Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les "MarocLeaks" inquiètent le pouvoir marocain

En savoir plus

#ActuElles

Jouets sexistes : le marketing des fabricants en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Joyeux Noël... laïc !

En savoir plus

REPORTERS

Argentine : le bilan Kirchner

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Cuba - États-Unis : la fin de la guerre froide ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La Grèce fait trembler les marchés

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La personnalité tourmentée de "Mr. Turner"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : colère à Peshawar lors des funérailles des écoliers assassinés

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un recentrage à gauche ?

En savoir plus

Moyen-orient

Le nouveau magazine en ligne d'Al-Qaïda, parodie ou véritable instrument de propagande ?

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 02/07/2010

"Inspire" se présente comme le premier magazine en ligne de la nébuleuse terroriste entièrement écrit en anglais. Une publication djihadiste derrière laquelle certains voient l'œuvre de plaisantins... ou des services secrets américains.

“Comment fabriquer une bombe dans la cuisine de maman.” Tel est l'un des conseils prodigués par “Inspire”, le magazine anglophone en ligne derrière lequel se cacherait Al-Qaïda.

Selon SITE,  le site de surveillance des réseaux terroristes musulmans, le magazine, un PDF de 67 pages, est apparu sur la Toile mardi ou mercredi. Sa couverture est frappée du logo d’Al-Qaïda dans la péninsule Arabique (AQPA) et son directeur de publication ne serait autre que le prédicateur yéménite né aux États-Unis, Anwar al-Awlaki. À condition que le document soit bien authentique...

"D’Oussama à Obama"

Jusqu’à présent, toutes les publications en ligne liées au réseau d’Oussama Ben Laden étaient écrites en arabe. Cette nouveauté dans l’effort de propagande d’Al-Qaïda indiquerait une volonté de recruter des nouveaux membres aux États-Unis ou au Royaume-Uni. “Ce magazine vise clairement à créer des vocations de djihadistes qui permettraient de multiplier des attaques comme celles de Fort Hood ou Times Square”, estime, dans un article du "Huffington Post", Bruce Riedel, un ancien agent de la CIA qui croit en l'authenticité d'"Inspire".

Le style général et les titres des articles d’”Inspire” font montre d'une certaine adaptation à la culture occidentale. Outre le "complet et pourtant simple” manuel du parfait petit fabricant de bombes artisanales, le magazine propose une chronologie très américano-centrée allant d''”Oussama à Obama” et promet de délivrer des informations plus généralistes dans une rubrique baptisée “Nous entendons le monde”.

Une apparente légèreté qui tranche quelque peu avec la rhétorique djihadiste de l'éditorial que le prétendu Anwar al-Awlaki a souhaité consacrer au "sacrifice de l’âme". Le sommaire promet, en outre, une interview exclusive de l’émir Nasser al-Wahayshi, le leader d’AQPA.

Faible écho

Promet, car la mise en ligne du magazine a connu un gros couac. En fait, seules les trois premières pages sont lisibles. Le reste du contenu d’”Inspire” n’est qu’une succession de bouts de code semblant indiquer un problème lors de la compression du document original.

Une erreur étonnante pour une organisation bien implantée sur le Net et au fait des nouvelles technologies. Certaines voix sur Internet ont d’ailleurs émis des doutes sur l’authenticité du document. Ainsi, le site du magazine américain "The Atlantic Monthly" rapporte que “ce document qui comporte des signatures majeures d’Al-Qaïda n’a eu qu’un très faible écho sur la Toile djihadiste” et estime que l’hypothèse d’une parodie bien ficelée ne doit pas être écartée.

D’autres y voient l’œuvre des services secrets américains. Pour appuyer leur thèse, ils citent l’appel du magazine à des contributions extérieures et même une rubrique “contactez-nous”... Plutôt insolite pour une organisation comme Al-Qaïda ! “Inspire” serait alors ce qu’on appelle un “pot de miel” destiné à appâter et identifier des citoyens américains ou britanniques susceptibles d'adhérer aux discours djihadistes.

Reste qu’il est peu probable que les services secrets ou Al-Qaïda aient pu commettre une erreur technologique aussi basique qu’une mauvaise compression de fichier.

 

Le magazine Inspire peut-être récupéré à cette adresse. Attention cependant, il est possible que le fichier contiennent un cheval de Troie.

Première publication : 02/07/2010

COMMENTAIRE(S)