Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

Sports

Thomas Voeckler retrouve le titre de champion de France sur route

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/06/2010

Déjà détenteur du tire national en 2004, le coureur de l'équipe Bbox a dominé les 240 kilomètres du circuit de Chantonnay (Vendée) pour s'offrir son deuxième maillot de champion de France sur route.

AFP - Thomas Voeckler (Bbox) est redevenu champion de France de cyclisme sur route, dimanche sur le circuit de Chantonnay, six ans après son premier titre.

Battu par Florent Brard en 2006 sur ce même circuit de Chantonnay, Voeckler a devancé cette fois Christophe Le Mével, son dernier compagnon, au terme des 239,7 kilomètres.

Pour la troisième place, Mickaël Delage a réglé un premier groupe de poursuivants (Buffaz, Fédrigo, Vaugrenard, El Fares, Gautier, Chavanel, Pauriol, Roy), à une dizaine de secondes du duo de tête.

"J'ai effacé la déception de 2006", a déclaré Voeckler, qui avait porté le maillot jaune du Tour de France en 2004, quelques jours après avoir conquis son premier titre national.

"Je suis resté très concentré. Christophe (Le Mével) a joué avec mes nerfs. On se connaît très bien, il savait que j'étais plus rapide mais j'avais peur de lui dans la dernière bosse", a ajouté le vainqueur du jour en soulignant le rôle important joué par ses équipiers.

Voeckler prend le large à 34 km de l'arrivée

Après une première partie animée par une échappée de cinq coureurs (Pineau, Charteau, Levarlet, Vaugrenard, Thiré), la course s'est dénouée à une cinquantaine de kilomètres de l'arrivée quand Le Mével et Voeckler se sont retrouvés à l'avant avec Pierrick Fédrigo.

Un groupe de contre-attaquants a fait la jonction ensuite avant que Voeckler, suivi par Le Mével, se dégage à 34 kilomètres de l'arrivée. Ni David Moncoutié, parti en contre-attaque aux 15 kilomètres, ni Mickaël Delage, dans le dernier tour du circuit (14,1 km), n'ont pu combler l'écart.

Sous un soleil estival, Voeckler a complété à l'âge de 31 ans un palmarès établi aussi bien dans les courses d'un jour (GP Ouest-France) que dans les épreuves par étapes.

L'Alsacien de naissance, établi en Vendée après avoir grandi aux Antilles, a gagné notamment l'étape de Perpignan dans le Tour 2009.

"Je pense d'abord à ma famille", a déclaré Voeckler. "Mais, sur le plan professionnel, j'ai une pensée pour Jean-René (Bernaudeau, manager de Bbox) qui cherche un partenaire. Si ça peut apporter une pierre à l'édifice, tant mieux!"

Première publication : 27/06/2010

  • CYCLISME

    Le Suisse Fabian Cancellara dément avoir équipé son vélo d'un moteur électrique

    En savoir plus

  • CYCLISME

    L'Italien Ivan Basso remporte son second Giro

    En savoir plus

  • CYCLISME

    Fabian Cancellara s'impose sur les routes du Paris-Roubaix

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)