Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Dans l'ombre de Bouteflika"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Nigéria face à Boko Haram

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ali Benflis répond aux attaques d’Abdelaziz Bouteflika

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Booty Looting", un pillage chorégraphié de Wim Vandekeybus

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Bras de fer entre Washington et Téhéran autour d’un ambassadeur

En savoir plus

SUR LE NET

San Francisco : une nouvelle agression liée aux Google Glass

En savoir plus

FOCUS

Les Taïwanais divisés vis-à-vis de la Chine

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Cuisine durable

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Déficit public : la France tiendra-t-elle ses engagements?

En savoir plus

  • Naufrage d’un ferry en Corée du Sud : des centaines de disparus

    En savoir plus

  • Vladimir Poutine : "L'Ukraine est au bord de la guerre civile"

    En savoir plus

  • La police de New York ferme une unité secrète chargée d'espionner les musulmans

    En savoir plus

  • Démission du puissant chef des renseignements saoudiens

    En savoir plus

  • "Injustices et corruption alimentent le cycle de violences au Nigeria"

    En savoir plus

  • Violences sexuelles dans l'armée : Le Drian prône la "tolérance zéro"

    En savoir plus

  • La justice indienne reconnaît l’existence d’un troisième genre

    En savoir plus

  • Kiev passe à l'offensive contre les pro-russes dans l'Est

    En savoir plus

  • Ali Benflis : "La présidence à vie en Algérie, c’est terminé"

    En savoir plus

  • Les prisonniers d'Abou Ghraib transférés face à la menace djihadiste

    En savoir plus

  • Des travaux d'intérêt général pour Silvio Berlusconi

    En savoir plus

  • Vidéo : Yasmina Khadra appelle les Algériens à "chasser" le régime

    En savoir plus

  • Réforme des régions : la Bourgogne et la Franche-Comté sur la voie de la fusion

    En savoir plus

  • Reportage : à Horlivka, les insurgés s'emparent des bâtiments officiels

    En savoir plus

  • Un an après les attentats, Boston rend hommage à ses victimes

    En savoir plus

  • L'incendie de Valparaiso pourrait encore durer plusieurs jours

    En savoir plus

  • Hillsborough : 25 ans après, Liverpool demande toujours justice pour les victimes

    En savoir plus

  • Amnesty International accuse l'Algérie de violer les droits de l'Homme

    En savoir plus

Amériques

Le baron de la drogue Christopher "Dudus" Coke extradé aux États-Unis

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/06/2010

Deux jours après avoir été arrêté par la police jamaïcaine, Christopher "Dudus" Coke a été extradé aux États-Unis où il est accusé d'être à la tête d'un réseau de trafic de drogue. Sa traque avait provoqué des affrontements meurtriers fin mai.

AFP - Le baron présumé de la drogue de Jamaïque Christopher "Dudus" Coke, à l'origine de violents affrontements le mois dernier sur l'île caribéenne, a été extradé jeudi aux Etats-Unis où il doit être jugé pour trafic de drogue, ont annoncé les autorités à Kingston.

Christophe Coke, qui avait été arrêté mardi par la police jamaïcaine, a "renoncé à ses droits à un procès sur son extradition en Jamaïque et a été extradé aux Etats-Unis en début d'après-midi", a annoncé le ministère jamaïcain de la Sécurité nationale.

Plus tôt, Dudus avait indiqué par le biais d'un communiqué qu'il souhaitait "traiter directement avec les Etats-Unis en fonction des textes qui régissent l'extradition" entre les deux pays.

"Tout le pays a été touché par les circonstances qui ont entouré mon extradition et j'espère que mon action, aujourd'hui, va permettre de soulager tout ceux qui ont souffert", avait-il écrit.

La traque de "Dudus" avait provoqué de violents affrontements fin mai à Kingston entre police et armée d'un côté, et affidés de "Dudus" de l'autre, qui avaient fait au moins 73 morts chez les civils, obligeant le gouvernement à proclamer l'état d'urgence.

Dans son communiqué, Coke avait indiqué "avoir agi selon ce qu'il avait considéré être le meilleur intérêt de sa famille, de la communauté de l'ouest de Kingston, et en particulier des gens de Tivoli Gardens, et surtout de la Jamaïque".

"Je quitte la Jamaïque et ma famille en particulier (sa mère) Patsy avec le coeur gros mais pleinement confiant qu'au moment voulu je serai disculpé et pourrais revenir vers eux", avait-il ajouté.

La justice américaine accuse Coke d'approvisionner New York et les autres villes de la côte est en crack, cocaïne et marijuana, causant au passage de sanglantes guerres de gangs. Les enquêteurs en évaluent le bilan à plusieurs milliers de morts depuis les années 90.

Il risque la prison à vie s'il est reconnu coupable.

Dudus avait été arrêté mardi sur l'île caribéenne après avoir été reconnu par des policiers malgré le fait qu'il s'était coupé la barbe et qu'il était coiffé d'une perruque.

A la tête du principal gang de trafiquants de drogue de Jamaïque, les "Shower Posse", Coke est considéré comme un marchand de mort ultra-violent par Washington, mais aussi comme un bienfaiteur et un "parrain" dans les bidonvilles de Kingston, réputée l'une des capitales les plus violentes du monde.

 

Première publication : 25/06/2010

  • JAMAÏQUE

    Arrestation de Christopher Coke, parrain présumé de la drogue

    En savoir plus

  • JAMAÏQUE

    La traque du narcotrafiquant "Dudus" continue, le bilan des victimes s'alourdit

    En savoir plus

  • JAMAÏQUE

    Kingston en état de siège, "Dudus" toujours en fuite

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)