Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

Afrique

Al-Qaïda revendique le meurtre des 11 gendarmes tués dans le Sud

Texte par Dépêche

Dernière modification : 02/07/2010

L'attentat qui a coûté la vie mercredi matin à 11 gendarmes algériens près de Tinzaoutine, à la frontière entre l'Algérie et le Mali, a été revendiqué jeudi par la branche maghrébine d'Al-Qaïda.

AFP - La branche maghrébine d'Al-Qaïda a revendiqué l'attaque qui a coûté la vie mercredi à 11 gendarmes algériens, dans un communiqué diffusé sous forme de "tracts jetés à la frontière entre le Mali et l'Algérie", a déclaré jeudi à l'AFP une source sécuritaire étrangère dans le nord du Mali.

"Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a revendiqué la mort d'au moins onze gendarmes algériens. La revendication a été faite dans un communiqué écrit et lancé sous formes de tracts jetés à la frontière entre le Mali et l'Algérie", a déclaré à l'AFP à Bamako cette source, sous couvert de l'anonymat.

"Dans ce communiqué, Aqmi affirme être l'auteur des événéments survenus pour +marquer sa détermination à lutter contre le pouvoir d'Alger+" et assure vouloir +continuer jusqu'à la victoire finale+, a ajouté la même source, jointe par téléphone.

Par ailleurs, un élu dans le nord du Mali a confirmé à l'AFP l'existence de ce "communiqué d'Aqmi".

Les gendarmes sont tombés dans une embuscade mercredi à l'aube près de Tinzaoutine, dans la région de Tamanrasset, à quelque 2.000 km au sud d'Alger sur la frontière avec le Mali, où un groupe d'islamistes a ouvert le feu sur leur convoi. Selon le quotidien El Watan, le bilan s'établit à onze morts parmi ces gendarmes chargés de la surveillance des frontières.

L'information n'a pas été confirmée officiellement à Alger.

Cet attentat est le plus meurtrier en Algérie depuis près d'une année, alors qu'un regain de violences a marqué le mois de juin.

Première publication : 01/07/2010

  • ALGÉRIE

    Onze gendarmes tués par des islamistes près de la frontière malienne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)