Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Vol AH 5017 : l'équipage aurait changé de direction à cause de la météo

En savoir plus

TECH 24

Objets : tous connectés !

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Paris fête l'été !

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

  • Manifestation pro-Gaza interdite : l'appel au calme de Manuel Valls

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : il sera "très difficile" de récupérer les corps

    En savoir plus

  • Trêve de douze heures à Gaza, les négociations se poursuivent à Paris

    En savoir plus

  • Exposition sur la Grande Guerre à Paris : les derniers poilus vous saluent

    En savoir plus

  • Didier Drogba officialise son retour à Chelsea

    En savoir plus

  • La manifestation pro-palestinienne prévue samedi à Paris interdite

    En savoir plus

  • En images : la zone du crash du vol AH5017 au Mali

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Un soldat libanais rejoint le Front Al-Nosra

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "J'ai perdu mon jeune frère et toute sa famille"

    En savoir plus

  • Tour de France : Navardauskas décroche une première victoire pour la Lituanie

    En savoir plus

  • Cinq Palestiniens tués lors du "Jour de colère" en Cisjordanie

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • En images : les damnés de Gaza

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • L’essor du tourisme "100 % halal"

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

Economie

Le pirate du Twitter d'Obama condamné à cinq mois de prison avec sursis

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 24/06/2010

Jugé pour avoir piraté en 2009 plusieurs comptes Twitter, dont celui du président Barack Obama, le hacker français a finalement échappé à la prison. Le jeune homme encourait jusqu'à deux ans de prison ferme.

François C., alias "Hacker-Croll", a accueilli le verdict avec le sourire et s'est dit "soulagé" à la sortie du tribunal de Clermont-Ferrand. Le jeune Auvergnat, accusé de s'être introduit illégalement dans plusieurs comptes Twitter, dont celui du président américain Barack Obama, a été condamné à cinq mois de prison avec sursis. Il encourait jusqu'à deux ans de prison pour "intrusion dans un système de données".

"Oui, l'histoire de termine bien, a-t-il indiqué à l'AFP. Le tout maintenant, c'est de ne pas refaire ces erreurs-là".

Interpellé le 24 mars au domicile de ses parents à Beaumont, dans le Puy-de-Dôme, puis relâché peu après, le jeune homme de 23 ans a été traqué durant des mois par le FBI, qui a enquêté conjointement avec la police française.

La plaidoirie de son avocat Me Canis a consisté à dire que l'affaire était "sans gravité particulière" et qu'il n'y a pas eu "de réel préjudice ni d'escroquerie". Cela justifie peut-être pourquoi ni Twitter, à l'origine du dépôt de plainte, ni les autorités américaines, ni les détenteurs des messageries électroniques piratées ne se sont constitués partie civile. C'est du moins l'explication que donne le parquet de Clermont-Ferrand.

Multitude de mots de passe

"Hacker Croll" a réussi, en mai 2009, à s’introduire illégalement sur les comptes e-mails de plusieurs employés de Twitter, dont ceux du PDG du célèbre site de microblogging, Evan Williams, et de sa femme. Partant de là, il était parvenu à collecter une multitude de mots de passe, dont celui d’administrateur de Twitter. Il pouvait ainsi avoir accès à toute la cuisine interne du fameux réseau social.

Le résultat de sa petite visite : une pile de 310 pages de documents que "Hacker Croll" a fait parvenir, en juillet 2009, à plusieurs sites spécialisés, dont TechCrunch ou Korben. Une fuite qui avait fait, à l’époque, un sacré bruit car ils contenaient des informations aussi futiles que des plans pour un éventuel futur jeu de téléréalité ou les préférences alimentaires de certains employés, mais aussi des données plus sensibles comme les plans pour rentabiliser Twitter…

crédit photo: Korben

"Hackito ergo sum"

"Hacker Croll" avait raconté sa démarche au bloggeur Korben et sur le site Zataz. Il y expliquait n’avoir jamais utilisé les comptes Twitter de la chanteuse Britney Spears ou du président américain Barack Obama pour répandre de fausses informations, comme l'en avait accusé la rumeur sur le Web. En fait, dans son entretien à Zataz, celui-ci affirme n’avoir jamais eu "l’intention de nuire ou de détruire" et que sa démarche répondait au crédo : "Hackito ergo sum" ["Je hacke donc je suis"].

Cette démarche n’a pas eu l’heur de plaire à Twitter qui, après avoir minimisé l’attaque, s’était empressé de changer ses mots de passe et de renforcer sa sécurité. Après son arrestation, la police française a affirmé que, outre Twitter, "Hacker Croll" avait également piraté des comptes Facebook et Gmail. Il serait, de plus, impliqué dans plusieurs petites arnaques sur le Net.

Photo : korben.info

Première publication : 24/06/2010

  • VENEZUELA

    Bienvenue sur le compte Twitter du président Ch@vez

    En savoir plus

  • INTERNET

    Twitter débarque sur les étagères de la bibliothèque du Congrès américain

    En savoir plus

  • INTERNET

    Twitter dévoile enfin son modèle économique

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)