Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Et si la gauche assouplissait les 35 heures?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"J'aime l'entreprise"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

A Gaza, Israël et le Hamas revendiquent la victoire

En savoir plus

DÉBAT

Cessez-le-feu Israël - Hamas : un espoir pour la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls: le Premier ministre en opération séduction

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

La French Touch, avec le chef Thierry Marx et le mathématicien Cédric Villani

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : la famille d'Albert Ebossé pleure le joueur tué en Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Immigration : 170 corps retrouvés près des côtes libyennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71e Mostra de Venise

En savoir plus

  • Contre-offensive des pro-russes à l'Est, Kiev en appelle à l'Otan

    En savoir plus

  • Macron prêt à autoriser "toutes les entreprises" à déroger aux 35 heures

    En savoir plus

  • Le "califat" de Boko Haram : "Un simple coup médiatique"

    En savoir plus

  • La mère de Steven Sotloff implore le "calife" de l’EI d’épargner son fils

    En savoir plus

  • Samuel Eto’o met un terme à sa carrière internationale avec le Cameroun

    En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • La déclaration d'amour de Valls aux entreprises françaises

    En savoir plus

  • Coup d’envoi de la 71e Mostra de Venise

    En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza : qui d'Israël ou du Hamas sort vainqueur ?

    En savoir plus

  • Macron vs Montebourg : deux styles opposés mais une même politique ?

    En savoir plus

  • Ronaldo, Robben, Neuer : qui sera sacré joueur européen de l'année ?

    En savoir plus

  • Zara retire de la vente une marinière flanquée d'une étoile jaune

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • France : le chômage atteint un nouveau record en juillet

    En savoir plus

  • Un rapport de l’ONU accuse Damas et l’EI de crimes contre l’humanité

    En savoir plus

Amériques

Le parrain présumé de la drogue jamaïcain plaide non coupable

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/06/2010

Le baron présumé de la drogue jamaïcain Christopher "Dudus" Coke comparaît devant un tribunal de New York. Âgé de 40 ans, il risque la prison à vie s'il est reconnu coupable de "trafic de marijuana, de cocaïne et de trafic illégal d'armes".

AFP - Le baron présumé de la drogue jamaïcain Christopher "Dudus" Coke, extradé jeudi aux Etats-Unis et dont la traque avait provoqué des dizaines de morts le mois dernier sur l'île caribéenne, a comparu vendredi devant un tribunal fédéral de New York où il a plaidé non coupable.

Christopher Coke, 40 ans, arrêté le 22 juin par la police jamaïcaine, est arrivé menotté et en tenue carcérale devant le juge Robert Patterson, qui lui a rappelé qu'il était inculpé de "trafic de marijuana et de cocaïne et de trafic illégal d'armes".

Petit et rond, le crâne rasé, l'homme a salué d'un signe de tête quelques personnes d'origine jamaïcaine qui se trouvaient dans la salle d'audience du tribunal du district sud de New York, au sud de Manhattan.

"Avez-vous besoin que je vous lise l'acte d'accusation?", a demandé le juge. "Non monsieur", a répondu l'accusé en se levant.

Russell Newfeld, un avocat commis d'office, a précisé que son client plaidait "non coupable" à ce stade, et le juge a fixé une nouvelle audience à lundi, afin d'examiner une requête de mise en liberté sous caution. Le juge a ordonné son maintien en détention.

Le Jamaïcain risque la prison à vie s'il est reconnu coupable par la justice américaine, qui avait délivré un mandat d'arrêt à son encontre. Les Etats-Unis l'accusent d'avoir approvisionné depuis une vingtaine d'années New York et les autres villes de la côte est en crack, cocaïne et marijuana.

La traque du narcotrafiquant présumé par les autorités jamaïcaines avait provoqué de violents affrontements fin mai à Kingston entre police et armée d'un côté, et affidés de "Dudus" de l'autre, qui avaient fait au moins 73 morts civils, obligeant le gouvernement à proclamer l'état d'urgence.

A la tête du principal gang de trafiquants de drogue de Jamaïque, les "Shower Posse", Coke est considéré comme un marchand de mort par Washington, mais aussi comme un bienfaiteur et un "parrain" dans les bidonvilles de Kingston, une des capitales les plus violentes au monde.

Avant son départ de Jamaïque, le trafiquant présumé avait indiqué dans un communiqué "avoir agi selon ce qu'il avait considéré être le meilleur intérêt de (sa) famille, de la communauté de l'ouest de Kingston et en particulier des gens de Tivoli Gardens, et surtout de la Jamaïque".

"Je quitte la Jamaïque et ma famille, en particulier Patsy (sa mère), avec le coeur gros mais pleinement confiant dans le fait que je serai disculpé et pourrai revenir vers eux", avait-il ajouté.

"Tout le pays a été touché par les circonstances qui ont entouré mon extradition et j'espère que mon action, aujourd'hui, va permettre de soulager tout ceux qui ont souffert", avait-il écrit, acceptant son extradition.

Les enquêteurs américains estiment que les innombrables guerres de gangs dans lesquelles ont été impliqués les "Shower Posse" ont fait des milliers de morts depuis les années 90.

"L'arrestation de Christopher Michael Coke sort des rues un des narcotrafiquants les plus dangereux qui soit", a déclaré un membre de l'agence américaine antidrogue (DEA), John Gilbride.

Coke avait été arrêté après avoir été reconnu par des policiers, en dépit du fait qu'il avait rasé sa barbe et était coiffé d'une perruque.

Le ministère de la Justice américain se réfère à "Dudus" en l'appelant Christopher Michael Coke, alias "Michael Christopher Coke", alias "Paul Christopher Scott", alias "Presi", alias "General", alias "President", alias "Shortman".
 

Première publication : 26/06/2010

  • ÉTATS-UNIS

    Le baron jamaïcain de la drogue "Dudus" Coke extradé à New York

    En savoir plus

  • JAMAÏQUE

    "Dudus", un baron de la drogue dans un costume de Robin des bois

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)