Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

La Toile réagit au discours de Barack Obama sur l'EIIL

En savoir plus

SUR LE NET

Le web révolutionne le journalisme d'investigation

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Sarkozy : Chronique d'un retour annoncé

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 12 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 12 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le PS dans la tourmente

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Emma Stone et Colin Firth nous jouent un tour dans "Magic in the moonlight"

En savoir plus

BILLET RETOUR

Abbottabad peut-elle tourner la page Ben Laden ?

En savoir plus

FOCUS

Un siècle après, que reste-t-il de la présence allemande en Namibie ?

En savoir plus

  • Paris s'apprête à accueillir la conférence internationale sur l'État islamique

    En savoir plus

  • EI : "Ce ne sont pas des musulmans mais des monstres", affirme Cameron

    En savoir plus

  • Mondial de basket : la "team USA" seule au monde

    En savoir plus

  • Législatives suédoises : la gauche en tête, poussée de l'extrême droite

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Lille prend la tête, l’OM revient

    En savoir plus

  • Objecteurs de conscience en Israël : 200 vétérans défendent leur unité

    En savoir plus

  • Grève chez Air France : journée noire attendue lundi

    En savoir plus

  • Les pro-russes menacent le processus de paix dans l'est de l'Ukraine, selon Kiev

    En savoir plus

  • Tour d’Espagne : le troisième sacre d’Alberto Contador

    En savoir plus

  • Webdocumentaire : Chibanis, l’éternel exil des travailleurs maghrébins

    En savoir plus

  • Corée du Nord : l'Américain Matthew Miller condamné aux travaux forcés

    En savoir plus

  • Plus de 900 résidents français impliqués dans le jihad

    En savoir plus

  • En images : Roland-Garros en fête pour la Coupe Davis

    En savoir plus

  • Corse : attentat contre une discothèque du Club Med

    En savoir plus

  • Mondial de basket : la France remporte une médaille de bronze historique

    En savoir plus

Amériques

Le baron jamaïcain de la drogue "Dudus" Coke extradé à New York

Vidéo par Jonathan WALSH

Texte par Dépêche

Dernière modification : 25/06/2010

Accusé de "complot pour trafic de marijuana et de cocaïne et de trafic illégal d'armes" par la justice américaine, le baron présumé de la drogue Christophe Coke, arrêté mardi en Jamaïque, est arrivé à New York vendredi suite à son extradition.

AFP - Le baron présumé de la drogue jamaïcain Christopher "Dudus" Coke, extradé jeudi aux Etats-Unis, est arrivé "dans la soirée" à New York où il est accusé de trafic de drogue et de trafic illégal d'armes, ont annoncé les autorités judiciaires américaines.

Christopher Coke, 40 ans, arrêté mardi par la police jamaïcaine, est accusé de "complot pour trafic de marijuana et de cocaïne et de trafic illégal d'armes", a précisé le ministère de la Justice dans un communiqué.

Il risque la prison à vie s'il est reconnu coupable par la justice américaine qui avait délivré un mandat d'arrêt à son encontre.

Vendredi, il sera présenté à un juge devant un tribunal fédéral de Manhattan, selon le communiqué du ministère américain.

La traque du narcotrafiquant présumé par les autorités jamaïcaines avait provoqué de violents affrontements fin mai à Kingston entre police et armée d'un côté, et affidés de "Dudus" de l'autre, qui avaient fait au moins 73 morts civils, obligeant le gouvernement à proclamer l'état d'urgence.

A la tête du principal gang de trafiquants de drogue de Jamaïque, les "Shower Posse", Coke est considéré comme un marchand de mort ultra-violent par Washington, mais aussi comme un bienfaiteur et un "parrain" dans les bidonvilles de Kingston, réputée l'une des capitales les plus violentes du monde.

Christophe Coke a "renoncé à ses droits à un procès sur son extradition en Jamaïque et a été extradé aux Etats-Unis en début d'après-midi", avait annoncé plus tôt le ministère jamaïcain de la Sécurité nationale.

Avant cela, "Dudus" avait indiqué dans un communiqué qu'il souhaitait "traiter directement avec les Etats-Unis en fonction des textes qui régissent l'extradition" entre les deux pays.

"Tout le pays a été touché par les circonstances qui ont entouré mon extradition et j'espère que mon action, aujourd'hui, va permettre de soulager tout ceux qui ont souffert", avait-il écrit.

Dans son communiqué, Coke avait indiqué "avoir agi selon ce qu'il avait considéré être le meilleur intérêt de sa famille, de la communauté de l'ouest de Kingston, et en particulier des gens de Tivoli Gardens, et surtout de la Jamaïque".

"Je quitte la Jamaïque et ma famille en particulier (sa mère) Patsy avec le coeur gros mais pleinement confiant qu'au moment voulu je serai disculpé et pourrais revenir vers eux", avait-il ajouté.

La justice américaine accuse Coke d'avoir approvisionné New York et les autres villes de la côte est en crack, cocaïne et marijuana, causant au passage de sanglantes guerres de gangs. Les enquêteurs en évaluent le bilan à plusieurs milliers de morts depuis les années 90.

Selon un membre de l'agence américaine antidrogue (DEA), John Gilbride, "l'arrestation de Christopher Michael Coke sort des rues un des narcotrafiquants les plus dangereux qui soit".

Coke avait été arrêté mardi sur l'île caribéenne après avoir été reconnu par des policiers malgré le fait qu'il s'était coupé la barbe et qu'il était coiffé d'une perruque.

Le ministère de la Justice américain se réfère dans son communiqué à "Dudus" en l'appelant Christopher Michael Coke, alias "Michael Christopher Coke", alias "Paul Christopher Scott", alias "Presi", alias "General", alias "President", alias "Shortman".

Première publication : 25/06/2010

  • JAMAÏQUE

    Le baron de la drogue Christopher "Dudus" Coke extradé aux États-Unis

    En savoir plus

  • JAMAÏQUE

    Arrestation de Christopher Coke, parrain présumé de la drogue

    En savoir plus

  • JAMAÏQUE

    La police donne l'assaut au fief d'un parrain de la drogue

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)