Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libye : Un incendie "hors de contrôle" menace Tripoli

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

Crash du MH 17 en Ukraine : une enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

En savoir plus

FOCUS

Inde : Carrefour jette l’éponge

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Contre-productif"

En savoir plus

SUR LE NET

Les initiatives réclamant la paix à Gaza se multiplient

En savoir plus

  • Aïd meurtrier à Gaza, Netanyahou annonce une "longue campagne"

    En savoir plus

  • Un incendie hors de contrôle menace Tripoli d’une "catastrophe humaine"

    En savoir plus

  • En images : de Gaza à la Syrie, en passant par l’Irak, la triste fête de l’Aïd

    En savoir plus

  • Transferts : l'attaquant français Antoine Griezmann signe à l'Atletico

    En savoir plus

  • Ioukos : la Russie perd un procès à 50 milliards de dollars

    En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : Paris et Alger sous le feu des critiques

    En savoir plus

  • Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

    En savoir plus

  • Un Français soupçonné de recruter des djihadistes arrêté au Maroc

    En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : les boîtes noires arrivées en France, le pays en deuil

    En savoir plus

  • Sous le choc, Sloviansk découvre sa première fosse commune

    En savoir plus

  • Vol MH17 : l’arrivée des experts de nouveau repoussée en raison des combats

    En savoir plus

  • 28 juillet 1914 : l'empire des Habsbourg signe son arrêt de mort

    En savoir plus

  • Ebola : après le Nigeria, un cas mortel confirmé à Freetown, au Sierra Leone

    En savoir plus

  • Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

    En savoir plus

  • La France demande à ses ressortissants de quitter la Libye

    En savoir plus

  • Tour de France : le requin Nibali s'offre un premier sacre

    En savoir plus

Asie - pacifique

Islamabad traque les contenus "blasphématoires" sur le Web

Texte par Dépêche

Dernière modification : 25/06/2010

Sept sites, dont Google et YouTube, sont scrutés de près par les autorités au motif qu'ils contiennent des contenus contraires à l'islam. Mais Islamabad se défend de vouloir bloquer l'accès à ces sites, comme il l'a déjà fait par le passé.

REUTERS - Les autorités pakistanaises ont décidé vendredi de placer sous surveillance sept grands sites internet - dont Google et YouTube - au motif qu'ils présentent des contenus jugés choquants pour les musulmans.

Le ministère des Technologies de l'information a également bloqué au moins 17 liens permettant d'accéder à des "contenus blasphématoires" sur YouTube et d'autres sites.

Les sites YouTube, Yahoo, Amazon, Bing, MSN et Hotmail de Microsoft, ainsi que Google "seront surveillés en ce qui concerne les contenus anti-islamiques", a déclaré Khurram Mehran, porte-parole de l'Autorité pakistanaise des télécommunications.

Mais un autre représentant des autorités a précisé que le gouvernement n'avait pas l'intention de bloquer les principaux sites internet, dans la mesure où ils représentent des sources importantes d'information.

La décision d'imposer ce contrôle fait suite à une décision de justice prise il y a trois jours. Le tribunal de la ville de Bahawalpur, dans l'est du pays, a enjoint au gouvernement de bloquer YouTube et huit autres sites internet en réaction à une pétition soutenant qu'ils diffusaient des contenus "allant à l'encontre des principes fondamentaux de l'islam".

C'est la deuxième fois en un mois que le Pakistan prend de telles mesures.

Le 19 mai, les autorités d'Islamabad avaient décidé de bloquer l'accès à Facebook, à YouTube ainsi qu'à d'autres sites sociaux. Le gouvernement avait agi à la demande de la justice afin d'interdire un concours de caricatures de Mahomet prévu sur ces sites.

La représentation du Prophète est considérée comme un blasphème par les musulmans.

Première publication : 25/06/2010

  • PAKISTAN

    La justice autorise à nouveau l'accès à Facebook

    En savoir plus

  • INTERNET

    YouTube n'est plus censuré au Pakistan

    En savoir plus

  • INTERNET

    La journée Facebook de la caricature de Mahomet provoque l’ire du Pakistan

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)