Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burundi : l'Afrique de l'Est réclame un nouveau report, des généraux menacent le président

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Grèce: après la victoire Tsipras sacrifie Varoufakis

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

"Nous continuerons les négociations avec la Grèce"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Pour résister" : un plaidoyer contre toutes les formes d'extrémisme

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Migrants climatiques : les réfugiés du siècle

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Venise au Moyen-Âge : un redoutable guerrier économique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Love and Loss" : le beau retour de Tina Arena

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Crise grecque : un référendum sous haute tension

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Maroc : la robe de la discorde

En savoir plus

Tous les matins, nous vous proposons un reportage tourné par nos correspondants sur un sujet qui fait l’actualité dans leur pays. Du lundi au vendredi, à 7h45.

FOCUS

FOCUS

Dernière modification : 05/07/2010

Gilad Shalit : quatre ans de captivité

Le 25 juin 2006, le soldat franco-israélien Gilad Shalit est capturé par la Hamas à la limite de la bande de Gaza. Quatre ans après, le soldat demeure au cœur d'enjeux géopolitiques.

Cela fera quatre ans, ce vendredi, que le jeune soldat franco-israëlien, Gilad Shalit, est détenu à Gaza. Son père Noam, très actif pour sa libération, a décidé de passer à l’action et d’attaquer frontalement son gouvernement en exigeant des résultats concrets.
 
Le 25 juin 2006, le soldat franco israëlien Gilad Shalit était enlevé par des militants palestiniens à la frontière avec Gaza. Depuis, la cause du soldat Shalit a mobilisé l'opinion israélienne dans un pays où le service militaire obligatoire dure plusieurs années. Les premiers ministres Ehud Olmert, mais aussi Benjamin Netanyahu actuellement au pouvoir, ont tous promis de ramener Gilad à la maison mais sans succès jusqu'ici.

Après quatre ans de tractations diplomatiques, de campagne et d'activisme, la famille Shalit ne veut plus attendre, et le père s'en prend désormais ouvertement à son gouvernement qu’il urge d'agir pour récupérer son fils par tous les moyens. Il entamera la semaine prochaine une marche avec des milliers de sympathisants depuis sa ville, dans le Nord d'Israël, jusqu'à Jérusalem où il dressera une tente devant la résidence du Premier ministre. Il  a promis qu'il n'en bougerait pas tant que son fils ne lui serait pas rendu. Nos correspondants Gallagher Fenwick  et Annette Young l'ont rencontré.
 

Sur le plateau de ce Focus:

  • Ofer BRONCHTEIN, président du Forum pour la Paix et la Réconciliation au Proche-Orient
  • Gallagher FENWICK, correspondant de France 24, par téléphone de Jérusalem

Émission préparée par Kate Williams, Marie Billon et Patrick Lovett

Par Gallagher FENWICK , Annette YOUNG

COMMENTAIRE(S)

Les archives

06/07/2015 Libye

Exclusif : en Libye, l'éprouvante détention de migrants subsahariens

Depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, l’absence d’un État en Libye favorise les trafics en tous genres, notamment ceux des migrants. Chaque jour, des...

En savoir plus

03/07/2015 Économie chinoise

Zhongguancun, laboratoire de l'économie chinoise de demain

Alors que la Chine connaît un ralentissement économique, à Zhongguancun, un quartier de Pékin, la croissance est vertigineuse. Au point que le magazine de référence "Forbes"...

En savoir plus

01/07/2015 Golan

Vidéo : les druzes pris dans le tourbillon de la guerre en Syrie

Dans le Golan, occupé par Israël, les druzes reprochent à l'État hébreu de venir en aide aux combattants syriens, alors même qu’en Syrie, des villages druzes restés fidèles à...

En savoir plus

02/07/2015 Muhammadu Buhari

Vidéo : Boko Haram, fléau du Nigeria

Au moins 15 000 morts et 1,5 million de déplacés depuis 2009. C’est le bilan estimé de l’insurrection de Boko Haram au Nigeria. Le groupe armé, qui a prêté allégeance à...

En savoir plus

30/06/2015 Turquie

Bodrum, porte d'entrée clandestine vers l’Union européenne

Si la principale porte d'entrée vers l'Union européenne pour les migrants reste l'Italie, la guerre en Syrie en a dévoilé une autre : l'île grecque de Kos, en Grèce. Pour y...

En savoir plus