Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Faut-il s'inquiéter de la chute du prix du baril ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

En Israël, les ventes d'armes à feu en forte hausse

En savoir plus

FOCUS

Ukraine : que reste-t-il de la révolution du Maïdan?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"The Search", Bérénice Bejo sur le champ de bataille

En savoir plus

FOCUS

Violences conjugales : la France s'attaque à la source du fléau

En savoir plus

SUR LE NET

Ferguson : le web réagit à l'annonce du grand jury

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burkina Faso : le ministre de la Culture contraint à la démission

En savoir plus

DÉBAT

L’affaire Ferguson, triste miroir de la société américaine?

En savoir plus

DÉBAT

Nucléaire iranien : l'impossible accord ?

En savoir plus

Economie

Gazprom rétablit le flux de gaz vers le Bélarus après paiement de sa dette

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/06/2010

Gazprom va rétablir la totalité de ses livraisons de gaz vers le Bélarus, celui-ci ayant honoré sa dette, comme l'a indiqué le patron du géant gazier russe, Alexeï Miller.

AFP - Le géant gazier russe Gazprom a pris la décision de rétablir en totalité ses livraisons de gaz vers le Bélarus, celui-ci ayant honoré sa dette, a indiqué jeudi la porte-parole du Kremklin, Natalia Timakova, citée depuis Washington par les agences russes.

"Au cours d'une conversation téléphonique, (le patron de Gazprom Alexeï) Miller a informé le président (Dmitri Medvedev) que la partie bélarusse avait entièrement payé pour les livraisons de gaz conformément au contrat, et Gazprom a pris la décision de rétablir les livraisons de gaz vers le Bélarus à plein régime", a indiqué Mme. Timakova, selon les agences russes.

Interrogé par l'AFP à Moscou pour confirmation, un porte-parole de Gazprom a renvoyé au service de presse du Kremlin.

Gazprom avait réduit mercredi à 60% ses livraisons de gaz vers le Bélarus en raison d'un conflit financier.

 

Première publication : 24/06/2010

  • ÉNERGIE

    Une guerre du gaz se dessine entre Minsk et Moscou

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)