Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Attentat à Madagascar : 3 morts dont un bébé et 88 blessés dans un stade

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Pourquoi la France a-t-elle soutenu le régime criminel d'Hissène Habré au Tchad ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Brexit, acte 2 : un divorce à l'amiable ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

À l'occasion de la fête du cinéma, Marjane Satrapi ouvre les portes de son univers

En savoir plus

FOCUS

Face à la radicalisation dans les prisons, la France fait appel aux aumôniers musulmans

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Observateurs s'engagent : mettre en avant les actions positives

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

Brexit : et s'il n'avait pas lieu ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Stanley Johnson : "Pour moi, Boris a fait une campagne exceptionnelle !"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Brexit : les lendemains qui déchantent pour l'Europe ?

En savoir plus

Sports

Le Brésil étouffe le Chili et rejoint les Pays-Bas en quart

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 28/06/2010

La Séleçao a remporté, à Johannesburg, son huitième de finale sur un score de 3-0 contre un Chili incapable de briser la défense de fer des Brésiliens. Les quintuples champions du monde affronteront les Pays-Bas en quart de finale.

Ce Brésil-là brille par sa défense. C’est un défenseur central, Juan, qui ouvre le score à la 34e minute et les Chiliens n’ont jamais réussi à briser le verrou défensif des Auriverde pour mener à bien leurs quelques attaques. Au final, le Brésil s’impose 3-0 et se qualifie pour les quarts de final.

Pourtant, le temps du show à la brésilienne semble bel et bien révolu. Pendant les 30 premières minutes, la Seleçao construit une domination stérile et les deux équipes se neutralisent sans trop de problème. Kaka a beau démontré qu’il court très vite pour amener le ballon vers l’avant, la défense chilienne ne flanche pas.

Il faudra la tête, la détente et la taille de Juan qui s’élève au-dessus de tout le monde à la 34e minute sur un corner pour envoyer le ballon hors de portée de Claudio Bravo. Après l’ouverture du score, le jeu chilien se délite pendant 5 minutes… Le Brésilien Luis Fabiano en profite pour montrer qu’un attaquant aussi peut marquer un but.

Misère offensive

Le Chili termine la première mi-temps sans s’être créé la moindre occasion, mais sans démériter non plus. Les coéquipiers de l’attaquant Suazo savent faire circuler le ballon et on s’attend à ce qu’ils sortent de leur misère offensive en deuxième période.

Que nenni ! Le Brésil ne brille, certes, pas davantage à la reprise et se contente d’attendre que son adversaire se casse les dents encore et encore sur sa défense de fer. Si le Chili manque cruellement d’opportunisme et de réalisme, les hommes de Dunga n’ont pas ce défaut. A la 59e minute, Ramires intercepte une mauvaise passe, remonte tout le terrain, sert Robinho qui en profite pour inscrire son premier but de la compétition.

Tactiquement, le Brésil a totalement étouffé le Chili qui n’avait aucun joueur dans ses rangs à même de créer un exploit individuel... Un joueur comme Arjen Robben, la star des Pays-Bas, prochain adversaire du Brésil en quart de finale.

Première publication : 28/06/2010

COMMENTAIRE(S)