Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : calme précaire dans la capitale, violences en province

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Cameroun, la population se mobilise pour l'éducation

En savoir plus

#ActuElles

Canada : les mystérieuses disparitions des femmes autochtones

En savoir plus

REPORTERS

Le meilleur des grands reportages de France 24 en 2014

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Retour sur les temps forts de l’année 2014

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un troisième Bush à la Maison Blanche ?"

En savoir plus

DÉBAT

CAN-2015 : un défi pour le continent africain

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Il faut que Pékin réévalue ses politiques dans les régions tibétaines"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Uruguay : la vie après Guantanamo

En savoir plus

FRANCE

Des centaines de milliers de personnes attendues à la Gay Pride parisienne

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/06/2010

La neuvième Marche des fiertés lesbiennes, gay, bi et transsexuelles se déroulera de Montparnasse à la Bastille à Paris, ce samedi dès 14 heures. L'année dernière, 700 000 personnes avaient pris part à la manifestation.

AFP - Plusieurs centaines de milliers de personnes sont attendues samedi à Paris pour la neuvième Marche des fiertés lesbiennes, gay, bi et transsexuelles, "Gay Pride" française, autour des thèmes "Violences, discriminations, assez ! Liberté et égalité, partout et toujours !".

Les prises de parole se dérouleront à 13H30 sur un podium installé place du 18 juin 1940, au pied de la tour Montparnasse. Puis le cortège, traditionnellement haut en couleur, s'ébranlera au son de musiques pop ou techno en direction de la place de la Bastille (XIe) qu'il atteindra en début de soirée.

"Notre constat est que nous n'avons enregistré aucun progrès législatif depuis trois ans", a affirmé au cours d'une conférence de presse Vincent Loiseau, porte-parole de l'Interassociative lesbienne, gay, bi et transsexuelle (Inter LGBT), qui réunit 60 associations et organise la Marche.

"Le projet de Nicolas Sarkozy, durant la campagne présidentielle, de création d'une union civile réservée aux couples homosexuels, n'a pas vu le jour, pas plus que la création d'un statut du tiers concernant la délégation de l'autorité parentale, alors qu'il y 100.000 familles homo", a affirmé M. Loiseau.

Il a ajouté qu'il y avait "toujours autant de violence contre les homosexuels" avec 15 meurtres ouvertement homophobes depuis 2001 (dont trois en 2009 et un en 2010), et que l'homophobie se manifestait toujours sur internet et dans le monde du travail.

Interrogé sur le cas de la "Gay Pride" de Madrid, où les organisateurs ont refusé la participation d'un char d'homosexuels israéliens de la mairie de Tel Aviv parce que cette dernière n'avait pas condamné l'arraisonnement meurtrier d'une flottille pro-palestinienne, M. Loiseau a affirmé qu'aucune demande de participation des gens de Tel Aviv n'avait été formulée. "La question n'a pas été posée et cela nous arrange", a dit M. Loiseau, rappelant que des organisations d'homosexuels chrétiens, juifs, et musulmans participeraient à la Marche.

L'année dernière, 700.000 personnes, selon les organisateurs, 200.000, de source policière, dont la chanteuse américaine Liza Minnelli, avaient participé à cette Marche, à Paris.

Première publication : 26/06/2010

  • ÉTATS-UNIS

    Le tabou de l'homosexualité dans l'armée en passe d'être levé par le Congrès

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)