Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Hubert Reeves, président de "Humanité et biodiversité"

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 1)

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Narendra Modi à la conquête des États-Unis

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Guerre des nerfs"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ebola : ne pas oublier l'Afrique

En savoir plus

SUR LE NET

Firechat, l'application anti-censure des Hongkongais

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"J'ai toujours su qu'il serait au rendez-vous"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Il faut une réponse globale" contre le terrorisme, dit le Premier ministre malien sur France 24

En savoir plus

  • Les députés turcs se prononcent sur une intervention contre l'EI

    En savoir plus

  • Quand les touristes chinois découvrent la fronde à Hong Kong

    En savoir plus

  • Equipe de France : Gignac et Payet retrouvent les Bleus

    En savoir plus

  • Le chef de Boko Haram revient à la vie... pour la quatrième fois

    En savoir plus

  • Décès du père d'un journaliste harcelé par un hacker israélien

    En savoir plus

  • Arrestation d’"El H", le baron de la drogue qui valait 5 millions de dollars

    En savoir plus

  • Ebola, EI, coronavirus : la Mecque sous haute surveillance pour le Hadj

    En savoir plus

  • En images : les ratés du Secret Service de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • Juppé contre Sarkozy : Chirac choisit son ancien Premier ministre

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy propose un contrat de cinq ans pour les fonctionnaires

    En savoir plus

  • Ebola au Liberia : les chiffres de l'OMS sont "faux", affirme Ellen Johnson Sirleaf

    En savoir plus

  • Barack Obama veut faire évoluer le "statu quo" entre Israéliens et Palestiniens

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco tient en échec le Zenit (0-0)

    En savoir plus

  • La France renforce son dispositif militaire pour lutter contre l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Mondial de basket : les Françaises en quarts contre les Américaines

    En savoir plus

Amériques

Les dix "agents russes" plaident coupable

Vidéo par Jonathan WALSH

Texte par Dépêche

Dernière modification : 08/07/2010

Les dix personnes inculpées pour espionnage au profit de la Russie ont plaidé coupable. Une procédure qui semble confirmer l'éventualité d'un échange d'espions entre Washington et Moscou, dont avocats et médias parlent depuis quelques jours.

AFP - Les dix agents secrets présumés arrêtés fin juin et accusés de travailler pour la Russie ont comparu jeudi devant un tribunal fédéral à New York et ont commencé à plaider coupable, première étape d'un éventuel échange d'espions entre la Russie et les Etats-Unis.
   
Les dix accusés qui étaient détenus à New York, Alexandria (Virginie, est) et Boston (Massachusetts, nord-est), avaient été regroupés à New York mercredi et étaient présents jeudi à l'audience.


   
"Le gouvernement comprend que chacun des accusés ici présent va plaider coupable", a annoncé dès le début de l'audience le procureur au juge.
   
La procédure a immédiatement commencé et les accusés ont commencé à plaider coupable, reconnaissant être des agents du renseignement extérieur russe (SVR).
   
Cette procédure semblait confirmer l'éventualité d'un échange d'espions entre la Russie et les Etats-Unis, dont avocats et medias parlent depuis quelques jours. Ce final digne de la Guerre froide permettrait de régler rapidement une affaire qui trouble les relations américano-russes.
   
Déjà plus tôt dans la journée, Igor Soutiaguine, expert en armement condamné en Russie pour espionnage au profit des Etats-Unis et candidat à un échange, aurait été libéré et vu à Vienne, a indiqué à l'AFP son avocate Anna Stavitskaïa.
   
"Tout cela est encore au niveau de la rumeur", a-t-elle toutefois déclaré.
   
Selon le journal en ligne Gazeta.ru citant "une source informée dans les cercles diplomatiques", un échange d'espions aurait été décidé lors d'une rencontre entre l'ambassadeur de Russie à Washington, Sergueï Kisliak, et le sous-secrétaire d'Etat américain, William Burns.
   
Le site assure par ailleurs qu'Anna Chapman, 28 ans, l'une des dix personnes comparaissant à New York jeudi, arrivera "incognito" à Moscou dans la nuit de jeudi à vendredi.
   
Selon Gazeta.ru, Moscou ne fera aucun commentaire officiel sur l'échange et ne publiera pas la liste des personnes concernées.
   
La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton s'est refusé à tout commentaire, soulignant que l'affaire était gérée par le ministère de la Justice.
   
Les dix agents présumés, ainsi qu'un onzième en fuite, ont été inculpés par le parquet de New York "d'avoir comploté comme agents secrets aux Etats-Unis pour le compte de la Fédération de Russie", et neuf d'entre eux sont également "inculpés de blanchiment". Au tribunal jeudi, ils ne plaidaient coupable que du premier chef.
   
Leur retour en Russie dans le cadre d'un échange avait été évoqué pour la première fois mercredi par l'avocate et la famille d'Igor Soutiaguine.
   
Le journal Kommersant, citant des sources russes, avançait jeudi qu'au moins trois Russes condamnés pour espionnage au profit de Washington et Londres feraient partie de l'accord, aux côtés de M. Soutiaguine.
   
Il s'agirait de deux ex-agents du renseignement russe accusés d'avoir travaillé pour la CIA: Alexandre Sypatchev, condamné en 2002 à huit ans de détention, et Alexandre Zaporojski, qui purge depuis 2003 une peine de 18 ans de camp.
   
Le troisième serait l'ex-colonel du renseignement militaire russe (GRU), Sergueï Skripal, condamné en 2006 à 13 ans de prison pour espionnage au profit de la Grande-Bretagne.
   
"Dès aujourd'hui, ils devraient être transférés à Vienne, et de là vers la Grande-Bretagne et d'autres pays. Et les espions démasqués aux Etats-Unis pourraient être envoyés en Russie aujourd'hui même", écrit le quotidien.
   
Les échanges d'espions entre l'Occident et l'Est étaient pratiqués durant la guerre froide, notamment sur le pont de Glienicke qui reliait Berlin-Ouest à l'Allemagne de l'Est.

 

Première publication : 08/07/2010

  • Le scandale des espions russes

    En savoir plus

  • Espions russes ou simples citoyens ?

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Espions russes présumés : de la rousse sulfureuse aux banlieusards sans histoires

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)