Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LES OBSERVATEURS

Best Of de l'été - l'enfer d'une prison grecque et un hôpital sous les bombes au Soudan

En savoir plus

DÉBAT

La Libye s'enfonce dans le chaos

En savoir plus

#ActuElles

Une femme imam ? Oui, c'est possible en Chine!

En savoir plus

#ActuElles

Riches Émiratis cherchent épouses indiennes pour un mois

En savoir plus

DÉBAT

Crash du MH17 en Ukraine : l'enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Gringos"

En savoir plus

SUR LE NET

Mobilisation en ligne pour les chrétiens d'Irak

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"N'oublions pas la Syrie"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libye : Un incendie "hors de contrôle" menace Tripoli

En savoir plus

  • Vidéo : le principal hôpital de Gaza touché par des bombardements

    En savoir plus

  • Le parquet de Paris dément avoir ouvert une enquête sur la campagne de Sarkozy

    En savoir plus

  • Vidéo : le tourisme au secours des gorilles du Rwanda

    En savoir plus

  • Vidéo : la chute du vol AH5017 a été "vertigineuse", selon Ouagadougou

    En savoir plus

  • À Gaza, Israël s’attaque aux symboles du Hamas

    En savoir plus

  • Un maire FN devant la justice pour avoir repeint une œuvre en bleu

    En savoir plus

  • Un incendie hors de contrôle menace Tripoli d’une "catastrophe humaine"

    En savoir plus

  • En images : de Gaza à la Syrie, en passant par l’Irak, la triste fête de l’Aïd

    En savoir plus

  • Transferts : l'attaquant français Antoine Griezmann signe à l'Atletico

    En savoir plus

  • Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

    En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Ioukos : la Russie perd un procès à 50 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Aïd meurtrier à Gaza, Netanyahou annonce une "longue campagne"

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : Paris et Alger sous le feu des critiques

    En savoir plus

  • Un Français soupçonné de recruter des djihadistes arrêté au Maroc

    En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : les boîtes noires arrivées en France, le pays en deuil

    En savoir plus

  • Sous le choc, Sloviansk découvre sa première fosse commune

    En savoir plus

Sports

Le Ballon d'Or France Football fusionne avec le prix Fifa de "joueur de l'année"

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/07/2010

Le magazine "France Football" et la Fifa, qui attribuent respectivement, tous les ans, le Ballon d'Or et le prix du meilleur joueur de l'année, ne décerneront désormais plus qu'un seul et même trophée : le Ballon d'Or Fifa.

AFP - Les deux trophées individuels les plus prestigieux vont fusionner en un seul: "le Ballon d'Or Fifa", ont annoncé ensemble le groupe qui édite France Football et le président de la Fédération internationale (Fifa), Joseph Blatter, lundi à Johannesburg.

Depuis 1956, France Football désignait par un vote de journalistes internationaux son Ballon d'Or (premier lauréat, l'Anglais Stanley Matthews), récompensant le meilleur joueur européen puis à partir de 1994 le meilleur joueur évoluant en Europe, quelle que soit sa nationalité.

Depuis 1991 (Lothar Matthaüs), la Fifa élisait son "Joueur de l'année" en faisant voter les sélectionneurs et capitaines d'équipes nationales.

"Nous voulions mettre ensemble dans une même coupe les acquis de France Football depuis plus de cinquante ans et ceux de la Fifa depuis 19 ans pour former un tout qui restera le Ballon d'Or", a expliqué M. Blatter.

Le président de la Fifa a signé la convention liant les deux parties avec Marie-Odile Amaury, présidente d'Amaury Sport Organisation (ASO), qui édite France Football, le magazine qui a inventé le Ballon d'Or.

L'accord durera au moins jusqu'à la prochaine Coupe du monde, a expliqué M. Blatter, et le premier Ballon d'Or Fifa sera remis le 10 janvier à Zurich.

Les deux parties s'étaient rapprochées dès 2006 et ont finalisé l'accord au cours de l'année écoulée, a expliqué à l'AFP François Morinière, directeur général du groupe L'Equipe, qui publie France Football.

"Nous ne parlons pas d'argent"

Ces cinq dernières années, les deux titres étaient d'ailleurs toujours revenus au même joueur: Ronaldinho (2005), Fabio Cannavaro (2006), Kaka (2007), Cristiano Ronaldo (2008) et Lionel Messi (2009).

Ni la Fifa ni le groupe Amaury n'ont évoqué la partie financière de l'accord. "Comme dans les transferts de joueurs, nous ne parlons pas d'argent", a dit M. Blatter.

De sources proches du dossier, on assure que le magazine a vendu à la Fifa le nom de son prestigieux trophée, sans donner de somme. La notoriété de France Football, magazine dont les ventes sont en baisse chronique, doit beaucoup au Ballon d'Or.

"Chaque numéro du Ballon d'Or est un événement majeur, explique M. Morinière, nous vendons 40 à 50% d'exemplaires en plus que d'habitude (FF paraît le mardi et le vendredi)".

"Je vous remercie Madame Amaury de tendre la main à la Fifa et de donner cette appellation de Ballon d'Or, c'est de la générosité", a salué M. Blatter. "Si on veut grandir, on abandonne au passage quelque chose, mais le gagnant, c'est le football! On aura un seul trophée pour le meilleur joueur du monde".

Le collège des électeurs mixera ceux du Ballon d'Or, des journalistes spécialisés, et du joueur Fifa, capitaines et sélectionneurs d'équipes nationales étendu aux 208 membres de la Fifa.

"Ca va donner envie de plus travailler encore pour devenir le meilleur joueur du monde", a conclu le Libérien George Weah, premier Ballon d'Or non-européen (1994), présent à la cérémonie.

Première publication : 05/07/2010

COMMENTAIRE(S)