouvement "Buy Black" prend de l’ampleur

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Alain Mabanckou, écrivain du monde

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

Trump ou Clinton : qui est le plus crédible sur l'économie ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Alep, symbole de la faiblesse américaine"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Fance : le chômage repart à la hausse

En savoir plus

Economie

Microsoft souhaite mettre du bling-bling dans son Bing

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 23/06/2010

Microsoft a dévoilé sa dernière arme pour s'attaquer à Google sur le marché des moteurs de recherche. Bing, son produit maison, intègre dorénavant des jeux vidéo, de la musique et des séries télé.

Microsoft a trouvé une nouvelle idée pour résoudre sa quadrature du cercle. Afin de lutter contre la toute puissance de Google en matière de recherche sur Internet, le géant de Redmond (État de Washington) a décidé de mettre une grosse dose de "divertissements" dans Bing, son propre moteur de recherche. "L’idée est d’ajouter à la recherche une fonction télécommande universelle", a affirmé, lundi, Yusuf Mehdi, l’un des vice-présidents de Microsoft, lors d’une présentation à Bellevue, en Californie.

Concrètement, Bing s’enrichit dorénavant de la possibilité d’écouter de la musique, de jouer à des jeux vidéo ou encore de regarder des séries directement sur la page d’accueil du moteur de recherche de Microsoft.

Les possesseurs de Zune, le lecteur multimédia de Microsoft aux États-Unis, peuvent également acheter de la musique directement depuis Bing. Pour le reste, le groupe a puisé dans son propre fonds de petits jeux (Microsoft édite également des jeux vidéo) et passé des accords avec quelques grands noms comme CBS, Viacom ou encore Hulu. Le site permet ainsi de suivre près de 15 000 émissions de télévision ou encore de regarder quelque 20 000 épisodes de séries.

Les réseaux sociaux aussi

Ces rajouts, actuellement disponibles uniquement sur la version américaine de Bing (accessible néanmoins depuis la France), sont une tentative claire de se démarquer davantage de Google. En un an d’existence, le moteur de recherche a commencé à grignoter les parts de marché du grand manitou du secteur. Aux États-Unis, il détient, selon les données ComScore de mai 2010, 12% des parts de marché contre 63% pour Google.

"Il y a encore du chemin à parcourir", a toutefois reconnu Yusuf Mehdi sur le blog officiel de Bing. Parallèlement à ces nouveautés, Microsoft a multiplié, depuis deux mois, les mains tendues vers les nouveaux réseaux sociaux pour y damer le pion à Google. Il a intégré, début juin, Twitter et Facebook dans les résultats des recherches. L’actuel chouchou de la Silicon Valley, le réseau de géolocalisation Foursquare, a également travaillé de concert avec Microsoft pour offrir des "badges" aux personnes qui utilisent Bing Maps pendant la Coupe du monde de football…

Première publication : 23/06/2010

COMMENTAIRE(S)