Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Ebola : Jim Yong Kim, président de la Banque mondiale, appelle à la mobilisation

En savoir plus

SUR LE NET

USA : des costumes "Ebola" pour Halloween critiqués en ligne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les yeux doux d'Angela Merkel"

En savoir plus

DÉBAT

La capitale française fait-elle le pari des arts ?

En savoir plus

DÉBAT

L'Allemagne à la rescousse du budget français ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Drame du "cercueil volant" en Côte d'Ivoire et un riche couple sauve des migrants en mer

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Traité transatlantique : les consommateurs lésés ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Dacian Ciolos, commissaire européen à l'Agriculture et au Développement rural

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le hip-hop fusion à la française

En savoir plus

  • Quand les virus mortels fascinent Hollywood

    En savoir plus

  • Justice : Oscar Pistorius condamné à cinq ans de prison

    En savoir plus

  • Confusion autour de la tenue du procès de Simone Gbagbo mercredi

    En savoir plus

  • Mort du PDG de Total Christophe de Margerie

    En savoir plus

  • Kobané résiste à l'EI, le Premier ministre irakien se rend à Téhéran

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 au Qatar se jouera en hiver, tranche Blatter

    En savoir plus

  • Ebola : Jim Yong Kim, président de la Banque mondiale, appelle à la mobilisation

    En savoir plus

  • Yémen : l’irrémédiable ascension des Houthis, nouveaux maîtres de Sanaa

    En savoir plus

  • Ligue des Champions : à Nicosie, le PSG veut consolider sa première place

    En savoir plus

  • Oscar de la Renta, le célèbre styliste des Premières dames, est mort

    En savoir plus

  • Ankara va faciliter le passage des peshmerga vers Kobané

    En savoir plus

  • L'armée suédoise traque un introuvable sous-marin russe

    En savoir plus

  • Ebola : le transport aérien, dossier épineux de la gestion de l’épidémie

    En savoir plus

  • Procès des journalistes en Papouasie : "Ils n’ont pas commis de faute très grave"

    En savoir plus

  • Tout ce que vous pensez savoir sur Ebola... et qui est faux !

    En savoir plus

Amériques

Le groupe pétrolier français Technip condamné pour corruption au Nigeria

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/06/2010

Technip s'est livré à la corruption au Nigeria durant 10 ans pour des contrats de plus de six milliards de dollars, estime la justice américaine. Le groupe pétrolier français est condamné à une amende de 338 millions de dollars.

AFP - Les autorités américaines ont annoncé lundi que le groupe français de services pétroliers Technip avait accepté de payer des amendes cumulées de 338 millions de dollars pour solder des poursuites liées à des faits de corruption au Nigeria.

Technip devra verser 240 millions de dollars pour solder des poursuites du ministère de la Justice au pénal. En outre, le groupe devra s'acquitter de 98 millions de dollars pour solder les poursuites intentées par les autorités boursières (SEC).

Selon la SEC, "Technip faisait partie d'une coentreprise avec trois autres sociétés qui s'est livrée à la corruption de responsables gouvernementaux nigérians durant une période de 10 ans afin d'obtenir des contrats d'une valeur dépassant les six milliards de dollars".

Un partenaire américain de Technip, KBR, et sa maison-mère Halliburton, avaient déjà soldé les poursuites liées à ces faits, qui remontent à la période 1995-2004. Il s'agissait de contrats pour construire des installations de gaz naturel liquéfié sur le site de Bonny Island.

"La corruption était une pratique tellement bien acceptée que la coentreprise avait formé le 'comité culturel', un euphémisme, où se discutaient ouvertement les pots de vin, et où ils étaient approuvés et enregistrés", a souligné un responsable de la SEC, Robert Khuzami, cité dans un communiqué.

La SEC a expliqué que Technip tombait sous le coup de la loi américaine parce qu'elle a des titres cotés aux Etats-Unis depuis 2001.

Première publication : 28/06/2010

  • IRAN

    Total ne vend plus d'essence à Téhéran

    En savoir plus

  • MARÉE NOIRE

    Selon Barack Obama, "il est temps d'adopter les énergies propres"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)