Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le gouvernement israélien utilise la mort de James Foley pour sa communication

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

  • Quelles options pour l’administration Obama contre l’EI en Syrie ?

    En savoir plus

  • Le convoi russe atteint Lougansk malgré les protestations occidentales

    En savoir plus

  • Ahmet Davutoglu, l'homme qui ne fait aucune ombre à Erdogan

    En savoir plus

  • Vidéo : après la reprise du barrage de Mossoul, les Kurdes déminent la zone

    En savoir plus

  • Doublé historique des Français au 100 m libre, Manaudou décroche l'or

    En savoir plus

  • Un nouveau gouvernement de large ouverture formé en Centrafrique

    En savoir plus

  • Irak : près de 70 morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le Hamas exécute des "collaborateurs" présumés d'Israël à Gaza

    En savoir plus

  • Yémen : "Si la transition est abandonnée, alors le pays se disloquera"

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

Sports

L'Allemagne élimine sèchement l'Angleterre et rejoint les quarts de finale

Vidéo par Xavier CHEMISSEUR

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/06/2010

Klose (20e), Podolski (32e) puis Müller (67e et 70e) ont eu raison d'une équipe anglaise largement dominée et qui regrettera un but non comptabilisé par l'arbitre alors qu'elle avait la possibilité de revenir à 2-2.

Reuters - L'Allemagne s'est qualifiée pour les quarts de finale de la Coupe du monde de football en corrigeant l'Angleterre 4-1 dans un huitième de finale marqué par une grosse erreur d'arbitrage, dimanche au Free State Stadium de Bloemfontein.

 

Miroslav Klose et Lukas Podolski en première période et Thomas Müller, auteur d'un doublé après la pause, ont scellé le sort des Anglais, qui ont réduit le score par Matthew Upson et se sont vu refuser un but parfaitement valable de Franck Lampard
alors que l'Allemagne menait 2-1.

Quarante-quatre ans après le but controversé accordé à l'Anglais Geoff Hurst après un tir sur la barre en finale du Mondial 1966 (4-2 pour l'Angleterre), le sort a tourné sur un tir du milieu de terrain de Chelsea qui a heurté le dessous de la transversale avant de franchir nettement la ligne.

"Ca a été le tournant du match", a déclaré le sélectionneur de l'Angleterre Fabio Capello à la BBC. "Nous avons fait des erreurs et l'arbitre a fait une grosse erreur. L'Allemagne a bien joué (mais) de petites choses décident toujours du résultat de ce genre de match."

Pas malheureuse sur le coup, l'Allemagne affrontera en quart de finale le vainqueur du match entre l'Argentine et le Mexique, dimanche à Johannesburg (coup d'envoi à 18h30 GMT).

"On respecte l'Argentine et le Mexique mais on n'a peur de personne", a prévenu le capitaine Bastian Schweinsteiger, qui dit viser au moins les demi-finales.

"Je suis fier de l'équipe, de ce qu'elle a montré aujourd'hui. Bien sûr on a eu de la chance, le but de Lampard était valable (mais) on n'aurait jamais dû laisser filer aussi facilement notre avance de 2-0. On a concédé bêtement le premier but (...) On ne peut pas laisser cela se reproduire."

Pour cette quatrième confrontation anglo-allemande en Coupe du monde depuis 1966, Fabio Capello a fait confiance aux vainqueurs de la Slovénie en titularisant Jermain Defoe en attaque au côté de Wayne Rooney, qui comme en 2006 termine ce Mondial sans avoir inscrit le moindre but.

Privé de l'attaquant d'origine brésilienne Cacau, blessé, Joachim Löw, lui, ne perd pas au change puisqu'il récupère son meilleur buteur, Miroslav Klose, suspendu contre le Ghana, et peut aligner le milieu Bastian Schweinsteiger, longtemps incertain.

 

Révolte anglaise

Le début de match est prudent de la part de deux équipes qui se craignent. Mais la plus grande maîtrise allemande se dessine dès la 5e minute, quand Mesut Özil, lancé en profondeur, contraint David James à un arrêt du pied peu académique.

Bis repetita à la 20e: sur un long dégagement du gardien Manuel Neuer, la défense centrale anglaise est aux abonnés absents et Klose, après avoir résisté au retour de Matthew Upson, trompe du bout du pied James, qui a tardé à sortir (1-0).

Servi par Thomas Müller, l'attaquant du Bayern Munich est tout près de doubler la mise à la 30e, mais il tire cette fois sur le portier de Portsmouth.

Ce n'est que partie remise: sur un nouveau mouvement collectif initié par Özil et Klose, Müller sert au deuxième poteau Lukas Podolski, qui trompe James d'une puissante frappe croisée du gauche (2-0, 32e).

Le plan de Joachim Löw fonctionne parfaitement: attirer John Terry devant et attaquer par les flancs une défense ainsi fragilisée. "Notre objectif était que Terry surveille Klose pour le forcer à sortir de sa défense. On savait que leurs latéraux seraient très excentrés et que cela créerait des espaces qui nous aideraient à pénétrer leur défense", a expliqué ensuite le sélectionneur allemand.

Ce deuxième but sonne la révolte anglaise: Lampard contraint Neuer a un premier arrêt réflexe. Le jeune gardien de Schalke 04 rate ensuite sa sortie sur un centre de Steven Gerrard, qu'Upson reprend victorieusement de la tête (2-1, 37e). L'Angleterre est soudain euphorique et va égaliser dans la foulée sur une reprise lobée de Lampard qui rebondit sous la transversale et franchit la ligne de 60 bons centimètres. Mais à la stupeur des Anglais, l'arbitre uruguayen Jorge Larrionda ne valide pas le but.

Neuer, qui avait déjà été sauvé par sa barre à la 31e sur une tête de Defoe, signalé hors-jeu, voit arriver la mi-temps avec soulagement. Soulagement de courte durée puisque le match repart sur les mêmes bases, avec une troisième transversale sur un coup franc de près de 30 m de Lampard (49e).

L'Allemagne fait le dos rond et finit par assommer les Trois Lions avec un doublé de Müller sur deux contres rondement menés, le premier par Schweinsteiger qui décale parfaitement le jeune munichois (67e), le second par Özil après une chevauchée de 70 mètres côté gauche (70e).

Gerrard fait passer un dernier frisson dans le dos des supporters allemands après un une-deux avec Rooney mais son tir est détourné du bout des doigts par Neuer.

La Mannschaft met ainsi fin à la règle qui voulait qu'aucune des deux équipes n'arrive à dominer l'autre avant la fin du temps règlementaire dans les grands tournois, et décroche son billet habituel pour les quarts de finale, un niveau qu'elle a toujours atteint depuis 1954.

 

 

 

Première publication : 27/06/2010

  • COUPE DU MONDE 2010

    L'Angleterre défie sa bête noire allemande pour une place en quart de finale

    En savoir plus

  • COUPE DU MONDE 2010

    Tombeur des États-Unis, le Ghana atteint les quarts de finale

    En savoir plus

  • COUPE DU MONDE 2010

    L'Uruguay se débarrasse de la Corée du Sud et se hisse en quarts

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)