Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Nigéria : de l’inquiétude à la colère

En savoir plus

LE DÉBAT

Etats-Unis : débat sur les armes : Une législation à redéfinir ? (Partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Etats-Unis : débat sur les armes : Une législation à redéfinir ? (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Rythme des réformes : Emmanuel Macron ne veut pas ralentir

En savoir plus

FOCUS

"La rue, c’est la jungle" : quels dispositifs pour les sans-abri ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Manu Payet, paré pour les César

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

L'antisèche de Trump pour être sympathique devant les survivants d'une fusillade

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Air France : le tour de chauffe des syndicats

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La France craint un "cataclysme" en Syrie

En savoir plus

FRANCE

Procès Kerviel : le jugement sera rendu le 5 octobre

Texte par Dépêche

Dernière modification : 25/06/2010

À l'issue de trois semaines d'audience, les avocats de Jérôme Kerviel ont plaidé la relaxe concernant deux infractions, celles d'abus de confiance et de faux et usage de faux.

AFP - Le jugement dans le procès de Jérôme Kerviel, l'ancien trader de la Société Générale poursuivi pour une perte de 4,9 milliards d'euros début 2008, sera rendu le 5 octobre à 10H00, a annoncé vendredi le tribunal correctionnel de Paris.

La onzième chambre du tribunal, présidée par Dominique Pauthe, a mis sa décision en délibéré après les plaidoiries de Me Olivier Metzner et de son associé Nicolas Huc-Morel, à l'issue de trois semaines d'audience.

En duplex du Palais de justice



La défense a plaidé la relaxe pour deux des infractions reprochées à Jérôme Kerviel, l'abus de confiance et le faux et usage de faux. Elle a plaidé coupable sur le dernier chef d'"introduction frauduleuse de données" dans un système de traitement automatisé.

Le parquet avait requis jeudi une lourde peine de prison - cinq ans dont quatre ferme - à l'encontre du jeune homme de 33 ans.

L'accusation le tient pour un "manipulateur, un tricheur et un menteur", qui a "causé un traumatisme planétaire", mettant en péril la Société Générale par ses prises de positions "frauduleuses" sur les marchés financiers à hauteur de dizaines de milliards d'euros.

La Société Générale, partie civile, lui réclame de son côté en dommages et intérêts ce qu'elle estime avoir perdu à cause de lui, soit 4,9 milliards d'euros.
 

Première publication : 25/06/2010

  • FRANCE

    L'avocat de Jérôme Kerviel plaide pour la relaxe de son client

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)