Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCO

L'Italie entre dans une zone d'incertitude

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'échec de Renzi: avoir sous-estimé la brutalité sociale de sa politique"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La "castritude" selon Ségolène Royal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Pierre Conesa : "L’Arabie saoudite a une diplomatie à deux facettes"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

"La Turquie ne peut pas se passer de l'Europe"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

UE : les populistes s'enracinent

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Brexit : bras de fer entre le gouvernement et la Haute Cour

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Présidentielle-2017 : Macron fait cavalier seul

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : le président sortant Yahya Jammeh reconnaît sa défaite

En savoir plus

Economie

Gazprom rétablit le flux de gaz vers le Bélarus après paiement de sa dette

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/06/2010

Gazprom va rétablir la totalité de ses livraisons de gaz vers le Bélarus, celui-ci ayant honoré sa dette, comme l'a indiqué le patron du géant gazier russe, Alexeï Miller.

AFP - Le géant gazier russe Gazprom a pris la décision de rétablir en totalité ses livraisons de gaz vers le Bélarus, celui-ci ayant honoré sa dette, a indiqué jeudi la porte-parole du Kremklin, Natalia Timakova, citée depuis Washington par les agences russes.

"Au cours d'une conversation téléphonique, (le patron de Gazprom Alexeï) Miller a informé le président (Dmitri Medvedev) que la partie bélarusse avait entièrement payé pour les livraisons de gaz conformément au contrat, et Gazprom a pris la décision de rétablir les livraisons de gaz vers le Bélarus à plein régime", a indiqué Mme. Timakova, selon les agences russes.

Interrogé par l'AFP à Moscou pour confirmation, un porte-parole de Gazprom a renvoyé au service de presse du Kremlin.

Gazprom avait réduit mercredi à 60% ses livraisons de gaz vers le Bélarus en raison d'un conflit financier.

 

Première publication : 24/06/2010

  • ÉNERGIE

    Une guerre du gaz se dessine entre Minsk et Moscou

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)