Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Dette argentine : la réplique de la justice américaine

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Saint-Louis : la mort en 15 secondes

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : la victime d'une profession exploitée à ses risques et périls

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : "sur la piste de l'égorgeur"

En savoir plus

DÉBAT

Irak : comment lutter contre l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Nos étoiles contraires", sortez vos mouchoirs !

En savoir plus

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

  • Le "convoi humanitaire" russe est passé en territoire ukrainien

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Duel Manaudou-Gilot sur 100 m, point d’orgue de l'Euro-2014 des Bleus

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les victimes malaisiennes rapatriées à Kuala Lumpur

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Sans surprise, Erdogan choisit Davutoglu au poste de Premier ministre turc

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Brandao suspendu provisoirement après son coup de tête

    En savoir plus

  • Riposte contre l’EI en Irak : "On assiste à un jeu très cynique"

    En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

    En savoir plus

  • À Bangui, plusieurs centaines de manifestants réclament le départ des soldats français

    En savoir plus

  • Yémen : ultimatum de la rébellion chiite qui exige la démission du gouvernement

    En savoir plus

  • Gaza : trois commandants du Hamas tués dans un raid israélien

    En savoir plus

Amériques

Juan Manuel Santos, président élu en Colombie, criminel en Équateur

Texte par Dépêche

Dernière modification : 06/07/2010

Le président colombien élu, Juan Manuel Santos (photo), pourrait faire l'objet d'une arrestation s'il venait à se rendre en Équateur, où un mandat d'arrêt est toujours en vigueur contre lui, a confirmé le chef de l'État équatorien, Rafael Correa.

REUTERS - Le chef de l'Etat équatorien Rafael Correa a déclaré lundi que le président élu colombien, Juan Manuel Santos, risquait d'être arrêté en Equateur s'il venait à s'y rendre, car un mandat d'arrêt équatorien est toujours en vigueur contre lui.

Le mandat d'arrêt en question a été lancé à la suite du bombardement par l'armée colombienne de camps de la guérilla des Farc en Equateur en 2008, alors que Santos était ministre de la Défense. Ce mandat d'arrêt, a dit Correa dans une interview accordée à Reuters, est toujours valide.

"Un crime a été commis", a affirmé Correa, ajoutant qu'il ne pouvait pas s'immiscer dans le processus judiciaire et que Santos, qui prêtera serment en août, ne pourra pas se rendre en Equateur tant que l'affaire n'aura pas été résolue.

"C'est une honte, mais il ne pourra pas le faire tant que le mandat d'arrêt existera et que le dossier n'aura pas été classé", dit Correa dans l'interview. "Le système judiciaire est indépendant et je ne peux rien faire", ajoute-t-il.

L'Equateur et la Colombie ont décidé de certaines mesures en vue de reprendre des relations normales, mais ils n'ont pas échangé d'ambassadeurs. Correa, économiste et homme de gauche élu président en novembre 2006, reproche à Bogota de traîner des pieds sur la voie de la réconciliation.

"Ils (les Colombiens) nous doivent certains renseignements qu'ils ont promis de nous communiquer sur le bombardement, ainsi que certains ordinateurs, et cela n'a pas été fait", rappelle-t-il.

Première publication : 06/07/2010

  • COLOMBIE

    Au moins sept policiers tués en marge du second tour de la présidentielle

    En savoir plus

  • COLOMBIE

    "Le message de Mockus passe mal dans les campagnes colombiennes"

    En savoir plus

  • COLOMBIE

    Pour qui et pour quoi votent les Colombiens ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)