Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

  • Nouvelle journée de raids israéliens sur Gaza

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Violents combats pour le contrôle d'une base au nord-est de Bagdad

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile attaquée en justice

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne essuie de lourdes pertes, Donetsk devient ville fantôme

    En savoir plus

  • Vidéo : les habitants de Rafah pris au piège des raids israéliens

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

Economie

Le pirate du Twitter d'Obama condamné à cinq mois de prison avec sursis

©

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 24/06/2010

Jugé pour avoir piraté en 2009 plusieurs comptes Twitter, dont celui du président Barack Obama, le hacker français a finalement échappé à la prison. Le jeune homme encourait jusqu'à deux ans de prison ferme.

François C., alias "Hacker-Croll", a accueilli le verdict avec le sourire et s'est dit "soulagé" à la sortie du tribunal de Clermont-Ferrand. Le jeune Auvergnat, accusé de s'être introduit illégalement dans plusieurs comptes Twitter, dont celui du président américain Barack Obama, a été condamné à cinq mois de prison avec sursis. Il encourait jusqu'à deux ans de prison pour "intrusion dans un système de données".

"Oui, l'histoire de termine bien, a-t-il indiqué à l'AFP. Le tout maintenant, c'est de ne pas refaire ces erreurs-là".

Interpellé le 24 mars au domicile de ses parents à Beaumont, dans le Puy-de-Dôme, puis relâché peu après, le jeune homme de 23 ans a été traqué durant des mois par le FBI, qui a enquêté conjointement avec la police française.

La plaidoirie de son avocat Me Canis a consisté à dire que l'affaire était "sans gravité particulière" et qu'il n'y a pas eu "de réel préjudice ni d'escroquerie". Cela justifie peut-être pourquoi ni Twitter, à l'origine du dépôt de plainte, ni les autorités américaines, ni les détenteurs des messageries électroniques piratées ne se sont constitués partie civile. C'est du moins l'explication que donne le parquet de Clermont-Ferrand.

Multitude de mots de passe

"Hacker Croll" a réussi, en mai 2009, à s’introduire illégalement sur les comptes e-mails de plusieurs employés de Twitter, dont ceux du PDG du célèbre site de microblogging, Evan Williams, et de sa femme. Partant de là, il était parvenu à collecter une multitude de mots de passe, dont celui d’administrateur de Twitter. Il pouvait ainsi avoir accès à toute la cuisine interne du fameux réseau social.

Le résultat de sa petite visite : une pile de 310 pages de documents que "Hacker Croll" a fait parvenir, en juillet 2009, à plusieurs sites spécialisés, dont TechCrunch ou Korben. Une fuite qui avait fait, à l’époque, un sacré bruit car ils contenaient des informations aussi futiles que des plans pour un éventuel futur jeu de téléréalité ou les préférences alimentaires de certains employés, mais aussi des données plus sensibles comme les plans pour rentabiliser Twitter…

crédit photo: Korben

"Hackito ergo sum"

"Hacker Croll" avait raconté sa démarche au bloggeur Korben et sur le site Zataz. Il y expliquait n’avoir jamais utilisé les comptes Twitter de la chanteuse Britney Spears ou du président américain Barack Obama pour répandre de fausses informations, comme l'en avait accusé la rumeur sur le Web. En fait, dans son entretien à Zataz, celui-ci affirme n’avoir jamais eu "l’intention de nuire ou de détruire" et que sa démarche répondait au crédo : "Hackito ergo sum" ["Je hacke donc je suis"].

Cette démarche n’a pas eu l’heur de plaire à Twitter qui, après avoir minimisé l’attaque, s’était empressé de changer ses mots de passe et de renforcer sa sécurité. Après son arrestation, la police française a affirmé que, outre Twitter, "Hacker Croll" avait également piraté des comptes Facebook et Gmail. Il serait, de plus, impliqué dans plusieurs petites arnaques sur le Net.

Photo : korben.info

Première publication : 24/06/2010

  • VENEZUELA

    Bienvenue sur le compte Twitter du président Ch@vez

    En savoir plus

  • INTERNET

    Twitter débarque sur les étagères de la bibliothèque du Congrès américain

    En savoir plus

  • INTERNET

    Twitter dévoile enfin son modèle économique

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)